Changer d'édition

Au total, le Luxembourg accueillera quelque 750 réfugiés
International 2 min. 23.09.2015 Cet article est archivé
Notre carte interactive

Au total, le Luxembourg accueillera quelque 750 réfugiés

International 2 min. 23.09.2015 Cet article est archivé
Notre carte interactive

Au total, le Luxembourg accueillera quelque 750 réfugiés

Les Etats membres de l'Union européenne ont adopté mardi la décision de se répartir l'accueil de 120.000 réfugiés en deux ans, dans 23 Etats membres, en provenance prioritairement d'Italie et de Grèce.

(AFP) - Les Etats membres de l'Union européenne ont adopté mardi la décision de se répartir l'accueil de 120.000 réfugiés en deux ans, dans 23 Etats membres, en provenance prioritairement d'Italie et de Grèce.

Le texte précise déjà la destination de 66.000 d'entre eux. Voici une carte récapitulant la destination entérinée des 66.000 premiers réfugiés concernés par le mécanisme, sur les 120.000 qui le seront à terme.

UE + Schengen
UE uniquement
UE + candidat à Schengen
Schengen uniquement
 
  • Chaque pays présente une info-bulle indiquant son espace d'appartenance (Union européenne et / ou espace Schengen) ainsi que l'accueil prévu, sur deux ans, de réfugiés en provenance prioritairement d'Italie et de Grèce sur cette première base de 66.000 réfugiés. Le Royaume-Uni, le Danemark et l'Irlande, qui disposent d'une option de retrait des politiques européennes liées à ces questions, ne sont pas concernés par cette répartition.
  • Le menu présent en haut à gauche de la carte permet également d'afficher les principales routes de migration.

Les 54.000 restants devraient également être "relocalisés" à partir d'Italie et de Grèce, mais le Conseil de l'UE n'exclut pas d'autres provenances si une situation exceptionnelle devait se présenter.

Ce point devra ainsi être confirmé ultérieurement, mais leur répartition devrait être "proportionnelle" à la clé de répartition déjà utilisée pour les 66.000, a précisé la présidence luxembourgeoise du Conseil. 

La décision de mardi s'ajoute à celle du Conseil JAI du 14 septembre qui, déjà, avait acté une répartition de 40.000 réfugiés. Il s'agit donc, au total, de 160.000 réfugiés à accueillir sur deux ans.

Le Luxembourg accueillera, lui, quelque 751 réfugiés (à ne pas confondre avec les demandeurs d'asiles), c'est-à-dire :

  • 237 (dont 181 en provenance de Grèce et 56 d'Italie) parmi les 66.000 premiers réfugiés concernés par le mécanisme adopté mardi 22 septembre ;
  • 194 parmi les 54.000 autres réfugiés concernés par ce même mécanisme ;
  • 320 parmi les 40.000 réfugiés en provenance de Grèce et d'Italie concernés par la décision du Conseil du 14 septembre 2015.



Sur le même sujet

Premières arrivées selon les quotas de l'EU
Le Luxembourg va accueillir environ 30 réfugiés actuellement enregistrés sur l'île de Lesbos, en Grèce. Ce sont les premiers réfugiés qui arriveront au Luxembourg dans le cadre des quotas de l'Union européenne.
Des migrants quittent l'île de Lesbos par bateau. Ceux qui viennent au Luxembourg arriveront par avion.
Programme européen de «relocalisation»
Le Luxembourg pourrait faire partie des premiers pays européens à accueillir des réfugiés dans le cadre du programme de «relocalisation» décidé par l'UE. «Il y a un espoir» que 30 personnes soient transférées vers le Luxembourg ce mercredi a indiqué Jean Asselborn au micro de RTL.
Le Luxembourg pourrait faire partie des premiers pays européens à accueillir des réfugiés dans le cadre du programme de «relocalisation» décidé par l'Union européenne.
Répartition des réfugiés au sein de l'UE
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a demandé mercredi aux Etats membres d'accueillir 120.000 réfugiés se trouvant actuellement en Hongrie, en Grèce et en Italie. En voici la répartition selon les pays.
Face à l'accélération de la crise migratoire
La Commission européenne demande aux Etats membres de répartir en urgence 120.000 réfugiés supplémentaires au sein de l'UE afin de faire face à l'accélération de la crise migratoire, a indiqué jeudi à l'AFP une source européenne.
Une enfant réfugiée sur les côtes grecques, le 3 septembre 2015
La Commission européenne a demandé mercredi aux Etats de l'UE de prendre en charge sous deux ans 40.000 candidats à l'asile syriens et érythréens arrivés en Grèce et Italie.
Dimitris Avramopoulos, commissaire à l'Immigration au sein de la Commission européenne.