Changer d'édition

Alexander De Croo règle ses comptes
International 3 min. 21.11.2022
Zizanie politique

Alexander De Croo règle ses comptes

Alexander De Croo est descendu dans l’arène parlementaire pour défendre les chiffres déposés par son gouvernement devant la Commission.
Zizanie politique

Alexander De Croo règle ses comptes

Alexander De Croo est descendu dans l’arène parlementaire pour défendre les chiffres déposés par son gouvernement devant la Commission.
Photo: AFP
International 3 min. 21.11.2022
Zizanie politique

Alexander De Croo règle ses comptes

Max HELLEFF
Max HELLEFF
Le chef du gouvernement belge et son parti concluent un spectaculaire transfert sur fond d'imbroglio budgétaire.

De notre correspondant MAX HELLEFF (Bruxelles) S'opposer au Premier ministre Alexander De Croo peut vous coûter votre poste. C'est ce qui est arrivé à la secrétaire d'État au Budget Eva De Bleeker. Cette libérale flamande, qui appartient au même parti  - l'Open VLD - que le chef du gouvernement,  a estimé «impossible» la poursuite de sa tâche après un imbroglio autour des chiffres du budget 2023.


La question budgétaire s'annonce comme un véritable casse-tête pour le gouvernement De Croo.
Le déficit budgétaire de la Belgique s'accroît
Face à la récession, des mesures sont prises en Wallonie et à Bruxelles pour protéger les acteurs du logement.

La semaine dernière, les comptes de l'Etat belge ont fait la une en raison d'une soudaine réévaluation du déficit budgétaire. Entre les prévisions remises par le gouvernement à la Commission européenne et celles présentées devant la Chambre par la secrétaire d'Etat au Budget, 1,7 milliard d'euros étaient venus s'ajouter.

Cette différence équivaut à dire que le déficit budgétaire de tous les pouvoirs publics belges s'est creusé à 6,1 % du PIB (35 milliards d'euros) alors que le projet remis à la Commission à la mi-octobre mentionnait 5,8 % (33,3 milliards). De quoi amener l'exécutif européen à se poser des questions sur l'attitude de la Belgique, laquelle fait traditionnellement figure de mauvais élève en matière de déficit public.

Une «erreur matérielle» de la secrétaire d'Etat

Depuis les rangs de l'opposition, la N-VA de Bart De Wever s'en est alarmée.  C'en était trop pour Alexander De Croo qui est descendu dans l'arène parlementaire pour défendre les chiffres déposés par son gouvernement devant la Commission.

Mais en face de lui, la secrétaire d'État au Budget Eva De Bleeker a tenu bon, expliquant que la hausse du déficit était due à la TVA réduite sur l'électricité - moins de rentrées donc - la mesure étant appelée à être probablement prolongée en raison de la crise. Alexander De Croo a rétorqué qu'une réforme des accises était en préparation pour la rendre «budgétairement neutre».


La Belgique sera paralysée ce mercredi
Bruxelles et la Wallonie tourneront au ralenti en raison de la grève générale qui devrait impacter tout le pays.

Finalement, cette lutte fratricide a tourné à l'avantage du Premier ministre qui a dénoncé une «erreur matérielle» de sa secrétaire d'Etat. Celle-ci a dû convenir qu'il avait raison, avant de démissionner.

L'histoire ne s'arrête pas là. Car pour remplacer au Budget Eva De Bleeker, le parti libéral flamand Open Vld s'en est allé débaucher la libérale… francophone Alexia Bertrand. Un tel transfert entre partis frères en plein milieu de la législature a fait l'effet d'une petite bombe dans le landerneau politique.

Un camouflet cinglant

L'heure de la revanche a sonné pour Alexia Bertrand. Cette femme de 43 ans, bilingue et bosseuse, n'avait pas apprécié en juillet dernier de voir le poste de ministre des Affaires étrangères lui échapper après la démission de Sophie Wilmès pour raisons familiales. Georges-Louis Bouchez, le président du Mouvement réformateur (parti libéral francophone), lui avait préféré l'ex-journaliste de la RTBF Hadjah Lahbib en dépit d'une absence totale d’expérience politique. Ce spectaculaire coup de com' avait engendré la colère d'Alexia Bertrand et de ses soutiens.


Belgium's Prime Minister Alexander De Croo delivers a speech at the leaders summit of the COP27 climate conference at the Sharm el-Sheikh International Convention Centre, in Egypt's Red Sea resort city of the same name, on November 8, 2022. (Photo by AHMAD GHARABLI / AFP)
Alexander De Croo en VRP à la Cop
La Belgique vante à Charm el-Cheikh ses solutions technologiques en faveur du climat.

«Vous pouvez me considérer aujourd'hui comme membre de l'Open Vld. Je fais partie de la grande famille libérale, mes premières lignes sont avec le président de ce parti et avec le Premier ministre», a expliqué Alexia Bertrand qui était encore cheffe de groupe libéral francophone au parlement régional bruxellois quelques heures auparavant.

Officiellement, Georges-Louis Bouchez «n'est pas fâché» et salue le «travail commun» entre les deux partis libéraux. Mais pour les commentateurs politiques, Alexander De Croo vient de lui infliger un camouflet cinglant. Le Premier ministre serait trop heureux de régler ainsi ses comptes avec un chef de parti qui sème régulièrement la zizanie au sein de la Vivaldi, la coalition fédérale qui réunit sept formations politiques.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Belgique aura dans quelques jours un gouvernement marqué à droite, après l'accord de coalition intervenu mardi entre quatre partis, dont les indépendantistes flamands et le parti libéral francophone qui propulse son jeune président, Charles Michel, au poste de Premier ministre.
Charles Michel