Changer d'édition

Acculé, Emmanuel Macron reçoit les partis politiques
International 2 min. 21.06.2022
Elections législatives françaises

Acculé, Emmanuel Macron reçoit les partis politiques

Plusieurs responsables de LFI ont exigé la démission de la Première ministre Elisabeth Borne.
Elections législatives françaises

Acculé, Emmanuel Macron reçoit les partis politiques

Plusieurs responsables de LFI ont exigé la démission de la Première ministre Elisabeth Borne.
Photo: AFP
International 2 min. 21.06.2022
Elections législatives françaises

Acculé, Emmanuel Macron reçoit les partis politiques

Comment gouverner? Deux jours après les élections législatives qui ont sonné la macronie, Emmanuel Macron reprend l'initiative face aux risques de blocage de ses réformes à l'Assemblée, en invitant des responsables des partis politiques.

Paris, 21 juin 2022 (AFP) - Six d'entre eux seront reçus successivement mardi à l'Elysée: Christian Jacob (LR) ouvre la marche à 10h, avant Olivier Faure (PS) à 11h, François Bayrou (Modem) à 14h, Stanislas Guerini (LREM) à 15h, Marine Le Pen (RN) à 17h30 et Fabien Roussel (PCF) à 18h30, avant d'autres mercredi comme le chef du parti EELV Julien Bayou.


An French electoral card is stamped in Carhaix-Plouguer, western France, during the second round of French legislative elections, on June 19, 2022. (Photo by FRED TANNEAU / AFP)
Cinq points à retenir du second tour
Deux mois après la réélection d'Emmanuel Macron, le camp du président français a perdu, ce dimanche, la majorité présidentielle. Voici cinq choses à retenir du scrutin de l'élection des 577 députés.

Chez LFI, Jean-Luc Mélenchon ne se déplacera pas. C'est le numéro deux Adrien Quatennens et la députée Mathilde Panot qui rencontreront le chef de l'Etat, a indiqué mardi matin le député LFI Eric Coquerel sur franceinfo.

Adrien Quatennens et plusieurs autres responsables de LFI ont exigé la démission de la Première ministre Elisabeth Borne, qui ne sera pas présente aux entretiens avec les partis politiques. Le président par intérim du RN Jordan Bardella a estimé qu'elle devait «rendre son tablier».

245 députés pour Ensemble!

Avec 245 députés, les macronistes d'Ensemble! sont loin de la majorité absolue, fixée à 289 sièges sur 577. Ils devancent la Nupes, qui aura au moins 150 représentants dans l'hémicycle, selon un décompte actualisé effectué par l'AFP qui inclut les députés d'Outre-mer, mais sans préjuger du choix des dissidents socialistes et de plusieurs élus divers gauche.

Viennent ensuite le Rassemblement national, qui réalise une percée historique (89 sièges), puis les Républicains (61).

Si personne dans la macronie ne met publiquement en cause la cheffe du gouvernement - et donc de la majorité -, de nombreux responsables politiques de LR, dont leur candidate à la présidentielle Valérie Pécresse, ont aussi appelé Emmanuel Macron à «tenir compte du résultat de ces élections» en changeant «de ligne politique, de Premier ministre et de gouvernement».

LR dans l'opposition

Manière d'imaginer un accord entre le parti de droite et La République en marche et ses alliés? «Nous sommes et nous resterons dans l'opposition: il n'y aura ni pacte ni coalition avec Emmanuel Macron», a encore répété lundi le patron des Républicains Christian Jacob dans une tentative d'autorité sur son parti, apparu divisé sur la question, à l'instar de Jean-François Copé.

Un remaniement est cependant à l'ordre du jour puisque trois ministres doivent quitter le gouvernement après avoir été battues dimanche: Amélie de Montchalin à la Transition écologique, Brigitte Bourguignon à la Santé et Justine Benin à la Mer.

Un premier raté pour la Nupes

Emmanuel Macron n'a que deux jours devant lui, avant un tunnel d'obligations internationales (Conseil européen, G7, sommet de l'Otan) à partir de jeudi. Il devrait apparaître à la Fête de la musique à l'Elysée ce mardi soir, mais aucune allocution politique n'est pour l'instant prévue.

En attendant, la Nupes a connu un premier raté: en proposant de bâtir un groupe parlementaire unique afin d'apparaître comme la première opposition à Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon a reçu une sèche fin de non-recevoir de la part de ses partenaires.


Sur le même sujet

Élections législatives en France
Au second tour des élections législatives, Emmanuel Macron pourrait perdre sa majorité absolue. Son voyage en Ukraine est vivement critiqué.
Die Partei von Frankreichs Präsident Emmanuel Macron könnte die absolute Mehrheit im Parlament verlieren.
À l'issue du 1er tour des élections législatives en France, le taux d'abstention (52,49%) s'est retrouvé de nouveau au cœur des débats. Si le vote obligatoire apparaît comme une évidence, réglerait-il pour autant le problème ?
(FILES) In this file photo taken on June 18, 2017 ballots are pictured inside an urn at a polling station in Authon, central France, during the second round of the French parliamentary elections (elections legislatives in French). - French voter head to the polls on June 12 and 19, 2022 in French parliamentary election battle between a new left-wing coalition, Nupes (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale - New People's Ecologic and Social Union) and allies of centrist President. (Photo by GUILLAUME SOUVANT / AFP)
Particulièrement plébiscité par les électeurs lorrains lors du premier tour des élections législatives françaises, le parti de Marine Le Pen a été placé en tête dans huit des vingt circonscriptions que compte la région.
France's far-right party Rassemblement National (RN) leader Marine Le Pen delivers a speech during an election evening following the first round of France's parliamentary elections in Henin-Beaumont, northern France, on June 12, 2022. - Elections for the 577 seats in the lower house National Assembly are a two-round process, with the shape of the new parliament becoming clear only after the second round on June 19. (Photo by DENIS CHARLET / AFP)
La coalition de gauche menée par Jean-Luc Mélenchon a réalisé une percée spectaculaire dimanche aux élections législatives, lui permettant d'être au même niveau que le camp macroniste et d'espérer priver Emmanuel Macron de majorité absolue.
France's leftist La France Insoumise (LFI) party leader, Member of Parliament and leader of left-wing coalition Nupes (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale - New Ecologic and Social People's Union) Jean-Luc Melenchon (C), flanked by French Communist Party (PCF) spokesperson and Paris Deputy-Mayor for housing Ian Brossat (2ndL) and Nupes candidate and Europe Ecologie Les Verts (EELV) party general secretary Julien Bayou (R), delivers a speech during the election evening at the Nupes headquarters, following the first round of France's parliamentary elections in Paris, on June 12, 2022. - The united left (25% to 26.2%) and President Macron's camp (25% to 25.8%) came neck and neck in the first round of legislative elections on June 12, 2022, against a backdrop of record abstention (52.1% to 52.8%), opening up the game for the second round in a week. (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)