Changer d'édition

Au Royaume-Uni, les voyageurs soumis à la quarantaine
International 22.05.2020 Cet article est archivé

Au Royaume-Uni, les voyageurs soumis à la quarantaine

Les contrevenants pourraient se voir délivrer une amende de plus de 1.100 euros...

Au Royaume-Uni, les voyageurs soumis à la quarantaine

Les contrevenants pourraient se voir délivrer une amende de plus de 1.100 euros...
Photo : AFP
International 22.05.2020 Cet article est archivé

Au Royaume-Uni, les voyageurs soumis à la quarantaine

14 jours d'isolement : voilà le sort qui pourrait être réservé aux personnes arrivant de l'étranger en Angleterre, Écosse, Pays de Galles et Irlande du Nord. Une mesure stricte afin de limiter la propagation du covid-19.

(AFP) - La déclaration est signée du ministre chargé de l'Irlande du Nord, Brandon Lewis : «Les gens arrivant au Royaume-Uni devront se mettre en quarantaine» afin de «contenir» le taux de transmission de la maladie. «Evidemment, les citoyens britanniques qui reviennent pourront se mettre en quarantaine chez eux. Les visiteurs devront prendre des dispositions pour effectuer cette quarantaine durant 14 jours», a-t-il ajouté. 

Cette mesure, qui sera réexaminée «toutes les trois semaines» selon le ministre, doit accompagner le déconfinement progressif du pays qui doit commencer à partir du 1er juin en cas de progrès dans la lutte contre la pandémie. Brandon Lewis a précisé qu'aucune exemption n'était prévue «pour le moment» pour les voyageurs arrivant de pays présentant de faibles taux de transmission.


Street artist Nathan Bowen works on an NHS tribute-themed artwork in Soho, London on April 23, 2020. (Photo by Tolga Akmen / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY MENTION OF THE ARTIST UPON PUBLICATION - TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION
Le Royaume-Uni testera tous les travailleurs clefs
Soignants, enseignants ou policiers: Londres a annoncé que le pays étendait ses opérations de dépistage au covid-19 à l'ensemble des salariés impliqués dans la lutte contre l'épidémie.

Selon la presse britannique, les voyageurs feront l'objet de contrôles aléatoires et les contrevenants s'exposent à une amende de 1.000 livres (environ 1.117 euros). Des exceptions sont toutefois prévues pour les transporteurs routiers et des personnels médicaux, ainsi que pour les Irlandais, mais pas pour les voyageurs arrivant de France, comme Londres et Paris l'avaient récemment laissé entendre. 


Sur le même sujet

Johnson appelle les Britanniques à la patience
Le Premier ministre britannique, de retour aux affaires, a appelé lundi ses compatriotes à continuer à respecter le confinement qui a permis au Royaume-Uni de «commencer à inverser» la courbe de la pandémie.
TOPSHOT - Britain's Prime Minister Boris Johnson gives a statement in Downing Street in central London on April 27, 2020 after returning to work following more than three weeks off after being hospitalised with the COVID-19 illness. - British Prime Minister Boris Johnson returns to work on Monday more than three weeks after being hospitalised with the novel coronavirus and spending three days in intensive care. Johnson, one of the highest-profile people to have contracted the virus, returned to 10 Downing Street on Sunday evening. (Photo by DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)