Changer d'édition

Attentat au camion piégé à Kaboul: Huit morts et plus de 100 blessés
International 07.08.2015 Cet article est archivé

Attentat au camion piégé à Kaboul: Huit morts et plus de 100 blessés

Attentat au camion piégé à Kaboul: Huit morts et plus de 100 blessés

REUTERS/Omar Sobhani
International 07.08.2015 Cet article est archivé

Attentat au camion piégé à Kaboul: Huit morts et plus de 100 blessés

Un puissant attentat au camion piégé perpétré dans un quartier résidentiel de Kaboul a fait au moins huit morts et plus d'une centaine de blessés vendredi matin, première attaque d'envergure dans la capitale afghane depuis la nomination du successeur du mollah Omar à la tête des talibans

Un puissant attentat au camion piégé perpétré dans un quartier résidentiel de Kaboul a fait au moins huit morts et plus d'une centaine de blessés vendredi matin, première attaque d'envergure dans la capitale afghane depuis la nomination du successeur du mollah Omar à la tête des talibans.

L'explosion, survenue vers 01H00 du matin (20H30 GMT jeudi), a soufflé de nombreuses résidences, détruit un marché de fruits et creusé un énorme cratère d'environ dix mètres de profondeur dans le quartier résidentiel de Shah Shaheed, situé dans l'est de la capitale afghane, selon des journalistes de l'AFP sur place.

"Nous dénombrons huit morts et 128 blessés dans cette attaque. Mais ce bilan pourrait encore changer", a déclaré à l'AFP le chef de la police de Kaboul, le général Abdul Rahman Rahimi.

"De nombreux enfants et femmes ont été tués et blessés. Des ouvriers travaillant dans une usine de marbre font aussi partie des victimes. Les auteurs de cette attaque avaient l'intention de commettre un massacre", a-t-il ajouté, alors que des Afghans appelaient leurs compatriotes à donner leur sang pour soulager des hôpitaux débordés.

Cet attentat n'a pas été revendiqué, mais il pourrait porter la marque des talibans qui avaient tué neuf personnes dans la journée de jeudi lors d'une série d'attaques à Kandahar, le berceau méridional de leur insurrection, et dans la province de Logar, juste au sud de Kaboul.

Les insurgés ne revendiquent généralement pas les attentats faisant des victimes civiles, même s'ils sont responsables de la vaste majorité des violences contre ces derniers, selon un rapport de la mission de l'ONU en Afghanistan (Unama) publié cette semaine.

Dans la première moitié de l'année, marquant la fin de la mission de combat de l'Otan, les violences contre les civils ont atteint un record avec 1.592 morts et 3.329 blessés selon l'Unama.

Les violences à Kaboul, Kandahar et du Logar constituent la première vague d'attaques d'envergure au pays depuis la désignation du mollah Akhtar Mansour à la tête des talibans la semaine dernière, en remplacement de leur défunt chef historique, le mollah Omar.


Sur le même sujet

Afghanistan: les autorités pointent l'EI : 33 morts dans un attentat-suicide
L'organisation Etat islamique (EI) a perpétré un attentat-suicide fatal à plus de 30 personnes samedi dans l'est de l'Afghanistan, ont affirmé les autorités locales dans ce qui pourrait être la première attaque d'envergure de ce groupe jihadiste dans une région considérée comme le berceau historique des talibans et d'Al-Qaïda.
Samedi, le kamikaze a frappé devant une succursale de la Kabul Bank, la principale banque privée du pays, au moment où des fonctionnaires étaient venus toucher leur salaire mensuel.