Changer d'édition

Catalogne: Gouvernement et opposition espagnols étudieront une réforme de la Constitution
Le chef du Parti socialiste espagnol, Pedro Sanchez (à droite) et le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy (à gauche) sont d'accord pour étudier une réforme de la Constitution.

Catalogne: Gouvernement et opposition espagnols étudieront une réforme de la Constitution

Photo: AFP
Le chef du Parti socialiste espagnol, Pedro Sanchez (à droite) et le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy (à gauche) sont d'accord pour étudier une réforme de la Constitution.
International 11.10.2017

Catalogne: Gouvernement et opposition espagnols étudieront une réforme de la Constitution

Le chef du Parti socialiste espagnol (PSOE), principale force d'opposition, a annoncé mercredi un accord avec le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy pour étudier une réforme de la Constitution et tenter de résoudre la crise catalane.

(AFP) – Le chef du Parti socialiste espagnol (PSOE), principale force d'opposition, a annoncé mercredi un accord avec le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy pour étudier une réforme de la Constitution et tenter de résoudre la crise catalane.

«Nous sommes convenus que l'heure est venue d'aborder la réforme constitutionnelle», a déclaré Pedro Sanchez, précisant que le débat à la Chambre des députés permettrait de discuter de comment «la Catalogne reste en Espagne, pas de comment elle s'en va».

«L'accord que j'ai avec le président du gouvernement est d'ouvrir la voie de la réforme constitutionnelle», a expliqué M. Sanchez. Il prévoit d'abord la formation au plus tôt de la commission de réforme territoriale pour étudier pendant six mois l'actuelle répartition des compétences entre les régions et le gouvernement central, avant d'entamer la procédure de révision de la Constitution.

M. Sanchez a exprimé l'espoir de trouver, lors du débat, un nouveau modèle des relations en pleine crise entre la Catalogne et le reste de l'Espagne.

Il a fermement condamné les efforts des dirigeants séparatistes catalans pour faire sécession et soutenu l'ultimatum de M. Rajoy leur demandant de clarifier si oui ou non ils avaient déclaré l'indépendance. Ceux-ci ont signé mardi une déclaration d'indépendance tout en «suspendant» ses effets dans l'attente d'un dialogue avec Madrid.

«Le bloc souverainiste cherche à gagner un peu de temps pour continuer à imposer son programme politique à l'ensemble de la société catalane et l'ensemble de la société espagnole», a estimé le chef du PSOE, en condamnant la «cérémonie de l'absurde qui s'est déroulée au Parlement de Catalogne».


Sur le même sujet

Espagne: Carles Puigdemont: "La pire attaque depuis Franco"
Le Premier ministre espagnol demande au Sénat la destitution du gouvernement catalan et la dissolution du parlement de Catalogne, appelant à des élections régionales pour résoudre la crise ouverte depuis le référendum d’indépendance. Les indépendantistes catalans dénoncent un « coup d’État » de Madrid.
Die spanische Generalstaatsanwaltschaft bereitet einen Strafantrag gegen den katalanischen Regierungschef vor.
Espagne : La Catalogne pourrait être privée de son autonomie
La vice-présidente du gouvernement espagnol a confirmé mercredi que Madrid cherchera à suspendre tout ou partie de l'autonomie de la Catalogne si ses dirigeants séparatistes ne renoncent pas à déclarer l'indépendance, à 24 heures du délai fixé en ce sens.
A Barcelone: Des centaines de milliers de manifestants contre l'indépendance
Des centaines de milliers d'Espagnols de Catalogne et d'ailleurs ont envahi dimanche les rues de Barcelone pour manifester leur hostilité à l'indépendance de la région, une semaine après le référendum d'autodétermination interdit qui a déclenché une crise politique sans précédent en Espagne depuis 40 ans.
Protesters hold Spanish flags from a balcony during a demonstration called by "Societat Civil Catalana" (Catalan Civil Society) to support the unity of Spain on October 8, 2017 in Barcelona.
Spain braced for more protests despite tentative signs that the sides may be seeking to defuse the crisis after Madrid offered a first apology to Catalans injured by police during their outlawed independence vote. / AFP PHOTO / PAU BARRENA
Référendum : Catalogne: ce que l'on sait
Voici ce que l'on sait du référendum sur l'indépendance de la Catalogne organisé dimanche par les séparatistes malgré son interdiction par le gouvernement espagnol qui a réprimé les opérations de vote, au prix de nombreux blessés.
Quelque 5,3 millions d'électeurs étaient appelés à se prononcer.