Changer d'édition

Biden creuse l'écart et tend la main à Sanders
International 2 min. 11.03.2020 Cet article est archivé

Biden creuse l'écart et tend la main à Sanders

Dimanche, Joe Biden sera opposé à son adversaire Bernie Sanders au cours d'un débat télévisé.

Biden creuse l'écart et tend la main à Sanders

Dimanche, Joe Biden sera opposé à son adversaire Bernie Sanders au cours d'un débat télévisé.
Photo : AFP
International 2 min. 11.03.2020 Cet article est archivé

Biden creuse l'écart et tend la main à Sanders

L'ancien vice-président a pris, mardi, un avantage déterminant dans les primaires démocrates. Il a tendu la main à son adversaire Bernie Sanders pour battre «ensemble» Donald Trump lors de la présidentielle de novembre aux Etats-Unis.

(AFP) - Mississippi, Missouri, Idaho, et surtout Michigan, une prise symbolique: l'ancien vice-président de Barack Obama a largement remporté au moins quatre des six Etats en jeu, mardi, lors de ce «mini-Super Tuesday» des primaires démocrates. Dakota du Nord et l'Etat de Washington restant plus incertains. «Je tiens à remercier Bernie Sanders et ses partisans pour leur inlassable énergie et leur passion», a déclaré le champion du camp modéré à l'adresse du sénateur socialiste. «Nous avons le même but et ensemble, nous battrons Donald Trump, nous rassemblerons ce pays.»

Alors, que va faire Bernie Sanders? La pression de l'establishment démocrate, qui redoute que ses idées très à gauche pour les Etats-Unis n'effraient les électeurs centristes, s'est immédiatement accentuée pour qu'il se retire au nom du rassemblement anti-Trump. Dans l'immédiat, le sénateur a décidé de ne pas s'exprimer mardi soir. Un silence qui en dit long sur le dilemme de celui qui prône une «révolution politique» et a électrisé des foules souvent jeunes autour de ses promesses d'assurance-maladie universelle et d'études gratuites.

Mardi à Luxembourg, les démocrates US résidant dans le pays ont été invités à s'exprimer.
Mardi à Luxembourg, les démocrates US résidant dans le pays ont été invités à s'exprimer.
Photo : Gerry Huberty

«Ne nous voilons pas la face, c'est une soirée difficile», a reconnu l'étoile montante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, soutien actif de «Bernie». Une porte-parole du sénateur a néanmoins donné rendez-vous au prochain débat télévisé, qui sera pour la première fois un face-à-face entre les deux septuagénaires. 

Joe Biden fait désormais figure de grand favori depuis ses victoires des dix derniers jours, «Super Tuesday» compris, et les ralliements en cascade d'ex-candidats modérés. A 77 ans, il a confirmé sa capacité à s'imposer très largement dans le Sud des Etats-Unis et auprès des Afro-Américains, un électorat-clé pour les démocrates. Mais aussi au-delà, dans un bastion industriel du Midwest comme le Michigan. Grâce à ces succès, il a engrangé de nombreux délégués appelés à désigner, en juillet, le candidat démocrate à la Maison Blanche. Et son avance semble toujours plus difficile à rattraper pour Bernie Sanders, 78 ans. 


Jeff Jones, 77, wearing his "I am not Bernie Sanders" sweater, poses next a Bernie Sanders cutout at a Sanders rally at a Santa Ana, California, high school on February 21, 2020. - Up until a few years ago, Jeff Jones was going about his life, minding his own business and enjoying his passion for music. Then Bernie Sanders burst onto the national political stage, prompting many to do double takes on seeing Jones, who bears a striking resemblance to the Democratic presidential candidate. (Photo by Javier TOVAR / AFP)
Un sosie de Sanders fan du sénateur démocrate
Il a la tête de Bernie Sanders, les idées politiques du candidat à l'investiture démocrate et presque son âge mais ce n'est pas Bernie Sanders.

Pour l'équipe de campagne de Donald Trump, candidat à sa réélection qu'importe l'adversaire choisi par les démocrates : «Ils sont les deux faces d'une même médaille», selon plusieurs commentaires républicains.


Sur le même sujet

Les primaires perturbées par le coronavirus
Quelques heures à peine avant l'ouverture des bureaux de vote, le gouverneur de l'Ohio a annoncé le report de ses primaires présidentielles en citant l'«urgence sanitaire», une première dans la longue course à l'investiture démocrate dominée par Joe Biden face à Bernie Sanders.
Hillary Clinton déplore les dégâts commis par Trump
Alors que les primaires démocrates battent leur plein aux Etats-Unis, dans une interview exclusive au Luxemburger Wort, Hillary Clinton, l'ancienne secrétaire d'Etat américaine, revient sur les circonstances de son échec face à Donald Trump lors de la présidentielle de 2016.
(FILES) In this file photo taken on October 09, 2016 Republican presidential candidate Donald Trump listens to Democratic presidential candidate Hillary Clinton during the second presidential debate at Washington University in St. Louis, Missouri. - Elizabeth Warren's exit from the Democratic presidential race leaves America's highest glass ceiling still intact, prompting some to ask whether the country will ever be ready to put a woman in the White House.
After Hillary Clinton won the Democratic nomination in 2016, and then lost unexpectedly to Donald Trump, top women politicians openly theorized that 2020 might be their year. (Photo by Paul J. RICHARDS / AFP)
Quatorze Etats choisissent leur champion démocrate
Face au favori Bernie Sanders, l'ancien vice-président Joe Biden se présente ce mardi renforcé pour le Super Tuesday, étape déterminante des primaires démocrates aux Etats-Unis, après le ralliement de trois anciens rivaux centristes.
HOUSTON, TX - MARCH 02: Democratic presidential candidate former Vice President Joe Biden speaks to supporters at a campaign event at Texas Southern University on March 2, 2020 in Houston, Texas. Candidates are campaigning the day before Super Tuesday, when 1,357 Democratic delegates in 14 states across the country will be up for grabs.   Callaghan O'Hare/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Sanders en super-favori, les démocrates modérés inquiets
Le sénateur socialiste a frappé un grand coup dans les primaires démocrates en remportant largement le Nevada, mais sa domination laisse un parti fracturé et en plein questionnement sur la stratégie pour battre Donald Trump à la présidentielle américaine de novembre.
«Nous avons mis en place une coalition intergénérationnelle, multiraciale, qui va balayer le pays tout entier», s'est targué Bernie Sanders
Bernie Sanders remporte le New Hampshire
En promettant de «battre Donald Trump», le socialiste a salué mardi sa victoire dans la primaire démocrate du New Hampshire, suivi par les modérés Pete Buttigieg et Amy Klobuchar.
Bernie Sanders se déclare «socialiste», un mot longtemps connoté à l'extrême gauche aux Etats-Unis