Changer d'édition

Boris Johnson a quitté l'hôpital
International 2 min. 12.04.2020

Boris Johnson a quitté l'hôpital

Boris Johnson a pu retrouver sa fiancée enceinte, Carrie Symonds.

Boris Johnson a quitté l'hôpital

Boris Johnson a pu retrouver sa fiancée enceinte, Carrie Symonds.
Photo : Archives AFP
International 2 min. 12.04.2020

Boris Johnson a quitté l'hôpital

A l'heure où le Royaume-Uni s'apprête à franchir le seuil des 10.000 victimes du covid-19, le Premier ministre est sorti de l'établissement qui le soignait pour l'infection depuis une semaine.

Londres, 12 avril 2020 (AFP) - Arrivé dimanche dernier, reparti ce dimanche-ci : le Premier ministre britannique Boris Johnson, atteint du covid-19, est sorti dimanche de l'hôpital londonien et va poursuivre sa convalescence chez lui, laissant pour l'instant à son gouvernement la gestion de la pandémie. «Toutes ses pensées vont à ceux qui sont touchés par la maladie», a précisé le porte-parole de Downing Street.

Le dirigeant conservateur de 55 ans avait été transféré en soins intensifs lundi, d'où il était sorti jeudi. Depuis, il se remettait à l'hôpital de Saint-Thomas, en faisant des sudokus et en regardant des films, comme la comédie romantique Love Actually, ou en lisant Tintin, selon la presse britannique. Sa fiancée de 32 ans, Carrie Symonds, enceinte, lui a envoyé des copies de ses échographies pour lui remonter le moral, selon la même source. 

«Le personnel de l'hôpital Saint-Thomas a été incroyable. Je ne serai jamais, jamais capable de m'acquitter de cette dette envers vous», a-t-elle écrit sur Twitter après l'annonce de la sortie de son fiancé. Boris Johnson est à ce jour le seul chef de gouvernement d'une grande puissance à avoir été contaminé par le virus, remplacé en son absence par le chef de la diplomatie, Dominic Raab. Il avait fait dimanche matin sa première déclaration officielle depuis son hospitalisation. «Je ne remercierai jamais assez» le personnel du NHS, a-t-il alors déclaré, ajoutant: «Je leur dois la vie». 

Avec plus de 900 morts comptabilisés deux jours de suite dans les hôpitaux, sans compter les maisons de retraite, le Royaume-Uni est le pays d'Europe où le Covid-19 est le plus meurtrier actuellement, alors que l'Italie ou l'Espagne enregistrent des décrues. Lors du dernier bilan des autorités sanitaires donné samedi, le pays comptait 9.875 patients malades du Covid-19 morts à l'hôpital.

La critique face à la mauvaise gestion de la crise sanitaire s'affiche dans les rues du Royaume-Uni.
La critique face à la mauvaise gestion de la crise sanitaire s'affiche dans les rues du Royaume-Uni.
Photo : AFP

Sans Boris Johnson, toujours convalescent, le gouvernement doit se prononcer dans les jours qui viennent sur une éventuelle prolongation du confinement, décrété le 23 mars pour trois semaines initialement. Cette hypothèse semble très probable car les autorités ont affirmé qu'elles attendraient que le pic de la pandémie soit franchi pour assouplir les mesures en place. Le pouvoir doit également gérer le mécontentement au sein du personnel soignant, qui dénonce notamment le manque cruel d'équipements de protection.

Sous pression, la ministre de l'Intérieur s'est dite samedi «désolée si la population a l'impression qu'il y a eu des échecs dans les approvisionnements». Le plus grand syndicat de personnel infirmier, l'Association Royale des Infirmiers (RCN), a conseillé aux soignants de refuser, «en dernier recours», de travailler s'ils faisaient face à un manque grave d'équipements de protection, tout en ayant conscience que cela constituait «une étape difficile à franchir» pour eux. 


Sur le même sujet

Boris Johnson sort de soins intensifs
Le Premier ministre britannique , contaminé par le nouveau coronavirus, semble recouvrer la santé à l'heure où son gouvernement a prévenu qu'il fallait se préparer à une prolongation du confinement.
Police patrol in Jephson Gardens in Leamington Spa in central England on April 9, 2020, as Britain continues to battle the outbreak of new coronavirus and the governement prepared to extend the nationwide lockdown. - Britain geared up for a fine long Easter weekend under lockdown with the authorities appealing to the public to stay home and observe social distancing. The new coroavirus has struck at the heart of the British government, infected more than 60,000 people nationwide and killed over 7,000, with another record daily death toll of 938 reported on April 8. (Photo by JUSTIN TALLIS / AFP)
Boris Johnson va mieux, pas le Royaume-Uni
Officiellement, l'état de santé du Premier ministre britannique s'améliore, ce mercredi. Mais le bilan de la pandémie s'aggrave dans le pays avec pour la première fois plus de 900 morts enregistré en 24 heures.
A Keep Calm and Carry On flag flies in the garden of a home in Bodiam, southern England, on April 9, 2020 as Britain continued to battle the outbreak of new coronavirus and the governement prepared to extend the nationwide lockdown. - The disease has struck at the heart of the British government, infected more than 60,000 people nationwide and killed over 7,000, with another record daily death toll of 938 reported on April 8. (Photo by Ben STANSALL / AFP)
Infecté, Boris Johnson se retrouve à l'hôpital
Testé positif au coronavirus il y a dix jours, le chef de gouvernement conservateur de 55 ans est le dirigeant mondial le plus éminent à avoir été contaminé. Il a été hospitalisé dimanche pour subir de nouveaux examens.
(FILES) In this file photo taken on March 28, 2020 A handout picture released by 10 Downing Street, the office of the British prime minister on March 28, 2020, shows an image of Britain's Prime Minister Boris Johnson on a screen as he remotely chairs the morning novel coronavirus Covid-19 meeting by video link, in Downing Street in central London. - British Prime Minister Boris Johnson was taken to hospital on April 5, 2020 for tests, his office said, 10 days after he tested positive for coronavirus. Johnson, 55, announced he had mild symptoms of COVID-19 on March 27 and had been in self-isolation at his Downing Street residence for seven days. (Photo by Andrew PARSONS / 10 Downing Street / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / 10 DOWNING STREET / ANDREW PARSONS / HANDOUT" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS