Changer d'édition

Bruxelles veut «décourager» les voyages non essentiels
International 2 min. 25.01.2021

Bruxelles veut «décourager» les voyages non essentiels

Bruxelles entend ainsi «décourager fortement» les déplacements non essentiels

Bruxelles veut «décourager» les voyages non essentiels

Bruxelles entend ainsi «décourager fortement» les déplacements non essentiels
Photo: AFP
International 2 min. 25.01.2021

Bruxelles veut «décourager» les voyages non essentiels

Soucieuse d'éviter des fermetures de frontières au sein de l'UE, la Commission européenne a recommandé lundi aux Etats membres de mettre en place de nouvelles restrictions de déplacement pour les zones les plus touchées par le virus.

(AFP) - Face à la menace des nouveaux variants, Bruxelles joue la carte de la prudence. A l'issue d'un sommet virtuel des Vingt-Sept, la Commission européenne a proposé d'ajouter une nouvelle catégorie de zones à la carte sanitaire européenne publiée chaque semaine par l'agence chargée de la surveillance de l'épidémie, l'ECDC. 

En clair, elle entend mettre en place un code couleur. Les zones «rouge foncé» correspondant à celles dont le taux d'incidence du covid-19 est supérieur ou égal à 500 cas pour 100.000 habitants sur 14 jours. «Il y a un besoin urgent de réduire le risque des infections liées aux voyages afin d'alléger le fardeau sur des systèmes de santé débordés», justifie Didier Reynders lors d'une conférence de presse. 

Selon une estimation rapportée par le commissaire européen, entre «dix et vingt» pays dans l'UE comportent des zones «rouge foncé». Bruxelles entend ainsi «décourager fortement» les déplacements non essentiels, tout spécialement vers et depuis ces régions. 

Pour tenter de coordonner les mesures nationales, il préconise que les personnes en provenance de ces régions soient soumises à un test avant leur arrivée et à une quarantaine une fois à destination, même en cas de voyage essentiel. Ces obligations concernent donc également les travailleurs du secteur de la santé et les personnes qui se déplacent pour des motifs familiaux et professionnels impératifs. 


Les Belges interdits de voyages «non essentiels»
A compter de mercredi - et jusqu'au 1er mars - les résidents du royaume ne seront plus autorisés à quitter le territoire, a indiqué vendredi une source gouvernementale confirmant des informations des médias belges

Ces mesures ne doivent néanmoins pas avoir d'impact «disproportionné» sur leur activité. Et une exception est prévue pour les travailleurs du secteur du transport. Les personnes habitant près d'une frontière, qui doivent fréquemment la traverser pour des raisons familiales ou professionnelles, devraient quant à elles être exemptées de quarantaine et être testées de façon adaptée. Si la situation épidémiologique est la même de part et d'autre d'une frontière, aucun test ne devrait leur être imposé, recommande-t-elle encore. 

La Commission travaille aussi à la mise en place d'un formulaire de localisation des passagers européens, qu'elle veut rendre obligatoire. Un tel document, à remplir par les voyageurs pour se déplacer dans l'UE, est déjà en vigueur en Belgique. Les recommandations de la Commission sont désormais soumises pour approbation au Conseil, institution représentant les Etats membres.


IPO , PK Xavier Bettel und Paulette Lenert über Coronamassnahmen , Briefing nach Regierungsrat , Coronakrise , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Bettel doit jouer au garde-barrières
Le Premier ministre reprend la parole, ce lundi soir (18h30). Trois jours après avoir prolongé les mesures sanitaires jusqu'au 21 février, il devrait cette fois évoquer d'éventuelles restrictions ou non de circulation à l'international.

De son côté, le Luxembourg travaille également à la mise en place de restrictions concernant les voyages. Xavier Bettel est ainsi attendu lundi soir pour évoquer d'éventuelles restrictions ou non de circulation à l'international.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Bettel doit jouer au garde-barrières
Le Premier ministre reprend la parole, ce lundi soir (18h30). Trois jours après avoir prolongé les mesures sanitaires jusqu'au 21 février, il devrait cette fois évoquer d'éventuelles restrictions ou non de circulation à l'international.
IPO , PK Xavier Bettel und Paulette Lenert über Coronamassnahmen , Briefing nach Regierungsrat , Coronakrise , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Un reconfinement se profile en France
L'Hexagone pourrait pour la troisième ralentir toutes ses activités si la situation covid continue de se dégrader, pour contrer la croissance des variants du virus. Le verdict devrait être connu après un conseil sanitaire de défense qui se tiendra mercredi.
Les Belges interdits de voyages «non essentiels»
A compter de mercredi - et jusqu'au 1er mars - les résidents du royaume ne seront plus autorisés à quitter le territoire, a indiqué vendredi une source gouvernementale confirmant des informations des médias belges