Changer d'édition

Alexander De Croo en VRP à la Cop
International 3 min. 09.11.2022
Environnement

Alexander De Croo en VRP à la Cop

Alexander De Croo lors de son discours, mardi à Charm el-Cheikh lors de la Cop27.
Environnement

Alexander De Croo en VRP à la Cop

Alexander De Croo lors de son discours, mardi à Charm el-Cheikh lors de la Cop27.
Photo: AFP
International 3 min. 09.11.2022
Environnement

Alexander De Croo en VRP à la Cop

Max HELLEFF
Max HELLEFF
La Belgique vante à Charm el-Cheikh ses solutions technologiques en faveur du climat.

De notre correspondant Max Helleff (Bruxelles)

D'année en année, les mêmes questions reviennent. Et l'on sent comme une lassitude dans ce titre du journal Le Soir : «Ça sert à quoi la cop?» Les médias y vont de leurs analyses et de leurs bilans, tout en concluant que si les Cop ne révolutionnent pas le rapport de l'homme à la planète, il n’y a pas d'autre choix que d'y être.


A handout picture released by the Egyptian Presidency of the 27th UN Climate Change Conference shows the illumination of Khafre Pyramid, one of the three ancient pyramids of Giza, on November 5, 2022. - Expectations are running high as leaders and diplomats from nearly 200 countries are set to gather for the November 6-18 COP27 conference, in a world justifiably anxious about its climate-addled future as deadly floods, heat waves and storms across the planet track with worst-case climate scenarios. (Photo by Egyptian Presidency of COP27 / AFP) / == RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / HO / EGYPTIAN PRESIDENCY OF COP27" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS ==
Coup d'envoi de la COP27 pour réveiller le combat pour le climat
Quelque 200 pays se retrouvent à partir de ce dimanche à Sharm el-Cheikh en Egypte pour tenter de donner un nouveau souffle à la lutte contre le réchauffement climatique et ses impacts qui déferlent dans un monde divisé et préoccupé par d'autres crises.

La Belgique a constitué une délégation forte de 125 membres - le Luxembourg en compte une quinzaine - dont les représentants comptent bien se faire entendre parmi les 30.000 personnes présentes à Charm el-Cheikh. Parmi eux, des envoyés du port d'Anvers, de l'opérateur gazier Fluxys et de l'entreprise de dragage Deme, tous investis dans le domaine de l'hydrogène «vert».

Mardi, à la tribune de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique, le Premier ministre Alexander De Croo a évoqué  «un combat pour notre survie physique»,  «pour la cohésion». «Nous devons être plus ambitieux, mais nous devons aussi prendre soin des gens (…) Les gens doivent savoir que les technologies climatiques d'aujourd’hui sont plus prometteuses que jamais», a lancé le libéral flamand. Il a plaidé également pour un rapprochement Nord-Sud et s'est adressé aux jeunes : «Faites partie de la solution, allez étudier les sciences et par-dessus tout, construisez des coalitions, des partenariats. Dialoguez avec des personnes aux idées différentes, c'est là que le véritable changement se produit».

Le nucléaire fait de la résistance

Question: la Belgique a-t-elle pour autant les moyens de ses ambitions? Le royaume a progressé depuis la Cop de Paris, lorsqu'en 2015 les régions et le fédéral s'étaient présentés en ordre dispersé, laissant au libéral Charles Michel alors Premier ministre le soin d'essuyer les plâtres. Mais il reste beaucoup à faire pour remplir les objectifs assignés au plan européen. La part du renouvelable est passée de 3% à 19% en une décennie, ce qui demeure insuffisant.  Parallèlement, tout indique que plus de deux réacteurs nucléaires survivront à l'échéance de 2025 qui devait, il y a peu encore, sacraliser ici la fin de l'atome.

Les choses, toutefois, bougent. Alexander De Croo aime rappeler que la Belgique est «l'un des leaders mondiaux dans les éoliennes offshore». Un cocorico qui fait écho à l'important développement de l'éolien en mer du nord. En octobre dernier, le projet d'une île artificielle a été dévoilé. Elle sera construite pour équiper la nouvelle et deuxième zone d'éoliennes maritime belge.

La princesse Esmeralda légitimise la désobéissance civile

La société civile n'est pas pour autant rassurée. Le CNCD, qui coordonne 90 ONG, syndicats et associations d'éducation permanente, demande que les États développés réaffirment leur soutien financier aux pays en développement, en particulier les plus vulnérables aux impacts climatiques. En 2020, selon le CNCD, ils n'auraient reçu qu'une somme oscillant entre 21 et 24 milliards de dollars «seulement» contre les 100 milliards promis. 


L'Europe se réchauffe plus vite que la planète selon l'ONU
Le Vieux continent a enregistré une hausse considérable de ses températures depuis 1991, avec un réchauffement d'environ 0,5 degré Celsius par décennie.

Pour l'anecdote, une joute médiatique d'un style particulier s'est déroulée au lendemain des protestations à la glu menées par des activistes dans des musées européens à l'encontre de tableaux célèbres. Pour Alexander De Croo, s'il faut combattre le changement climatique, il s'agit néanmoins de «vandalisme». En face, la princesse Esmeralda de Belgique, la tante du roi Philippe, s'est montrée au contraire rebelle: il est «normal», estime-t-elle, que les gens recourent à la désobéissance civile pour attirer l'attention sur le climat. En 2019, la fille de feu le roi Léopold III avait été brièvement détenue à Londres après y avoir participé à une action du mouvement climatique Extinction Rebellion. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Quelque 200 pays se retrouvent à partir de ce dimanche à Sharm el-Cheikh en Egypte pour tenter de donner un nouveau souffle à la lutte contre le réchauffement climatique et ses impacts qui déferlent dans un monde divisé et préoccupé par d'autres crises.
A handout picture released by the Egyptian Presidency of the 27th UN Climate Change Conference shows the illumination of Khafre Pyramid, one of the three ancient pyramids of Giza, on November 5, 2022. - Expectations are running high as leaders and diplomats from nearly 200 countries are set to gather for the November 6-18 COP27 conference, in a world justifiably anxious about its climate-addled future as deadly floods, heat waves and storms across the planet track with worst-case climate scenarios. (Photo by Egyptian Presidency of COP27 / AFP) / == RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / HO / EGYPTIAN PRESIDENCY OF COP27" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS ==
L'événement débute ce dimanche
La Conférence de l'ONU sur les changements climatiques se déroulera à Charm el-Cheikh (Egypte) du 7 au 18 novembre. Le Premier ministre ainsi que la ministre de l'Environnement seront, entre autres, sur place.
Alors que la production mondiale de plastique a doublé depuis l'an 2000, seulement 10% du plastique mondial est recyclé.