Changer d'édition

Asselborn: «Une provocation inutile envers la Chine»
International 4 min. 03.08.2022
Visite de Nancy Pelosi à Taïwan

Asselborn: «Une provocation inutile envers la Chine»

Nancy Pelosi a atterri mardi soir à Taiwan malgré les menaces chinoises.
Visite de Nancy Pelosi à Taïwan

Asselborn: «Une provocation inutile envers la Chine»

Nancy Pelosi a atterri mardi soir à Taiwan malgré les menaces chinoises.
Photo: AFP
International 4 min. 03.08.2022
Visite de Nancy Pelosi à Taïwan

Asselborn: «Une provocation inutile envers la Chine»

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Jean Asselborn déplore la visite de Nancy Pelosi, cheffe des députés américains

(avec AFP) «J'aurais espéré que cette visite nous soit épargnée. Il faut espérer qu'il n'y ait pas d'escalade», a commenté mardi soir Jean Asselborn (LSAP) dans le journal télévisé de RTL la situation tendue entre la Chine et les Etats-Unis suite à l'arrivée de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi sur l'île de Taïwan. Le chef de la diplomatie luxembourgeoise considère que cette visite est une «provocation inutile envers la Chine»: «Il ne faut à présent pas surestimer cette provocation. En tant qu'Européens, nous devons espérer que rien d'irréparable ne se passe. Les Chinois ont annoncé des manœuvres dans la région. Les Américains ont dit qu'ils resteraient à leur politique de Chine unique. Il faut espérer que les Chinois ne commettent rien d'irréparable.»


(FILES) This file photo taken on July 29, 2022 shows US Speaker of the House Nancy Pelosi, Democrat of California, holding her weekly press conference on Capitol Hill in Washington, DC. - US House of Representatives Speaker Nancy Pelosi will lead a congressional delegation to the Asia-Pacific region, her office confirmed on July 31, with stops in Singapore, Malaysia, South Korea and Japan. (Photo by SAUL LOEB / AFP)
La cheffe des députés américains a atterri à Taïwan
Nancy Pelosi a été accueillie à Taïwan par Joseph Wu, le ministre taïwanais des Affaires étrangères.

Le ministre des Affaires étrangères qui fait actuellement son Tour de France à vélo ne pense toutefois pas que ce contexte tendu mène directement à une guerre: «Je ne peux pas m'imaginer que les Chinois et les Américains vont se lancer dans une action militaire. Ce qui est sûr, c'est qu'il ne s'est rien passé à l'atterrissage. Il était prévu que l'avion de Pelosi soit mis sous pression par l'aviation militaire chinoise.» Si aucun incident n'a été signalé à ce stade c’est déjà un point positif à court terme pour Jean Asselborn.

Un monde divisé en deux

Ce dernier estime qu'avec ce déplacement, il n'y aura plus de confiance entre les Etats-Unis et la Chine. Cela aura aussi des répercussions négatives sur la lutte contre le réchauffement climatique. Pour le ministre socialiste, c'est à présent à la communauté internationale et à l'Union européenne d'essayer de désescalader la situation. «Notre monde est de plus en plus divisé en deux entre la Chine et la Russie d'un côté et de l'autre les Etats-Unis et l'Union européenne.»

Le ministre des Affaires étrangères reste pour autant convaincu que la diplomatie reste un moyen de régler des problèmes.

«Ceux qui offensent la Chine devront être punis»

Ce mercredi, la Chine a déployé une série de sanctions commerciales contre Taïwan, ainsi que des exercices militaires près de l'île, en réaction à la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi.

Le déplacement de Nancy Pelosi, plus importante élue américaine à se rendre à Taipei en 25 ans, a déclenché la colère des autorités chinoises.


IPO , Aussenpolitische Ansprache Jean Asselborn , Abgeordnetenkammer , Declaration Politique Affaires Etrangeres , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le regard sombre d'Asselborn sur le monde
Le ministre luxembourgeois a dressé, devant la Chambre, un sombre tableau de l'état de la situation internationale.

«Il n'arrivera rien de bon à ceux qui jouent avec le feu. Ceux qui offensent la Chine devront être punis, de façon inéluctable», a prévenu le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

«C'est une farce pure et simple. Sous couvert de ''démocratie'', les États-Unis violent la souveraineté de la Chine», a-t-il ajouté depuis Phnom Penh où il assiste à une réunion de l'Asean (Association des nations de l'Asie du Sud-Est).

Nous n'abandonnerons pas notre engagement envers Taïwan et nous sommes fiers de notre amitié durable

Nancy Pelosi, cheffe des députés américains

Interrogée mercredi lors d'un point presse régulier, Hua Chunying, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a évoqué les «mesures de rétorsion» que pourrait prendre la Chine après cette visite.

La présidente de Taïwan Tsai Ing-wen a affirmé de son côté ce mercredi que l'île «ne reculerait pas» face à la menace de la Chine.

Lors d'une rencontre avec Tsai Ing-wen à Taipei, Nancy Pelosi a affirmé être venue «en paix» dans la région tout en assurant que les Etats-Unis n'abandonneraient pas l'île démocratique.

«Aujourd'hui, notre délégation (...) est venue à Taïwan pour dire sans équivoque que nous n'abandonnerons pas notre engagement envers Taïwan et que nous sommes fiers de notre amitié durable», a déclaré la cheffe des députés américains.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors que la crise migratoire liée à l'accueil des réfugiés ukrainiens semble avoir atteint son pic, le Luxembourg va percevoir une aide financière de l'Europe dans le cadre de l'aide humanitaire
En janvier dernier, 134 demandes de protection internationale ont été introduites. Le mois dernier, en février, ce chiffre est même grimpé à 147.
Les déclarations polémiques de Jean Asselborn
L'élimination physique du président russe Vladimir Poutine par son peuple est le seul moyen de mettre fin à la guerre en Ukraine, a déclaré Jean Asselborn au micro de 100,7. Des propos qui ont heurté. Le ministre s'explique.
Luxembourg Foreign Minister Jean Asselborn