Changer d'édition

1.000 milliards d'euros pour le Pacte vert
International 2 min. 03.03.2020 Cet article est archivé

1.000 milliards d'euros pour le Pacte vert

Nicolas Schmit, le commissaire européen à l'Emploi et aux Droits sociaux, a partagé le souhait de Fernand Etgen, le président de la Chambre de «rapprocher la politique européenne des citoyens».

1.000 milliards d'euros pour le Pacte vert

Nicolas Schmit, le commissaire européen à l'Emploi et aux Droits sociaux, a partagé le souhait de Fernand Etgen, le président de la Chambre de «rapprocher la politique européenne des citoyens».
Photo: Chambre des députés
International 2 min. 03.03.2020 Cet article est archivé

1.000 milliards d'euros pour le Pacte vert

La Commission von der Leyen se veut résolument ambitieuse. Elle entend réussir la transition énergétique et numérique et lutter contre la pauvreté. Venu à la rencontre des députés, lundi, Nicolas Schmit a réaffirmé les grands axes de la politique de l'UE.

 (DH) - De passage à la Chambre des députés lundi, Nicolas Schmit, le commissaire européen à l'Emploi et aux Droits sociaux, est venu présenter les grandes lignes du programme de la Commission européenne. C'est ainsi que dans le cadre du «Green Deal», au moins 1.000 milliards d'euros seront investis pour que l'UE devienne le premier bloc régional climatiquement neutre à l'horizon 2050.

Pour réussir ce pari, des investissements massifs «aussi bien de la part du secteur public et du secteur privé» sont nécessaires, a commenté Nicolas Schmit. D'autre part, les petites et moyennes entreprises, l'épine dorsale de l'économie, devront être «accompagnées et soutenues» lors de la mise en œuvre de la transition numérique et écologique.

Mais pour le commissaire luxembourgeois, il ne s'agit pas de «réussir la transition écologique sans oublier la dimension sociale». Comme il l'avait expliqué lors du dialogue citoyen organisé à Belval au mois de janvier, il a rappelé les importantes disparités salariales au sein de l'UE et la nécessaire accélération de la convergence des salaires minimums. L'objectif de la Commission étant que «tous les citoyens européens puissent vivre dignement de leur travail».


13.6. IPO / Min du Travail / ITV Nicolas Schmit , Loi Compte-Epargnes Temps Foto:Guy Jallay
«Que les gens puissent vivre dignement de leur travail»
En présentant, ce mardi, sa proposition de salaire minimum européen, Nicolas Schmit plaide pour une économie au service de tous. Le projet défendu par le nouveau commissaire européen à l’Emploi doit «progressivement faire converger les conditions sociales en Europe». Interview.

La digitalisation est l'une des autres priorités de l'équipe d'Ursula von der Leyen. A ce propos, Nicolas Schmit a évoqué le terme de «course contre la montre». Selon le commissaire européen, 90% des emplois sont confrontés aux différents défis de la digitalisation alors que 40% des citoyens de l'UE n'ont «aucune connaissance digitale». 

A ce constat s'ajoute un autre phénomène puisqu'environ un million de postes sont vacants faute de main-d'œuvre qualifiée. La formation continue et l'apprentissage pourraient permettre l'acquisition de nouvelles connaissances à condition, toutefois, que chaque Etat membre mette en œuvre les grandes orientations stratégiques de l’UE.

Mais des ambitions énoncées à leur transcription en actes, il y a l'épaisseur d'un budget européen 2021-2027 que certains Etats refusent. D'après certains députés luxembourgeois, «la mise en œuvre adéquate du programme de la Commission européenne risque d'échouer si les Etats membres ne trouvent pas de compromis autour du montant alloué au budget européen post-Brexit».


Sur le même sujet

Invité à un dialogue citoyen, organisé à Belval ce lundi, Nicolas Schmit, le commissaire européen à l'Emploi et aux Droits sociaux a balayé les grands dossiers dont il a hérité. Pour l'ancien ministre LSAP du Travail, le pacte climatique pourrait offrir de nombreux débouchés.
Luxtimes, Nicolas Schmit citizens dialogue, Foto: Lex Kleren/Luxtimes
Pour financer une transition énergétique «juste» qui va coûter des milliards, la Commission von der Leyen dévoile mardi à Strasbourg un plan d'investissement. Celui-ci s'appuie sur un nouveau fonds pour soutenir les régions les plus dépendantes au charbon.
Electricity pylons stand in front of the lignite-fired power plant Niederaussem of German RWE AG energy company west of Cologne in this December 3, 2006 file photo.  The Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) February 2, 2007, released its long-awaited report assessing the human link to pollution, global warming and climate change.   REUTERS/Arnd Wiegmann      (GERMANY)
Les indicateurs du pays étant au vert, la Chambre des salariés regrette que l'Etat n'affecte pas plus de moyens en 2020 à la lutte contre la pauvreté et soit frileux sur les investissements.
Jamais le risque de pauvreté des salariés n'a été aussi pesant dans le pays. Le budget 2020 n'en tient pas suffisamment compte pour la Chambre des salariés.