Changer d'édition

Uber, Google, Facebook imposent le vaccin à leurs employés
International 30.07.2021
Aux Etats-Unis

Uber, Google, Facebook imposent le vaccin à leurs employés

Alors que le nouveau président avait réussi à relancer la campagne vaccinale, l'élan s'essouffle et les infections reprennent.
Aux Etats-Unis

Uber, Google, Facebook imposent le vaccin à leurs employés

Alors que le nouveau président avait réussi à relancer la campagne vaccinale, l'élan s'essouffle et les infections reprennent.
Photo : AFP
International 30.07.2021
Aux Etats-Unis

Uber, Google, Facebook imposent le vaccin à leurs employés

Les trois géants emboîtent le pas à Joe Biden. Le président américain a notifié aux quatre millions d'agents fédéraux l'obligation de venir travailler soit vaccinés, soit testés et masqués.

(AFP) - Après Google et Facebook, au tour d'un autre géant californien, Uber, de rendre la vaccination obligatoire pour ses employés aux Etats-Unis. Un choix annoncé alors que le variant Delta fait de nouveau flamber les cas de covid-19 aux USA. Par ailleurs, le retour au bureau des employés, au niveau mondial, est repoussé à fin octobre, rapporte Business Insider.


28.07.2021, Brandenburg, Potsdam: Eine Notfallsanitäter der DLRG zieht an der Universität Potsdam den Corona-Impfstoff von Biontech in eine Spritze. Neben den Studierenden haben alle Menschen heute die Möglichkeit, sich ohne Termin an der Uni Potsdam mt Biontech impfen zu lassen. Foto: Fabian Sommer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les frontaliers réactifs à l'ouverture de la vaccination
En trois semaines, pas moins de 1.515 salariés belges, français ou allemands ont choisi de recevoir une injection anti-covid au Luxembourg.

Google et Facebook avaient fait mercredi des annonces similaires, affirmant qu'ils exigeraient de tous leurs employés amenés à se rendre dans leurs locaux qu'ils soient vaccinés, après une vague d'annonces similaires d'organismes publics aux Etats-Unis.

Le président Joe Biden a, lui, présenté une série de mesures pour doper la vaccination aux Etats-Unis, parmi lesquelles l'obligation pour des millions d'employés fédéraux soit d'être vaccinés, soit de se plier à une série de contraintes. Exigences comme l'obligation de porter le masque en continu et de se soumettre à des tests réguliers, une ou deux fois par semaine. Une mesure qui concernera, excusez du peu, 4 millions de personnes, dont 2 millions de civils. Les Etats de Californie et New York ont eux aussi fait ce choix pour leurs fonctionnaires.

A peine la moitié de la population américaine (49,3%) est vaccinée. L'agence fédérale de santé publique des Etats-Unis estimant à 57,7% la part des plus de 12 ans ayant fait l'objet d'une vaccination anti-covid.


Sur le même sujet

Plus les mois passent, plus les compteurs de ventes s'affolent pour le laboratoire américain. Le groupe pharmaceutique prévoit d'écouler cette année pour 28 milliards d'euros de vaccins anti-covid.
(FILES) In this file photo taken on July 12, 2021,a view of vials of the Pfizer-BioNTech vaccine against COVID-19 are seen at a vaccination center in Santiago. - Pfizer sharply increased its 2021 projection for revenues tied to its Covid-19 vaccine on July 28, 2021, forecasting the delivery of 500 million more doses compared with earlier expectations. The US drugmaker, which has partnered with Germany's BioNTech on the vaccine, estimates delivering 2.1 billion doses, generating $33.5 billion in sales. The company's May forecast was for $26 billion in sales. (Photo by JAVIER TORRES / AFP)
Jusqu'au 10 août, des équipes mobiles seront envoyées dans les hôpitaux et maisons de soins pour proposer une vaccination anti-covid aux professionnels en contact avec des personnes vulnérables qui n'auraient pas encore reçu une injection.
Le Portugal a fait appel à d'autres pays européens pour obtenir de nouvelles réserves de flacons anti-covid. Lisbonne entend accélérer la vaccination de sa population, a annoncé la ministre de la Santé Marta Temido.
A woman receives a dose of the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine at a vaccination center in Villetaneuse, northern suburb of Paris, on July 27, 2021. (Photo by Alain JOCARD / AFP)
Ce qui fait trois déclarations pour 1.000 vaccins anti-covid administrés... Et le rapport de pharmacovigilance de la direction de la Santé est rassurant: 80% des effets indésirables enregistrés constituaient des réactions «non graves» et «sans conséquences».