Changer d'édition

06.01.2021, Niedersachsen, Hannover: Schaufensterpuppen stehen hinter einem heruntergelassenen Rollgitter in einem Bekleidungsgeschäft. Die Corona-Maßnahmen und der Lockdown in Deutschland wurden bis Ende Januar verlängert. Foto: Julian Stratenschulte/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Brèves Grande Région 11.01.2021

Si les boutiques luxembourgeoises lèvent le rideau ce lundi, de l'autre côté de la frontière, les commerces allemands gardent eux toujours portes closes. Une interdiction qui fait craindre un afflux de clients allemands, en particulier de la Rhénanie-Palatinat voisine et qui n'a pas manqué de faire réagir Patrick Sterzenbach. 

Le président de la «City Initiative Trier», la Fédération des magasins du centre-ville de Trèves a ainsi appelé les habitants de la région à ne «[pas faire] de shopping au Luxembourg», rapporte Trierer Volksfreund. Selon lui, il s'agit en effet du seul moyen de maîtriser le nombre d'infections au covid-19, qui sont «encore énormément élevées». 

Patrick Sterzenbach a également lancé un appel à la solidarité. Ce dernier a en effet mis en garde contre les faillites des magasins de la région dues à la crise sanitaire. Et en particulier, les boutiques de mode, alerte-t-il avant de préciser que ces dernières n'ont pas vendu les vêtements d'hiver et n'ont donc pas de moyens financiers pour commander de nouvelles collections.

Pour rappel, au Luxembourg, les boutiques ne peuvent rouvrir que sous des conditions strictes. Dès lundi, la règle limitant à une personne par 10m2 - d'ores et déjà applicable dans les supermarchés du pays - a été étendue à l'ensemble des commerces. Les plus petites surfaces (moins de 20m2) ne pourront quant à elles pas accueillir plus de deux clients à la fois. 

Hier

Brèves Luxembourg 25.11.2022

Mardi 29 novembre, il sera impossible de se rendre à la Bibliothèque nationale du Luxembourg. La raison? L'institution procède à la migration de son système de gestion vers une nouvelle plateforme. Une manœuvre nécessaire afin d'optimiser la gestion des données de la bibliothèque, et de proposer aux lecteurs des outils de recherche documentaire plus performants.

Le point final de cette migration interviendra le mardi 29 novembre, entraînant la fermeture exceptionnelle d'une journée de la bibliothèque. Les lecteurs pourront y retourner sans problème dès le lendemain, puisque l'ensemble des services de la BnL seront à nouveau opérationnels.