Changer d'édition

Boris Johnson sauve sa tête
International 3 min. 07.06.2022
Partygate

Boris Johnson sauve sa tête

Boris Johnson a jusqu'à présent totalement refusé de démissionner.
Partygate

Boris Johnson sauve sa tête

Boris Johnson a jusqu'à présent totalement refusé de démissionner.
Photo: dpa
International 3 min. 07.06.2022
Partygate

Boris Johnson sauve sa tête

Après des mois de scandale, le Premier ministre britannique Boris Johnson a sauvé son poste lundi en remportant un vote de défiance de sa majorité, qui porte cependant un coup sévère à son autorité.

(AFP) - Deux ans et demi après sa victoire triomphante dans les urnes, le dirigeant de 57 ans, de plus en plus contesté, reste enlisé dans l'affaire du «partygate», les fêtes très arrosées organisées à Downing Street pendant les confinements. Et le vote de lundi a montré les divisions profondes au sein du Parti conservateur.


Britain's Prime Minister Boris Johnson reacts as he visits with teachers the Field End Infant school, in South Ruislip, on May 6, 2022. - Prime Minister Boris Johnson's Conservative party lost control of key councils in London, according to partial results from local and regional UK elections on May 6, 2022 with a potentially historic change looming in Northern Ireland. (Photo by Daniel LEAL / POOL / AFP)
Boris Johnson affaibli par les scandales
Miné par le scandale du «partygate» et l'envolée des prix, le Parti conservateur du Premier ministre britannique Boris Johnson sort affaibli vendredi d'élections locales qui laissent également augurer un tournant historique en Irlande du Nord.

Sur les 359 députés conservateurs ayant voté, 211 se sont prononcés en faveur du Premier ministre, contre 148 qui lui ont refusé leur confiance, soit 41% des votants: un groupe considérable de frondeurs susceptibles de paralyser l'action du gouvernement.

Boris Johnson s'est empressé de saluer un «résultat convaincant» qui permet de «passer à autre chose», appelant son parti à l'unité et se disant «certainement pas intéressé par des élections anticipées».

Des critiques acerbes 

Mais de nombreux commentateurs ont souligné la position précaire du Premier ministre. «Un Premier ministre avec un sens de l'honneur regarderait les chiffres, accepterait le fait qu'il a perdu le soutien d'une partie importante de son parti et réfléchirait à sa position, mais je ne pense pas qu'il le fera», a réagi le député frondeur Roger Gale.

Le chef de l'opposition travailliste, Keir Starmer, a estimé qu'il était «totalement inapte à la fonction» et critiqué des «conservateurs divisés, occupés à maintenir au pouvoir Boris Johnson, sans projet».


European Commission President Ursula von der Leyen (L) and European Council President Charles Michel (R) pose in Brussels, on December 30, 2020 as they show the signed Brexit trade agreement due to come into force on January 1, 2021. - EU leaders Ursula von der Leyen and Charles Michel signed Wednesday the post-Brexit trade deal agreed with Britain, in a brief ceremony. The texts were then to be flown to London in an RAF jet for the signature of Prime Minister Boris Johnson, on the eve of Britain's departure from the EU single market. (Photo by JOHANNA GERON / POOL / AFP)
Divorce enfin acté entre Londres et Bruxelles
Après plus de quatre ans de négociations, Ursula von der Leyen et Charles Michel ont signé mercredi l'accord commercial post-Brexit conclu avec Londres pour encadrer la rupture historique, qui doit entrer en vigueur jeudi à 23h00.

Le vote dominait les unes des journaux britanniques mardi, le Times décrivant Johnson comme «un vainqueur blessé» et rappelant que Theresa May avait survécu en 2018 à une motion de défiance avec une marge plus large, avant de démissionner quelques mois plus tard.

«Le PM s'accroche au pouvoir après l'humiliation du vote», a estimé le Guardian, tandis que le Daily Mirror, qui a contribué à la révélation de l'affaire du «Partygate», a simplement titré : «La fête est finie, Boris».

Le Financial Times jugeait pour sa part que sa faible marge «l'a gravement endommagé et a révélé l'ampleur de la division et de l'animosité au sein de son parti».

Boris Johnson a jusqu'à présent totalement refusé de démissionner.

Après des semaines de spéculations, les événements se sont précipités lundi matin lorsque l'organisation du vote a été annoncée, plus de 54 députés demandant le départ de leur chef. En cas de défaite, une élection interne aurait été convoquée pour désigner un nouveau leader du parti, qui serait devenu chef du gouvernement, dans un contexte délicat de guerre en Ukraine et d'inflation au plus haut depuis 40 ans.

Victorieux, Boris Johnson ne peut pas être visé par une autre motion de défiance pendant un an, selon les règles actuelles. Plaidant sa cause devant ses troupes avant le vote, il avait fait miroiter baisses d'impôts et coupes dans l'administration, tranchant avec les interventions publiques massives de ces dernières années à la faveur de la pandémie, ou plus récemment de la crise du coût de la vie.

Hué pendant le jubilé

Malgré l'accumulation des scandales et la colère du public et de sa majorité, Boris Johnson s'est maintenu ces derniers mois en mettant notamment en avant son rôle moteur dans la réponse occidentale à l'invasion russe de l'Ukraine.

Il a aussi été favorisé par l'absence de successeur évident dans les rangs conservateurs, au pouvoir depuis 12 ans, surtout depuis que l'étoile du ministre des Finances Rishi Sunak, longtemps le chouchou du parti, s'est brusquement ternie en raison de sa fortune et des arrangements fiscaux de sa femme.


TOPSHOT - Britain's Queen Elizabeth II stands on the Balcony of Buckingham Palace bas the troops march past during the Queen's Birthday Parade, the Trooping the Colour, as part of Queen Elizabeth II's platinum jubilee celebrations, in London on June 2, 2022. - Huge crowds converged on central London in bright sunshine on Thursday for the start of four days of public events to mark Queen Elizabeth II's historic Platinum Jubilee, in what could be the last major public event of her long reign. (Photo by Jonathan Brady / POOL / AFP)
Elizabeth II au balcon pour lancer son jubilé de platine
La foule a convergé vers le palais de Buckingham: Elizabeth II y lance jeudi depuis le balcon le plus célèbre du monde les festivités de ses 70 ans sur le trône, une longévité sans précédent célébrée dans une période de transition pour la monarchie britannique.

L'effondrement de la popularité de M. Johnson a déjà infligé de lourds revers aux conservateurs aux élections locales de début mai. La majorité doute de plus en plus de la capacité de «BoJo», hué par la foule pendant les célébrations du jubilé de la reine, à remporter les législatives de 2024.

Longtemps un atout, sa personnalité fantasque, souvent désinvolte, agace désormais bien des Britanniques. Selon un sondage publié lundi par YouGov, 60% des Britanniques voulaient que les conservateurs évincent leur leader - mais seulement 32% des électeurs de la majorité.

Les répercussions du «partygate» ne sont en outre pas finies. Après la police et la haute-fonctionnaire Sue Gray, une autre enquête est prévue, celle-ci parlementaire. Si cette dernière conclut, a priori à l'automne, que Boris Johnson a trompé la Chambre des Communes en affirmant ne pas avoir enfreint les règles, il est censé démissionner.


Sur le même sujet

La ministre des Affaires étrangères a remporté lundi la course pour devenir Première ministre britannique et succéder à Boris Johnson, avec pour défi immédiat de s'attaquer à la crise historique du pouvoir d'achat qui frappe le Royaume-Uni.
New Conservative Party leader and Britain's Prime Minister-elect Liz Truss delivers a speech at an event to announce the winner of the Conservative Party leadership contest in central London on September 5, 2022. - Truss is the UK's third female prime minister following Theresa May and Margaret Thatcher. The 47-year-old has consistently enjoyed overwhelming support over 42-year-old Sunak in polling of the estimated 200,000 Tory members who were eligible to vote. (Photo by ADRIAN DENNIS / AFP)
Malgré les appels à la démission
Malgré une avalanche de départs au sein de son gouvernement et les scandales à répétition, le Premier ministre britannique Boris Johnson a rejeté mercredi les appels à la démission venant y compris de ses fidèles.
A handout photograph released by the UK Parliament shows Britain's Prime Minister Boris Johnson (C) flanked by Britain's Justice Secretary and deputy Prime Minister Dominic Raab (L) and Britain's new Chancellor of the Exchequer Nadhim Zahawi (R) during prime minister's questions in the House of Commons in London on July 6, 2022. (Photo by JESSICA TAYLOR / UK PARLIAMENT / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - NO USE FOR ENTERTAINMENT, SATIRICAL, ADVERTISING PURPOSES - MANDATORY CREDIT " AFP PHOTO / Jessica Taylor /UK Parliament"
Après un revers électoral lors des législatives partielles, Boris Johnson a promis vendredi d' «écouter» les électeurs mais s'est montré déterminé à «continuer» son travail à la tête du gouvernement.
TOPSHOT - Britain's Prime Minister Boris Johnson visits the GS Kacyiru II school in Kigali on June 23, 2022, during the Commonwealth Heads of Government Meeting (CHOGM). - Leaders of Commonwealth countries meet every two years for the Commonwealth Heads of Government Meeting (CHOGM), hosted by different member countries on a rotating basis. Since 1971, a total of 24 meetings have been held, with the most recent being in the UK in 2018. (Photo by Dan Kitwood / POOL / AFP)
Le Parlement britannique sera suspendu pour cinq semaines après le vote des députés sur une motion du gouvernement appelant à des élections législatives anticipées lundi soir, a annoncé lundi un porte-parole du Premier ministre Boris Johnson.
ARCHIV - 03.04.2019, Großbritannien, London: Blick auf das britische Parlament während der Fragestunde «Questions to the Prime Minister» (Fragen an die Premierministerin) im Unterhaus. (zu dpa «Britisches Parlament wird bereits am Montag in Zwangspause geschickt») Foto: -/House Of Commons/PA Wire/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++