Changer d'édition

200.000 à défiler contre la réforme des retraites
International 2 min. 09.01.2020

200.000 à défiler contre la réforme des retraites

A Paris comme partout en France, la mobilisation baisse mais la grève interprofessionnelle perdure encore. (Photo by Alain JOCARD / AFP)

200.000 à défiler contre la réforme des retraites

A Paris comme partout en France, la mobilisation baisse mais la grève interprofessionnelle perdure encore. (Photo by Alain JOCARD / AFP)
Photo : AFP
International 2 min. 09.01.2020

200.000 à défiler contre la réforme des retraites

En province ou dans la capitale, le quatrième jour de manifestations a donné l'occasion aux opposants de se rassembler.

(AFP) En dehors de Paris, plus de 120.000 personnes ont manifesté jeudi dans près d'une trentaine de villes de l'Hexagone contre la réforme des retraites, selon un décompte réalisé à partir des chiffres communiqués par la police ou les préfectures. Quasiment toutes les villes s'inscrivaient en deçà de la jauge de la première journée de contestation, le 5 décembre dernier. Les cortèges avaient alors rassemblé 806.000 personnes dans toute la France, Paris compris, selon le ministère de l'Intérieur.

A Metz, la manifestation organisée à partir de la place Mazelle a mobilisé près de 5.000 opposants au projet de réforme. Dans le cortège, on notait la présence de plusieurs dizaines d'avocats, également touchés par le projet du gouvernement. Même si le nombre de participants était là aussi plus faible que lors des mouvements précédents, la colère et la grève (36ème jour) ont encore des effets sensibles.

Ainsi, ce jeudi, seuls 123 trains TER assuraient les liaisons Nancy-Metz-Luxembourg (contre 213 habituellement programmés); 50% des bus et trams messins étaient à l'arrêt, près de 70 écoles maternelles et élémentaires n'ont pas accueilli d'élèves, etc.

Ils étaient 22.000 à Marseille, 14.000 à Toulouse, 10.000 à Bordeaux. Dans l'Ouest, assez mobilisé, Nantes a rassemblé 8.400 personnes. Des milliers de personnes ont également marché dans les rues de Béziers (6.500), Clermont-Ferrand (6.000), Tours (5.600), Pau (5.200), Bayonne (5.000), Limoges (4.000), Perpignan (3.800), Besançon, Avignon et Nice (3.500), Orléans (3.100), Saint-Nazaire, Périgueux, Angoulême (3.000), Agen (1.700) , Digne (1.400), Auch (1.500), Guéret (1.400), Tulle (1.000). 

 «Tout est ouvert» sur la question de l'âge pivot dans le débat sur la réforme des retraites, a estimé le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, soulignant que l'important est «d'atteindre l'équilibre financier en 2027». «Aujourd'hui, la mesure (l'âge pivot à 64 ans, NDLR) figure» dans le projet de loi que le gouvernement à transmis au Conseil d'État, «mais je crois vraiment que c'est un détail», a indiqué Jean-Baptiste Djebbari. C'est pourtant là, un des points les plus contestés.


Sur le même sujet

Les syndicats français à nouveau dans la rue
Les partenaires sociaux, menés par la CGT et FO, organisent jeudi une nouvelle journée interprofessionnelle de grèves et manifestations contre la réforme du système des retraites. Au 36ème jour de la grève, le bras de fer avec l'exécutif ne semble pas vouloir prendre fin.
TOPSHOT - Protesters take part in a demonstration of rail workers and employees of Paris' RATP public transport operator near the Gare de l'Est railway station in Paris on December 26, 2019, as part of a nationwide multi-sector strike against French government's pensions overhaul. (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)