Changer d'édition

AstraZeneca reconnaît de nouveaux soucis
International 2 min. 24.02.2021 Cet article est archivé

AstraZeneca reconnaît de nouveaux soucis

Initialement, le Luxembourg comptait sur une dotation de 415.000 doses du vaccin AstraZeneca.

AstraZeneca reconnaît de nouveaux soucis

Initialement, le Luxembourg comptait sur une dotation de 415.000 doses du vaccin AstraZeneca.
Photo : dpa
International 2 min. 24.02.2021 Cet article est archivé

AstraZeneca reconnaît de nouveaux soucis

Le géant pharmaceutique a reconnu de nouvelles difficultés de production en Europe pour les doses promises à l'Union européenne. Le Luxembourg avait déjà été informé de certains creux d'approvisionnement.

(AFP) - AstraZeneca «travaille à augmenter la productivité dans sa chaîne logistique dans l'UE», et va utiliser «sa capacité mondiale afin d'assurer la livraison de 180 millions de doses à l'UE au second semestre», a déclaré mardi soir à l'AFP un porte-parole du groupe britannico-suédois. «Environ la moitié du volume attendu doit provenir de la chaîne logistique dans l'UE», et le reste proviendra du réseau international de la firme, a précisé le porte-parole.


A healthcare professional draws up a dose of AstraZeneca/Oxford Covid-19 vaccine in a syringe at the vaccination centre set up at Chester Racecourse, in Chester, northwest England, on February 15, 2021. - Prime Minister Boris Johnson on February 14 called Britain hitting a target of inoculating 15 million of the most vulnerable people with a first coronavirus jab "a significant milestone", as the country prepared for the next phase of its vaccination programme. (Photo by Oli SCARFF / AFP)
Délai prolongé entre deux injections AstraZeneca
Jusqu'à présent, le Luxembourg souhaitait assurer la première injection et le rappel de ce vaccin anti-covid en 4 semaines. Le ministère de la Santé vient d'opter pour un écart de 10 semaines.

Cette annonce intervient après une controverse sur les livraisons du vaccin AstraZeneca-Oxford à l'Union européenne au premier trimestre 2021, qui a provoqué des tensions entre l'UE et le groupe pharmaceutique. Sachant que pour le Grand-Duché, la livraison totale attendue du laboratoire suédo-britannique était de 415.000 doses (le plan d'allocation du ministère de la Santé ne faisant état que de 28.771 doses, d'ici fin mars).

Un sommet européen extraordinaire se tiendra jeudi en visioconférence, consacré notamment à la crise sanitaire. Et à la veille de cette rencontre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a cherché à faire preuve d'optimisme dans le conflit né avec AstraZeneca sur les retards de livraison. «Les fabricants de vaccins sont nos partenaires dans cette pandémie» et, si de nouvelles questions sont toujours à l'ordre du jour, «nous (les) résolvons généralement à l'amiable», a-t-elle déclaré au quotidien régional allemand Augsburger Allgemeine.

Avant l'approbation du vaccin par l'UE à la fin janvier, le groupe anglo-suédois allié à l'université britannique d'Oxford a suscité la colère parmi les dirigeants européens en annonçant qu'il ne serait pas en mesure de tenir son objectif de livrer 400 millions de doses à l'Union en raison de l'insuffisance de ses moyens de production dans l'UE.

L'affaire a aussi causé une tension diplomatique avec la Grande-Bretagne, qui a définitivement quitté le bloc européen, Bruxelles accusant implicitement AstraZeneca de réserver un traitement préférentiel à la Grande-Bretagne au détriment de l'UE.


Medical staff of the Military Hospital Doctor Ramon De Lara FARD is vaccinated against the novel coronavirus COVID-19, in Santo Domingo on February 16, 2021. - The Dominican Republic launched its first stage of vaccination against COVID-19 with the first doses of Covishield, the Indian-made Oxford/AstraZeneca vaccine, that arrived in the country and which will be used to immunize frontline medical staff. (Photo by Erika SANTELICES / AFP)
Ces dix vaccins anti-covid employés dans le monde
Les laboratoires pharmaceutiques d'Europe, de Chine, d'Inde, des Etats-Unis ou de Russie ont multiplié les efforts pour développer des sérums contre le SARS-CoV2. Et la recherche se poursuit toujours.

Le gouvernement britannique a immunisé des millions de personnes avec le vaccin AstraZeneca à partir de la fin de 2020. Mais la compagnie n'a commencé à livrer l'UE qu'au début de février 2021, après que le régulateur européen des médicaments a pris son temps pour recommander son utilisation.

Lors d'une récente conférence de presse, la ministre de la Santé luxembourgeoise avait évoqué les aléas enregistrés dans la livraison des vaccins attendus au Grand-Duché. «Cela peut changer plusieurs fois par jour», avait confié avec un brin de lassitude Paulette Lenert. A ce jour, 31.926 doses de vaccins ont été administrées au Luxembourg, toutes formules confondues (AstraZeneca, Pfizer ou Moderna).



Sur le même sujet

Pour Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé, la situation sanitaire actuelle est marquée par «une hausse stabilisée des infections» qui ne nécessite pas, «pour l'heure, de prendre de nouvelles mesures». Mais la possibilité ne doit pas non plus être écartée.
Gare aux contrefaçons! L'avertissement vaut aussi en matière de Santé. C'est ainsi que des faux vaccins ont été signalés en Belgique notamment, et que la Commission européenne lance un appel à la vigilance.
08.02.2021, Nordrhein-Westfalen, Bielefeld: Impfstoff des Herstellers Pfizer-BioNTech ist in einem Kühlschrank vom Impfzentrum der Stadt zu sehen. Am 8. Februar starten hier die Corona-Impfungen für Menschen im Alter von über 80 Jahren, die noch zu Hause leben. Foto: Friso Gentsch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'organisme mondial a annoncé mercredi que le vaccin anti-covid pouvait bien être administré aux plus de 65 ans et dans les pays où circulent des variants, mais l'agence européenne du médicament veut savoir quels vaccins sont vraiment efficaces contre ces variants.
A health worker prepares a dose of the AstraZeneca/Oxford Covid-19 vaccine at a temporary vaccine centre set up at City Hall in Hull, northeast England on February 10, 2021. (Photo by Paul ELLIS / AFP)
Le Conseil supérieur des maladies infectieuses luxembourgeois ne recommande pas l'emploi du vaccin anti-covid pour les seniors. Ce qui ne signifie pas qu'il l'interdit ni pour les aînés, ni pour d'autres catégories à la santé fragile.
A member of the Hampshire Fire and Rescue Service prepares a dose of a AstraZeneca/Oxford Covid-19 vaccine at a temporary vaccination centre set up at Basingstoke Fire Station, in Basingstoke, Hampshire, southern England, on February 4, 2021, as crews continue to take 999 emergency calls. - Oxford University announced on Thursday it will launch a medical trial alternating doses of Covid-19 vaccines created by different manufacturers, the first study of its kind. (Photo by Andrew Matthews / POOL / AFP)