Changer d'édition

Bolsonaro rassure, à sa façon, sur sa santé
International 2 min. 13.03.2020

Bolsonaro rassure, à sa façon, sur sa santé

Bolsonaro rassure, à sa façon, sur sa santé

Photo : AFP
International 2 min. 13.03.2020

Bolsonaro rassure, à sa façon, sur sa santé

Le président brésilien a annoncé, vendredi, ne pas être porteur du coronavirus. Une nouvelle assortie d'une photo sur Facebook sur laquelle il fait un bras d'honneur.

(AFP) - Dernièrement, le président brésilien Jair Bolsonaro était en visite officielle aux Etats-Unis. A son retour, le chef d'Etat a dû être testé au coronavirus. Il est vrai que parmi la délégation qui l'accompagnait un des membres, le chef du service de presse, a été dépisté positif au virus. Une nouvelle qui a quelque peu semé la panique dans l'entourage du président comme de son hôte, Donald Trump.

Mais tout va bien. Et Jair Bolsonaro n'a pas manqué de le faire savoir au monde entier en publiant, sur Facebook, d'abord une photo d'un bras d'honneur et ensuite ce message : «NE CROYEZ PAS LES MEDIAS DES FAUSSES INFORMATIONS».

L'un de ses fils, le député Eduardo Bolsonaro, avait peu auparavant démenti des rumeurs et assuré sur Twitter que les résultats des tests de Jair Bolsonaro n'étaient pas encore connus. «Trop de mensonges et peu d'information», avait tweeté Eduardo Bolsonaro. «Les tests au coronavirus effectués sur l'équipe qui était avec JB aux Etats-Unis ne sont pas encore terminés». «Il y a toujours des gens qui racontent des mensonges dans les médias et si l'histoire est confirmée, ils diront "je te l'avais dit", sinon ce sera une fausse information de plus», poursuit le député dans un post en anglais et en portugais.

Le quotidien populaire de Rio O Dia avait annoncé peu avant que le président - qui a lui-même déclaré la veille au soir dans une vidéo dans laquelle il portait un masque de protection qu'il saurait «dans les prochaines heures» s'il était positif - l'était effectivement, d'après un premier test. Ce quotidien affirmait, citant des sources non identifiées au Palais présidentiel, qu'un deuxième test devait être réalisé «vendredi pour savoir s'il a été contaminé».

Le Brésil, pays de 210 millions d'habitants, n'a enregistré que 77 contaminations et aucun décès à ce jour dus au nouveau coronavirus, qui frappe bien davantage les Etats-Unis, où une quarantaine de personnes sont mortes et 1.700 sont infectées. Jair Bolsonaro a récemment jugé que la gravité du coronavirus avait été «surestimée». 


Sur le même sujet

Le carnaval de Rio entre féerie et contestation
Un Jésus des favelas frappé par des policiers, une sirène noire dans un aquarium géant: féerie et esprit contestataire s'entremêlaient lors du somptueux défilé des écoles de samba, dans la nuit de dimanche à lundi au sambodrome.
Rio est plongé dans l'ivresse du carnaval depuis plusieurs jours
Drôle de visite au 10, Downing Street
Quand ce n'est pas Boris Johnson qui attire l'attention sur son adresse, ce sont des hôtes venus d'au-delà l'océan Atlantique qui troublent la quiétude du quartier. So shocking!
Promis, ce n'est pas pour parler Brexit que cet Indien a fait le déplacement à Londres ce lundi.
Le Luxembourg repousse encore le Mercosur
En accord avec les positions française, irlandaise et autrichienne, le gouvernement luxembourgeois persiste et signe. Aucun traité de libre-échange ne sera signé si le président brésilien Bolsonaro ne respecte pas les engagements environnementaux pris par son pays.
Handout picture released by France's Ministry of Europe and Foreign Affairs, showing a an area burnt by a forest fire near San Ignacio de Velasco, Santa Cruz, Bolivia, south of the Amazon basin, on September 19, 2019. - Wildfires in Bolivia have razed more than four million hectares (10 million acres) of forest and grassland since August, an NGO warned Wednesday, as a state of emergency spread to the country's northeast. (Photo by HO / MINISTRY OF EUROPE AND FOREING AFFAIRS / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / MINISTRY OF EUROPE AND FOREING AFFAIRS / Jonathan SARAGO" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Bolsonaro accepte finalement l'aide internationale
Le Brésil s'est finalement dit «ouvert» à une aide financière d'organisations étrangères et même de pays pour lutter contre les incendies en Amazonie. Une offre que le président brésilien avait rejetée quelques heures auparavant.
TOPSHOT - Brazilian farmer Helio Lombardo Do Santos is seen at a burnt area of the Amazon rainforest, near Porto Velho, Rondonia state, Brazil, on August 26, 2019. - Hundreds of new fires have flared up in the Amazon in Brazil, data showed Monday, even as military aircraft dumped water over hard-hit areas and G7 nations pledged to help combat the blazes. Smoke choked Port Velho city and forced the closure of the airport for nearly two hours as fires raged in the northwestern state of Rondonia where fire-fighting efforts are concentrated, amid a growing global uproar and a diplomatic spat between France and Brazil. (Photo by CARL DE SOUZA / AFP)