Changer d'édition

Boris Johnson fait de «très grands progrès»
International 11.04.2020 Cet article est archivé

Boris Johnson fait de «très grands progrès»

Dominic Raab continue à assurer le remplacement de Bo-Jo alors que la contagion ne cesse de progresser

Boris Johnson fait de «très grands progrès»

Dominic Raab continue à assurer le remplacement de Bo-Jo alors que la contagion ne cesse de progresser
Photo : AFP
International 11.04.2020 Cet article est archivé

Boris Johnson fait de «très grands progrès»

Si le Premier ministre se remet de son infection au coronavirus, son pays souffre. Le Royaume-Uni compte désormais près de 10.000 décès liés au covid-10.

(AFP) - Le Premier ministre britannique Boris Johnson, hospitalisé depuis presque une semaine, fait de «très grands progrès», a annoncé samedi un de ses porte-parole. La veille déjà, les services du Prime minister avaient annoncé que celui-ci recommençait à «marcher un peu». «Son moral reste très bon», avait-il été indiqué précédemment, précisant que le Premier ministre se trouvait dans «la phase initiale» de sa guérison et que son retour aux commandes de l'exécutif dépendrait de «l'avis de son équipe médicale».

Boris Johnson est à ce jour le seul chef de gouvernement d'une grande puissance à avoir été contaminé par la virus, qui a fait 9.875 victimes au Royaume-Uni, un des pays européens les plus durement touchés. C'est le chef de la diplomatie, Dominic Raab, qui assure l'intérim en l'absence de Boris Johnson, qui n'est «pas encore tiré d'affaire» et doit «prendre le temps» de se remettre de son infection au Covid-19, a estimé son père, Stanley Johnson, vendredi sur la BBC. 

 «Je ne peux pas croire que vous vous en sortiez et retourniez directement à Downing Street et repreniez les rênes sans une période de réajustement», a ajouté M. Johnson-père. Le gouvernement doit statuer la semaine prochaine sur une éventuelle prolongation du confinement, débuté le 23 mars et en principe prévu pour durer trois semaines jusqu'à lundi

Si aucune décision formelle n'est attendue avant la fin de la semaine prochaine, le message martelé par les autorités est de ne pas relâcher les mesures de distanciation sociale adoptées, notamment pendant le long week-end printanier de Pâques.


Sur le même sujet

Le Premier ministre britannique, de retour aux affaires, a appelé lundi ses compatriotes à continuer à respecter le confinement qui a permis au Royaume-Uni de «commencer à inverser» la courbe de la pandémie.
TOPSHOT - Britain's Prime Minister Boris Johnson gives a statement in Downing Street in central London on April 27, 2020 after returning to work following more than three weeks off after being hospitalised with the COVID-19 illness. - British Prime Minister Boris Johnson returns to work on Monday more than three weeks after being hospitalised with the novel coronavirus and spending three days in intensive care. Johnson, one of the highest-profile people to have contracted the virus, returned to 10 Downing Street on Sunday evening. (Photo by DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)
Alors que Boris Johnson est guéri du coronavirus et qu'il doit revenir aux commandes lundi, le gouvernement est face à une pression de plus en plus forte pour qu'il dévoile ses plans concernant le confinement en place depuis plus d'un mois.
(FILES) In this file photo taken on March 25, 2020 Britain's Prime Minister Boris Johnson leaves number 10 Downing Street in central London on March 18, 2020, on his way to the House of Commons to attend Prime Minister's Questions (PMQs) - Prime Minister Boris Johnson is expected to return to work soon after his recovery from COVID-19, as pressure mounts on his government to explain how to get Britain out of lockdown. Johnson, 55, has been recuperating at the British prime ministerial retreat, Chequers, outside London since his release from hospital on April 12. (Photo by Tolga AKMEN / AFP)
Le Premier ministre britannique , contaminé par le nouveau coronavirus, semble recouvrer la santé à l'heure où son gouvernement a prévenu qu'il fallait se préparer à une prolongation du confinement.
Police patrol in Jephson Gardens in Leamington Spa in central England on April 9, 2020, as Britain continues to battle the outbreak of new coronavirus and the governement prepared to extend the nationwide lockdown. - Britain geared up for a fine long Easter weekend under lockdown with the authorities appealing to the public to stay home and observe social distancing. The new coroavirus has struck at the heart of the British government, infected more than 60,000 people nationwide and killed over 7,000, with another record daily death toll of 938 reported on April 8. (Photo by JUSTIN TALLIS / AFP)
Le Premier ministre Boris Johnson, ayant été admis lundi soir en soins intensifs pour cause de coronavirus, le voilà remplacé provisoirement par son ministre des Affaires étrangères.
A handout image released by 10 Downing Street, shows Britain's Foreign Secretary Dominic Raab speaking during a remote press conference to update the nation on the COVID-19 pandemic, inside 10 Downing Street in central London on April 6, 2020. - More than 5,000 people who tested positive for coronavirus have now died in Britain, official figures showed Monday, with a latest daily toll of 439. "As of 5pm on 5 April, of those hospitalised in the UK who tested positive for coronavirus 5,373 have died," the health ministry said in a tweet. (Photo by Pippa FOWLES / 10 Downing Street / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / 10 DOWNING STREET / PIPPA FOWLES" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Le négociateur de l'UE sur le Brexit, Michel Barnier, s'est inquiété jeudi de «sérieuses divergences» avec les Britanniques sur la future relation avec le Royaume-Uni, à l'issue d'un premier round de négociations à Bruxelles.
European Union chief Brexit negotiator Michel Barnier (R) and the British Prime Minister's Europe adviser David Frost speak at start of the first round of post-Brexit trade deal talks between the EU and the United Kingdom, in Brussels on March 2, 2020. (Photo by Olivier HOSLET / POOL / AFP)