Changer d'édition

Barnier relance l'espoir d'un accord sur le Brexit
International 2 min. 15.10.2019

Barnier relance l'espoir d'un accord sur le Brexit

Michel Barnier informera ce mardi les ministres des Affaires européennes des avancées des négociations.

Barnier relance l'espoir d'un accord sur le Brexit

Michel Barnier informera ce mardi les ministres des Affaires européennes des avancées des négociations.
Photo: AFP
International 2 min. 15.10.2019

Barnier relance l'espoir d'un accord sur le Brexit

Le négociateur estime que le Royaume-Uni et l'Union européenne peuvent encore s'entendre «cette semaine» sur un divorce à l'amiable.

(AFP) - «Les discussions ont été intensives pendant le week-end et hier (lundi), et même si ce sera de plus en plus difficile, un accord est encore possible cette semaine», a déclaré Michel Barnier ce mardi, à son arrivée à Luxembourg pour informer les ministres des Affaires européennes avant le sommet européen des 17 et 18 octobre. Il est vrai qu'il ne reste plus que deux semaines avant toute sortie de l'UE version «no deal».

«Il est évident que tout accord doit fonctionner pour tout le monde, c'est-à-dire pour l'ensemble du Royaume-Uni et pour l'Union européenne. Permettez-moi également d'ajouter qu'il est grand temps de transformer les bonnes intentions en texte juridique», a ajouté le négociateur mandaté par l'UE.


Britain's Queen Elizabeth II (L) sits with Britain's Prince Charles, Prince of Wales (R) on the Sovereign's throne to deliver the Queen's Speech at the State Opening of Parliament in the Houses of Parliament in London on October 14, 2019. - The State Opening of Parliament is where Queen Elizabeth II performs her ceremonial duty of informing parliament about the government's agenda for the coming year in a Queen's Speech. (Photo by Victoria Jones / POOL / AFP)
Un Brexit le 31 octobre constitue la «priorité» de Londres
Elizabeth II s'est exprimée ce lundi matin au Parlement, se faisant la voix de Boris Johnson, au moment où les négociations pour parvenir à un accord de Brexit sont dans leur dernière ligne droite.

M. Barnier sera rejoint à Luxembourg par le ministre britannique du Brexit Steve Barclay, son interlocuteur pour les négociations. Le chef de la diplomatie des Pays-Bas, Stef Blok, a dit espérer la conclusion d'un tel accord. 

«Pour les Pays-Bas, il est extrêmement important qu'il n'y ait pas de concurrence déloyale depuis l'extérieur de l'UE en utilisant la frontière irlando-irlandaise. Le Royaume-Uni a pris certaines mesures, mais pas assez pour garantir l'intégrité du marché commun», a-t-il déclaré. 

La paix en Irlande

«Les Britanniques veulent un accord et ils ont bougé sur la question des douanes et sur le droit de regard donné aux autorités locales d'Irlande du Nord», a expliqué un des négociateurs. «Il faudra voir si c'est suffisant pour être traduit dans un texte juridique», a-t-il ajouté.

Londres et Bruxelles cherchent à s'entendre sur la manière d'éviter, après le Brexit, un retour à une frontière physique entre l'Irlande du Nord, province britannique, et la République d'Irlande, membre de l'UE, afin de préserver la paix sur l'île, qui a connu plusieurs décennies de violences.


Vu que toutes les institutions financières n'ont pas encore activé une stratégie de transfert vers Luxembourg en vue du Brexit, les coûts du personnel bancaire pourraient continuer à grimper dans les prochaines mois
Le Brexit fait gonfler les coûts salariaux des banques
Le transfert récent au Luxembourg de plusieurs dizaines d'organismes financiers basés au Royaume-Uni explose les frais du personnel bancaire, selon un rapport de la CSSF rendu mardi. En cause, l'arrivée de top managers aux gros salaires sur la place financière.

Jeudi 17 octobre, les chefs d'État et de gouvernement des 27 décideront au cours de leur sommet de la suite à donner aux négociations avec Londres.


Sur le même sujet

Le sort du Brexit se joue cette semaine
D'ultimes et laborieuses tractations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne auront lieu dans les jours à venir, pour tenter de parvenir à un accord de divorce, à 17 jours de la sortie prévue du bloc européen.
A picture taken on October 11, 2019 shows the flag of the United Kingdom and the European Union waves outside at the EU headquarters in Brussels on October 11, 2019 for a meeting with EU ambassadors. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Le Brexit fait gonfler les coûts salariaux des banques
Le transfert récent au Luxembourg de plusieurs dizaines d'organismes financiers basés au Royaume-Uni explose les frais du personnel bancaire, selon un rapport de la CSSF rendu mardi. En cause, l'arrivée de top managers aux gros salaires sur la place financière.
Vu que toutes les institutions financières n'ont pas encore activé une stratégie de transfert vers Luxembourg en vue du Brexit, les coûts du personnel bancaire pourraient continuer à grimper dans les prochaines mois
Johnson et Varadkar ravivent l'espoir d'un accord
Le Premier ministre britannique et son homologue irlandais assurent entrevoir «un chemin» vers un compromis sur la question clé de la frontière irlandaise, dans le cadre du Brexit d'ici à sa date prévue le 31 octobre.
La poignée de mains est franche et ferme entre le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar (à g.) et son homologue britannique, Boris Johnson
Brexit: accord imminent sur la frontière irlandaise
La Grande-Bretagne resterait dans une union douanière temporaire avec l'Union européenne après le Brexit pour éviter une frontière coupant l'île d'Irlande entre le Nord, membre du Royaume-Uni, et le Sud, selon un nouvel accord intervenu entre Londres et Bruxelles, affirme dimanche le Sunday Times.