Changer d'édition

Bruxelles reste rétive à la vaccination anti-covid
International 3 min. 18.08.2021
Lutte contre la pandémie

Bruxelles reste rétive à la vaccination anti-covid

Plus de 66% de la population belge est désormais considérée comme "complètement vaccinée". Mais les situations sont variables d'un territoire à l'autre.
Lutte contre la pandémie

Bruxelles reste rétive à la vaccination anti-covid

Plus de 66% de la population belge est désormais considérée comme "complètement vaccinée". Mais les situations sont variables d'un territoire à l'autre.
Photo : AFP
International 3 min. 18.08.2021
Lutte contre la pandémie

Bruxelles reste rétive à la vaccination anti-covid

Max HELLEFF
Max HELLEFF
La circulation du virus a repris de plus belle dans la capitale, obligeant les autorités à imposer le port du masque à l’école dès la rentrée.

De notre correspondant MAX HELLEFF (Bruxelles) - Partout, la campagne de vaccination belge est un succès. Partout, sauf à Bruxelles. Tel le village gaulois d’Astérix, la capitale résiste encore et toujours. Plusieurs raisons sont avancées pour justifier de l’important retard vaccinal constaté par les autorités sanitaires, dont la difficulté de convaincre dans les communes à forte densité de population arabo-musulmane qui sont aussi les plus pauvres.


A staff member flashes a QR code of a suporter's Covid-19 health pass before the start of the French L1 football match between Stade Rennais Football Club and RC Lens at The Roazhon Park Stadium in Rennes, northwestern France on August 8, 2021. (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
Un «covid pass» parfois exigé en Belgique
Les organisateurs des spectacles et des événements de plus de 1.500 spectateurs ont désormais la possibilité d’exiger un «covid safe ticket».

Les derniers chiffres indiquent que 9,6% des Belgo-Marocains revenant du Maroc sont positifs, soit le taux le plus haut d’infection en ce qui concerne les retours de l’étranger. Selon un rapport des autorités, «la situation épidémiologique dans la région de Bruxelles-Capitale se détériore et fait l’objet d’une surveillance accrue». 

Le nombre d’infections, le taux de positivité, les hospitalisations, l’occupation des lits en soins intensifs et les décès : tous les indicateurs sont à la hausse. Ce sont les Bruxellois âgés de 18 à 45 ans qui se montrent les plus rétifs à la vaccination, la moitié d’entre eux n’étant pas vaccinés.

Le travail de sensibilisation doit donc se poursuivre. Mais Bruxelles doit également disposer de moyens d’action suffisants. Or, les centres de vaccination (dont le grand centre du Heysel ) ferment les uns après les autres. A l'image de ce qui se passe au Grand-Duché. Au parlement régional, l’opposition exige une réunion de la commission Santé «dans les plus brefs délais» pour revoir le dispositif vaccinal.

Comme toutes les villes cosmopolites, Bruxelles est un carrefour. Le risque que la capitale se mue en activateur de la propagation du virus et de ses variants est de plus en plus patent. 36% des infections y sont liées aux retours de l’étranger.

Quelques chiffres encore : un tiers des patients covid belges aux soins intensifs occupent un lit dans un hôpital bruxellois. Près de 25% des nouveaux cas sont dépistés dans la capitale… alors que Bruxelles ne représente que 10,6 % de la population. «Bref, Bruxelles tire toutes les moyennes vers le haut, note Le Soir. Et cette tendance s’observe également chez les jeunes. Dans la tranche d’âge des 0-19 ans, on y recense 449 nouveaux cas par 100.000 habitants sur les 14 derniers jours. Une incidence plus de deux fois supérieure à celle de la Wallonie.»

En conséquence, une mesure est déjà acquise pour la rentrée. Contrairement à la Flandre et à la Wallonie, le masque sera obligatoire dans les écoles primaires pour les adultes, à l’intérieur, lors de tout contact avec des adultes et/ou enfants. Les cours s’y donneront donc masqués. Pour la maternelle, la règle vaudra également, mais uniquement lors des contacts entre adultes.

Cette mesure a un goût amer. La Dernière Heure titre sur «La double peine pour les Bruxellois». Quant au syndicat d’enseignants Setca-Sel, il estime qu’ «on peut comprendre ce choix quand on regarde le taux de vaccinés à Bruxelles par rapport à la Wallonie et l’incidence du virus dans la capitale. C’est juste un peu décevant pour tous les enseignants qui espéraient reprendre cette nouvelle année scolaire dans des conditions normales. Il risque aussi d’y avoir un peu plus de difficultés que l’année passée pour faire respecter cette obligation du port du masque auprès de certains élèves…»


10.08.2021, Thüringen, Jena: Medizinstudentin Ivanna Jeziorowsky zieht eine Spritze mit dem Covid-19-Impfstoff von Johnson und Johnson auf. Bei der Impfung in den Räumen der Tafel Jena können Bürger ohne Termin geimpft werden. Foto: Bodo Schackow/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le CHL imposera la vaccination à ses nouveaux agents
Le directeur du Centre hospitalier de Luxembourg a notamment annoncé, mercredi, que tous les nouveaux embauchés devront avoir été vaccinés contre le SARS-CoV2. «Un choix déontologique», selon Romain Nati.

Bruxelles n’est pas seule à voir ses indicateurs épidémiologiques repartir à la hausse. Les statistiques grimpent également dans les autres régions, mais dans une mesure moindre. 

Entre le 10 et le 17 août, les hôpitaux belges ont enregistré en moyenne 57,4 admissions par jour de patients souffrant du covid-19 (+21% par rapport à la période de référence précédente). Au total, 567 personnes sont hospitalisées en raison d'une infection au coronavirus (+22% sur une semaine), dont 162 en soins intensifs (+35%). Le nombre de décès depuis mars 2020 s’établit à 25.299.

Pour freiner le rebond de l’épidémie, il est question notamment d’imposer la vaccination obligatoire pour le personnel soignant et de la santé à la rentrée. La mesure doit encore être débattue.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Il ne sera plus nécessaire de porter le masque dans les bars, restaurants et les commerces belges, à moins que les régions n'en décident autrement.
Some attendees wear masks during Oktoberfest Zinzinnati in Cincinnati, Ohio on September 16, 2021. - Oktoberfest Zinzinnati, which was cancelled in 2020 due to the Covid-19 pandemic, is back this year and is generally the largest Oktoberfest celebration in the United States. (Photo by Jeff Dean / AFP)
A partir du 17 septembre, une quarantaine de dix jours sera imposée aux personnes non vaccinées provenant d’une zone rouge de l’Union européenne. La mesure est justifiée par la dégradation de la situation épidémiologique.
ARCHIV - 28.08.2019, Niedersachsen, Hannover: Ein Kinderarzt impft ein einjähriges Kind in den Oberschenkel mit dem Impfstoff Priorix (zu dpa «Kaum Probleme mit Masern-Impfpflicht an Schulen und Kitas»). Foto: Julian Stratenschulte/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La Wallonie serait incapable de gérer la catastrophe et ses conséquences, affirme la droite nationaliste flamande. Bonne ambiance alors que les sinistrés ne sont toujours pas sortis d'affaire.
A resident walks among the destroyed buildings in Pepinster, near Liege, on July 19, 2021, following heavy rains and flooding across areas of France, Belgium, Germany and The Netherlands. - Rescue workers scrambled to find survivors and victims of the devastation wreaked by the worst floods to hit western Europe in living memory, which have already left more than 150 people dead and dozens more missing. (Photo by JOHN THYS / AFP)