Changer d'édition

Boris Johnson dans un état préoccupant
International 2 min. 07.04.2020 Cet article est archivé

Boris Johnson dans un état préoccupant

Dominic Raab, ministre des Affaires étrangères, assure l'intérim du Premier ministre britannique.

Boris Johnson dans un état préoccupant

Dominic Raab, ministre des Affaires étrangères, assure l'intérim du Premier ministre britannique.
Photo : AFP
International 2 min. 07.04.2020 Cet article est archivé

Boris Johnson dans un état préoccupant

Depuis lundi soir, la santé du Premier ministre britannique a sérieusement décliné. Le fantasque politique, frappé par le covid-19, a dû être placé en soins intensifs.

(AFP) - L'admission du Premier ministre Boris Johnson en soins intensifs suscite une forte inquiétude au Royaume-Uni et au-delà. Elle montre aussi à quel point le coronavirus peut durement atteindre des sujets en bonne santé, qu'ils soient anonymes ou puissants. Lundi, «au cours de l'après-midi, l'état de santé du Premier ministre s'est détérioré et, sur le conseil de son équipe médicale, il a été transféré au service des soins intensifs de l'hôpital», selon son porte-parole.

Diagnostiqué positif au Covid-19 le 27 mars, le chef de gouvernement conservateur avait refusé de s'arrêter de travailler, depuis ses appartements de Downing Street. Au bout de dix jours, dimanche, il avait été hospitalisé «pour des examens». Une «mesure de précaution», officiellement. Le lendemain, il n'allait pas mieux, au contraire. «Cela ne fait aucun doute que la tournure prise par les événements signifie que Boris Johnson est gravement malade», estimait lundi soir Derek Hill, professeur d'imagerie médicale à l'University College de Londres.

La reine Elisabeth II est tenue informée de l'état de santé de son Premier ministre, selon le Palais de Buckingham. Et Dominic Raab, ministre des Affaires étrangères, le remplace «là où c'est nécessaire», a précisé le porte-parole de M. Johnson.

La première tâche pour M. Raab est de présider ce mardi la réunion quotidienne d'urgence regroupant des ministres, le principal responsable médical et le conseiller scientifique.

Connu pour n'avoir jamais ménagé sa peine, l'excentrique politicien avait tenté de masquer ses atermoiements face à la crise sanitaire en clamant n'avoir aucune crainte de monter en première ligne. «J'ai serré la main de tout le monde», y compris de malades, déclarait-il encore le 3 mars en racontant sa visite à un hôpital. Bien que ce ne soit pas là qu'il a contracté la maladie, vu le délai d'incubation, «Boris Johnson a ignoré les conseils sanitaires à ses propres périls», commentait The Independant quand le diagnostic est tombé fin mars.

Son obstination à rester aux commandes n'avait aucunement surpris les Britanniques: ni ses partisans qui louent son engagement, ni ses adversaires qui critiquent son ambition dévorante. D'après une source gouvernementale, le Premier ministre reste «conscient» et son transfert a été décidé «par précaution au cas où il aurait besoin d'un respirateur». 


Sur le même sujet

La firme informatique débutera sa production dès cette semaine. L'entreprise rejoint toute une série de sociétés mobilisées dans la lutte contre l'épidémie de covid-19 à travers le monde.
A man wearing a mask walks through the Bushwick section of Brooklyn April 5, 2020 in New York. - The coronavirus death toll in New York state spiked to 4,159, the governor said, up from 3,565 a day prior. The toll increase of 594 showed a slight decrease in the day-to-day number of lives lost compared to the previous day.  Governor Andrew Cuomo told journalists it was too soon to tell whether the decrease from the previous record of 630 deaths in one day was statisically significant. (Photo by Bryan R. Smith / AFP)
A Bascharage, l'atelier Eva Ferranti a décidé de mettre son savoir-faire au profit des personnels hospitaliers. Depuis mi-mars, ces couturières confectionnent blouses, pantalons ou tenues en Tykek qui manquent tant aux soignants.
Pas de doute, l'impatience guette au terme de cette troisième semaine de confinement. Mais, vendredi soir, le Premier ministre a douché tous les espoirs: l'heure n'est pas à la levée des restrictions de déplacements. Et quand sonnera l'heure de la sortie, cela se fera pas à pas.
Lokales, Centre Medical Avancé, Luxexpo The Box, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Six Français atteints du covid-19 ont été transférés vers le Sud de la France au départ du Grand-Duché. Les patients qui se trouvent en réanimation ont été transportés par un Airbus A330 de l'armée de l'air française.
Lokales, évacuation patients Francais, Aeroport Findel, Avion Armée de l’Air,   Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Une immense structure sanitaire provisoire, mise en place en seulement neuf jours dans un centre de conférence de la capitale anglaise, a ouvert ce vendredi pour absorber la déferlante de malades du nouveau coronavirus s'abattant sur le système de santé britannique.
Britain's Health Secretary Matt Hancock prepares for the opening of the "NHS Nightingale" field hospital, created at the ExCeL London exhibition centre, in London on April 3, 2020, to help with the novel coronavirus COVID-19 pandemic. - The new state-run National Health Service (NHS) hospital, named after trailblazing 19th-century nurse Florence Nightingale, has been built in just nine days. (Photo by Stefan Rousseau / POOL / AFP)
Le négociateur de l'UE sur le Brexit, Michel Barnier, s'est inquiété jeudi de «sérieuses divergences» avec les Britanniques sur la future relation avec le Royaume-Uni, à l'issue d'un premier round de négociations à Bruxelles.
European Union chief Brexit negotiator Michel Barnier (R) and the British Prime Minister's Europe adviser David Frost speak at start of the first round of post-Brexit trade deal talks between the EU and the United Kingdom, in Brussels on March 2, 2020. (Photo by Olivier HOSLET / POOL / AFP)