Belgique

L’ Ardenne veut devenir leader en tourisme durable

Un itinéraire équestre transfrontalier va être créé dans le poumon vert de l’Europe

Quatre parcs naturels des provinces belges de Liège et de Luxembourg viennent de s’allier à l’Office du Tourisme des Ardennes Luxembourgeoises (ORTAL).
Quatre parcs naturels des provinces belges de Liège et de Luxembourg viennent de s’allier à l’Office du Tourisme des Ardennes Luxembourgeoises (ORTAL).
Ortal

Par Nadia Lallemant

Le temps du chacun pour soi, sur le territoire ardennais, est révolu. A l’heure où n’importe quelle région du monde se trouve désormais une vocation touristique, des opérateurs touristiques français, belges et luxembourgeois se sont regroupés pour travailler en réseau au-delà des frontières et ainsi s’offrir une visibilité commune et densifier leur offre.

«Dès 2006, ce souhait avait émergé au sein de l’Union départementale des offices du tourisme des Ardennes, mais il a fallu attendre 2010 pour enclencher le mécanisme», souligne René Collin, le ministre wallon du tourisme et de la Grande Région. «Le groupement d’intérêt économique «Destination Ardenne» a été mis en place en mai 2014. »

Si, à l’origine, l’idée vient des élus et des opérateurs touristiques, il est impératif, selon le ministre wallon, que le secteur privé s’approprie la démarche. «Les producteurs, entrepreneurs, hébergeurs, restaurateurs ou partenaires d’une structure touristique: tout le monde est concerné», affirme-t-il.

«Actuellement, environ 400 personnes ou structures ont adhéré au concept, mais il en faut bien plus. Le nombre d’acteurs potentiels, tous secteurs confondus, se compte, en effet, par milliers.» Du personnel a pu être engagé grâce aux subsides européens. Sa mission consistera à sensibiliser tous ces privés afin qu’ils s’affichent et valorisent ensemble leur territoire étant entendu que chacun doit garder ses spécificités. Le programme européen «Agreta» a été mis en place avec l’objectif de booster le travail en synergie.

«Ce projet a l’ambition de faire de l’Ardenne transfrontalière, dans les trois ou quatre ans, une destination leader en tourisme durable», commente René Collin. Dans ce contexte, quatre parcs naturels des provinces belges de Liège et de Luxembourg viennent de s’allier à l’Office du Tourisme des Ardennes Luxembourgeoises (ORTAL), implanté à Vianden, afin d’encourager un tourisme plus durable dans le poumon vert de l’Europe.

Un tourisme plus respectueux de l’environnement

Un tourisme plus respectueux de l’environnement sera favorisé à travers trois grandes actions. Tout d’abord, «Agreta» accompagnera soixante hébergements touristiques tels que gîtes, hôtels, campings ou encore chambres d’hôtes, implantés de part et d’autre de la frontière, dans leur projet de réduire leur empreinte écologique. Différentes mesures, comme consommer moins d’eau et d’énergie, privilégier les producteurs locaux ou encore favoriser la biodiversité dans leur jardin leur seront proposées. 

Ensuite, il est prévu de mettre du matériel didactique à la disposition des touristes séjournant dans ces hébergements. Outre des conseils humoristiques, une malle d’activités «nature» sera proposée aux familles afin de partir à la découverte des environs de l’hébergement. Enfin, les quatre parcs naturels et «l’ORTAL» ont pour ambition de promouvoir la mobilité douce en Ardenne en créant un itinéraire équestre entre la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg. Ainsi, un nouveau type de clientèle sera attiré par la destination «Ardenne».