Changer d'édition

Une «solution concertée» pour les trains frontaliers?
Grande Région 15.10.2019

Une «solution concertée» pour les trains frontaliers?

Le début d'année 2020 risque d'être difficile pour les frontaliers français utilisant le TER.

Une «solution concertée» pour les trains frontaliers?

Le début d'année 2020 risque d'être difficile pour les frontaliers français utilisant le TER.
Photo: Sophie Wiessler
Grande Région 15.10.2019

Une «solution concertée» pour les trains frontaliers?

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
La secrétaire d'Etat chargée des affaires européennes, Amélie de Montchalin, rencontre ce mardi Corinne Cahen, ministre de la Grande Région, afin d'évoquer concrètement le problème du nouveau système de sécurité ERTMS obligatoire sur les trains frontaliers à partir du 1er janvier prochain.

C'est une échéance qui se rapproche et donne déjà des sueurs froides aux 12.000 frontaliers français: à compter du 1er janvier 2020, seuls 12 trains transfrontaliers sur 25 actuellement, pourront passer la frontière luxembourgeoise, faute de système de sécurité (ERTMS) adéquat.

Un épineux dossier, sur lequel la secrétaire d'Etat chargée des affaires européennes, Amélie de Montchalin, se penchera ce mardi, aux côtés de la ministre de la Grande Région, Corinne Cahen (DP), selon nos confrères de France Bleu Lorraine Nord.

«Dépasser la vision théorique»

En visite à Thionville ce lundi, la secrétaire s'est en effet confiée au micro de la radio régionale pour assurer la nécessité de trouver une «solution concertée» avec le Luxembourg.

«On comprend ce que cela veut dire pour le quotidien des 12.000 personnes qui, chaque matin, prennent le train. Tout le gouvernement est mobilisé pour trouver une solution praticable. Nous devons dépasser la vision théorique des choses, passer au concret. Prendre des bus, la voiture ou encore changer de train ne seront pas des solutions qui vont aider le territoire à bien démarrer l'année prochaine», a-t-elle expliqué.

Pour rappel, la SNCF table sur une mise à niveau de toutes ses rames transfrontalières pour le mois d'avril 2020. En attendant, un nouveau plan de transport sera dévoilé courant novembre et prendra effet le 15 décembre prochain.


Sur le même sujet

La SNCF tente de rattraper son retard
A trois mois de l'échéance fixée par le Luxembourg, la compagnie ferroviaire française continue d'équiper rapidement ses trains frontaliers du nouveau système de sécurité européen. Les voyageurs seront informés des changements à venir mi-novembre.
Bausch s'exprime enfin sur le blocage des TER français
Le ministre de la Mobilité s'est exprimé ce mercredi matin sur les reproches faits au Luxembourg suite à son refus de voir des trains frontaliers non équipés du système de sécurité européen circuler sur le territoire national en 2020.
29.5. IPO / Min Dev Durable / PK Francois Bausch ,  Modu 2.0 Foto:Guy Jallay
Des TER empêchés de franchir la frontière en janvier
Face à l'incapacité de la SNCF d'équiper en temps et en heure son parc ferroviaire, les autorités luxembourgeoises refusent d'accorder une dérogation. Résultat: certains trains ne devraient plus pouvoir quitter la gare de Thionville début 2020.
31.3.Gare Luxemburg / TER Zug / Foto:Guy Jallay