Changer d'édition

A son tour, la Belgique vire «à l'orange»
International 3 min. 27.07.2020

A son tour, la Belgique vire «à l'orange»

Même si le port du masque est désormais obligatoire dans de nombreux lieux à l'extérieur, la Belgique connaît une forte poussée de nouveaux cas positifs en cette fin de mois de juillet.

A son tour, la Belgique vire «à l'orange»

Même si le port du masque est désormais obligatoire dans de nombreux lieux à l'extérieur, la Belgique connaît une forte poussée de nouveaux cas positifs en cette fin de mois de juillet.
Photo: AFP
International 3 min. 27.07.2020

A son tour, la Belgique vire «à l'orange»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Depuis samedi, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies classe le royaume comme une zone à risque, une douzaine de jours après le Luxembourg. Cela signifie que la barre des 20 contaminations par 100.000 habitants a été dépassée ces deux dernières semaines.

La nouvelle est tombée 48 heures après le renforcement des mesures sanitaires annoncées jeudi par le Conseil national de sécurité: le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a décidé de colorier en orange la Belgique sur sa carte de la situation covid-19

Concrètement, cela signifie que le pays affiche un ratio compris entre 20 et 60 cas positifs par 100.000 habitants sur les 14 derniers jours. Dans cette classification, la Belgique rejoint son voisin luxembourgeois, qui était déjà «passé à l'orange» le 13 juillet dernier.

D'après les données du Centre européen, la Belgique enregistre 21,2 cas de covid-19 pour 100.000 habitants dans les 14 derniers jours, dépassant ainsi de justesse la limite de l'orange. Depuis début juillet, les courbes ne cessent de grimper dans le royaume. Ainsi, l'institut scientifique Sciensano note une augmentation de 71% des nouvelles infections entre le 16 et le 22 juillet. En moyenne, 255,3 nouveaux cas ont été détectés par jour durant cette période.  

Source: ECDC

Vendredi déjà, la seule région flamande où la situation est plus alarmante qu'en Wallonie, avait viré à l'orange. C'est dans la province d'Anvers en particulier que la situation apparaît la plus sérieuse, avec 805 infections détectées entre le 16 et le 22 juillet, soit une incidence de 42,7 cas pour 100.000 habitants. La question qui se pose désormais aux autorités est: faut-il reconfiner ou non tout ou partie de la ville d’Anvers, seconde ville du royaume en importance après Bruxelles? La bataille que se livrent les experts devrait trouver une réponse au terme du nouveau Conseil national de sécurité qui se tient ce lundi.

Au total, la Belgique a diagnostiqué 65.727 cas avérés depuis le début de l'épidémie, alors que 9.281 personnes sont décédées de la maladie. Avec cette nouvelle classification, le pays se trouve désormais en huitième position sur 31 pays européens, en nombre d'infections relevées depuis l'apparition de l'épidémie. 

Loin devant, le Luxembourg qui affiche à présent 219,4 cas pour 100.000 habitants et passe en zone rouge (> 120). Pour rappel, ces données ne tiennent pas compte de la politique de dépistage à grande échelle menée par le Grand-Duché, ainsi que des 200.000 travailleurs frontaliers qui se joignent aux 626.000 résidents dans la comptabilité des tests positifs.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Les chiffres se stabilisent, mais à un niveau élevé»
Pour Ulf Nehrbass, directeur du Luxembourg Institute of Health (LIH), la hausse du nombre de nouvelles infections covid-19 ralentit. Et ce dernier d'estimer que le Luxembourg se trouve «sur la bonne voie» malgré la présence évidente de la deuxième vague.
Prof. Dr. Ulf Nehrbass, directeur du LIH et représentant de la Task Force COVID-19 Research Luxembourg
Le virus reprend sa course dans la Grande Région
Alors que le nombre de cas détectés augmente au Luxembourg, la situation ne va pas en s'améliorant non plus de l'autre côté des frontières. Selon les autorités françaises, le covid-19 recommence à circuler plus activement à l'Est de la France notamment, tandis des mesures sont prises pour endiguer la pandémie.
A31 Metz Thionville Luxembourg, Peage, Foto Lex Kleren
Les salariés partiront avec un sésame négatif en poche
Les patrons luxembourgeois vont devoir anticiper davantage les déplacements à l'étranger. Les salariés se rendant dans un pays qui en exige la présentation, partiront dorénavant avec un certificat de test covid-19 de moins de 48 heures attestant l'absence de contamination.
Lokales, Illustration, Teststation Covid 19, Corona, Test Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le masque obligatoire sur les marchés belges
La Première ministre belge Sophie Wilmès a annoncé ce jeudi un renforcement des mesures face à la hausse des cas de coronavirus. Le port d'une protection sera désormais imposé dès samedi dans «tout endroit à forte fréquentation», tandis que la bulle sociale reste maintenue à 15 personnes.
Un nid d'infections aux portes du Grand-Duché
De toute la Belgique, la commune d'Aubange, enregistre le plus grand taux de contaminations détectées en une semaine. Même si la situation demeure difficilement explicable, le bourgmestre Jean-Paul Dondelinger a décidé de prendre des mesures plus sévères.
Un village et une forêt de cables et de pylones. Aubange continue à lutter contre la haute tension aérienne