Changer d'édition

"Brexit": Juncker "assez confiant" sur la perspective d'un accord
European Parliament President Martin Schulz (L) and European Commission President Jean Claude Juncker hold a joint news conference ahead of a European Union leaders summit addressing the talks about the so-called Brexit and the migrants crisis in Brussels, Belgium, February 18, 2016. REUTERS/Yves Herman

"Brexit": Juncker "assez confiant" sur la perspective d'un accord

REUTERS
European Parliament President Martin Schulz (L) and European Commission President Jean Claude Juncker hold a joint news conference ahead of a European Union leaders summit addressing the talks about the so-called Brexit and the migrants crisis in Brussels, Belgium, February 18, 2016. REUTERS/Yves Herman
International 18.02.2016

"Brexit": Juncker "assez confiant" sur la perspective d'un accord

Le président de la Commission européenne s'est dit jeudi "assez confiant" sur la perspective de parvenir d'ici à vendredi à un accord des 28 sur les réformes demandées par le Premier ministre britannique, David Cameron, pour éviter une sortie du Royaume-Uni de l'UE.

(AFP) - Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s'est dit jeudi "assez confiant" sur la perspective de parvenir d'ici à vendredi à un accord des 28 sur les réformes demandées par le Premier ministre britannique, David Cameron, pour éviter une sortie du Royaume-Uni de l'UE.

"Je suis assez confiant sur le fait que nous parvenions à un accord au cours de ce sommet", a-t-il dit à Bruxelles à quelques heures de l'ouverture d'une réunion des 28 chefs d’État et de gouvernement qui doit durer deux jours et être en grande partie consacrée à la question du "Brexit".

"Je suis convaincu que la Grande-Bretagne sera un membre constructif et actif de l'UE", a enchaîné le président de l'exécutif européen, tout en soulignant le "grand besoin de parler" encore du projet d'accord soumis aux 28.

Au cours de ce sommet qui doit s'achever vendredi, les dirigeants européens vont tenter d'arracher un compromis pour garder le Royaume-Uni dans l'UE et sauver l'unité de l'Europe, déjà menacée par la pire crise migratoire depuis 1945.

"Ce n'est pas encore fait mais ça finira par l'être", a encore dit Jean-Claude Juncker, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse avec le président du Parlement européen, Martin Schulz.

Les discussions s'annoncent intenses sur plusieurs points dont la gouvernance économique et l'immigration. Les Européens veulent éviter toute "contagion" à d'autres Etats membres des concessions accordées à M. Cameron, comme la possibilité de restreindre les prestations sociales aux ressortissants européens travaillant en Grande-Bretagne.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet