Changer d'édition

Ces dix vaccins anti-covid employés dans le monde

  • Ils circulent déjà
  • Ils arrivent
  • Les futurs
  • Ils circulent déjà 1/3
  • Ils arrivent 2/3
  • Les futurs 3/3

Ces dix vaccins anti-covid employés dans le monde

Ces dix vaccins anti-covid employés dans le monde

Ces dix vaccins anti-covid employés dans le monde


18.02.2021

Le Japon vient tout juste de débuter sa campagne vaccinale. Il s'appuie sur les formules Pfizer et AstraZeneca.Photo : AFP

Les laboratoires pharmaceutiques d'Europe, de Chine, d'Inde, des Etats-Unis ou de Russie ont multiplié les efforts pour développer des sérums contre le SARS-CoV2. Et la recherche se poursuit toujours.

(AFP) - Si le Luxembourg, comme le reste de l'Europe, emploie trois vaccins anti-covid pour sa campagne d'immunisation, d'autres sérums sont en circulation à travers le monde. 

1

Ils circulent déjà
Copier le lien

Photo : AFP

- Pfizer/BioNTech : vendu sous le nom commercial de Comirnaty, ce vaccin est autorisé dans l'Union européenne, aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et dans de nombreux autres pays. Développé par le géant américain Pfizer et le laboratoire allemand BioNTech, il est basé sur la technologie de l'ARN messager et affiche un très fort taux d'efficacité (95%).

- Moderna : autre vaccin à ARN messager, il a des caractéristiques très proches du précédent, avec 94,1% d'efficacité. Ce vaccin américain est autorisé dans l'UE, en Amérique du Nord, au Royaume-Uni (où il n'est toutefois pas encore disponible) et dans quelques autres pays, comme Israël ou Singapour.

- AstraZeneca/Oxford : conçu par l'université anglaise d'Oxford et le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, ce vaccin utilise une technologie différente, dite «à vecteur viral». Il est autorisé dans l'UE, au Royaume-Uni et dans certains autres pays moins riches comme l'Inde (où il est vendu sous le nom de Covishield).

Il est efficace à 60% selon l'Agence européenne du médicament (EMA), tout en étant moins cher et plus facile à stocker que les deux précédents. Mais il fait l'objet de plusieurs critiques, sur le manque de données sur son efficacité chez les plus âgés ou ses possibles effets secondaires plus importants.

- Spoutnik V : développé par la Russie, ce vaccin à vecteur viral est efficace à 91,6%. En plus de la Russie, il est homologué dans une quinzaine de pays (Bélarus, Arménie, Venezuela, Iran, Corée du Sud, Argentine ou Algérie). 


(FILES) This handout file photo taken on August 06, 2020 and provided by the Russian Direct Investment Fund shows the vaccine against the coronavirus disease (Sputnik V (Gam-COVID-Vac)), developed by the Gamaleya Research Institute of Epidemiology and Microbiology. - Russia's Sputnik V vaccine is 91.6 percent effective against symptomatic Covid-19, according to results published in The Lancet on February 2, 2021 that independent experts said allayed transparency concerns over the jab, which Moscow is already rolling out. (Photo by Handout / Russian Direct Investment Fund / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Russian Direct Investment Fund / Handout " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Le vaccin Spoutnik V envisageable au Luxembourg
Au cours d'un échange en ligne sur la campagne vaccinale, le directeur de la Santé n'a pas rejeté l'idée de voir la formule russe être retenue. Mais rien ne sera fait en dehors de l'aval de l'Agence européenne des médicaments.

Dans l'UE, si une «demande d'avis scientifique» a bien été soumise à l'EMA, le Spoutnik V ne fait pas encore l'objet d'une procédure d'examen en continu de ses données, étape préalable à une demande formelle d'autorisation. La Hongrie l'a toutefois autorisé unilatéralement.

- Sinopharm : les deux vaccins développés par le laboratoire chinois utilisent la technique classique du virus inactivé. Ils sont présents en Chine et dans plusieurs autres pays, dont les Emirats arabes unis, la Hongrie (exception européenne), le Pérou, le Cambodge ou le Zimbabwe. Ses concepteurs se prévalent d'une efficacité de 79% mais les données sur lesquelles ils se basent n'ont pas été publiées.

- Sinovac : autre vaccin chinois basé sur un virus inactivé, il est autorisé en Chine, au Chili, au Brésil ou encore en Turquie. D'autres pays ont précommandé des doses de ce vaccin nommé CoronaVac, comme l'Ukraine ou l'Uruguay. Selon Sinovac, les tests à grande échelle au Brésil ont montré un taux d'efficacité globale d'environ 50% (et 80% contre les formes plus graves), mais là encore, les données n'ont pas été publiées.

- Johnson & Johnson: l'Afrique du Sud est devenue mercredi le premier pays à administrer ce vaccin américain. Elle l'a finalement préféré à celui d'AstraZeneca, qui était son choix initial mais a été jugé insuffisamment efficace contre le variant sud-africain du coronavirus.

Johnson & Johnson a par ailleurs déposé des demandes d'autorisation dans l'UE et aux Etats-Unis. Son vaccin à vecteur viral est efficace à 66% en général et à 85% contre les formes graves, selon ses concepteurs. Contrairement aux autres, il ne nécessite qu'une injection et non deux.


08.02.2021, Nordrhein-Westfalen, Bielefeld: Impfstoff des Herstellers Pfizer-BioNTech ist in einem Kühlschrank vom Impfzentrum der Stadt zu sehen. Am 8. Februar starten hier die Corona-Impfungen für Menschen im Alter von über 80 Jahren, die noch zu Hause leben. Foto: Friso Gentsch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La contrebande de faux vaccins s'organise
Gare aux contrefaçons! L'avertissement vaut aussi en matière de Santé. C'est ainsi que des faux vaccins ont été signalés en Belgique notamment, et que la Commission européenne lance un appel à la vigilance.

- Bharat Biotech : ce vaccin indien à virus inactivé est utilisé en Inde, de même que le Covishield.

- CanSino : ce vaccin chinois à vecteur viral a été autorisé la semaine dernière par le Mexique, mais n'y a pas encore été administré.

2

Ils arrivent
Copier le lien

Photo : AFP

- Novavax : ce vaccin américain fait l'objet d'un examen continu par l'EMA, ce qui ouvre la voie à une demande prochaine d'autorisation dans l'UE. C'est un vaccin «sous-unitaire», à base de protéines qui déclenchent une réponse immunitaire, sans virus. Ses concepteurs affirment qu'il est efficace à 89,3%.

- CureVac : ce vaccin allemand est lui aussi entré vendredi dans la procédure d'examen continu de l'EMA. Il s'agit d'un vaccin à ARN messager.

3

Les futurs
Copier le lien

Photo : AFP

Au total, en comptant tous ceux qui sont déjà autorisés et en voie de l'être, 69 vaccins contre le covid-19 font l'objet d'essais cliniques sur l'humain, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

En outre, 181 autres vaccins en sont au stade de développement pré-clinique et n'ont pas encore été testés sur des humains.


Sur le même sujet

Si plusieurs pays européens ont limité l'usage de ce vaccin anticovid, Berlin a décidé d'en accélérer la diffusion auprès de la totalité des adultes du pays qui pourront prétendre à cette formule ne nécessitant qu'une seule injection.
Miguel Olazava receives his  Johnson & Johnson Covid19 vaccine above his LAFC tattoo administered by pharmacist Michelle Hormozia  on May 7, 2021 in Los Angeles, California, at a vaccination clinic setup by Los Angeles Football Club, partnering with the LA county Department of Public Health and USC Pharmacy, where those vaccinated were due to receive a 20% discount on merchandise at the LAFC team store. - LA County public health officials are concerned about the considerable drop in countywide vaccination rates despite easier access for the free vaccine being offered with more no-appointment and walk-in vaccine clinics branching out to specific and targeted communities. (Photo by Frederic J. BROWN / AFP)
Alors même que son sérum est encore étudié par les autorités sanitaires, le laboratoire allemand dit rencontrer des problèmes d'approvisionnement, accusant les Etats-Unis de bloquer l'exportation de certains composants. Une situation qui pourrait mettre à mal les campagnes européennes de vaccination.