Changer d'édition

Une première classe fermée à Woippy
Grande Région 4 min. 09.03.2020 Cet article est archivé

Une première classe fermée à Woippy

La région de Rhénanie du Nord-Westphalie va interdire les rassemblements de plus d'un millier de personnes.

Une première classe fermée à Woippy

La région de Rhénanie du Nord-Westphalie va interdire les rassemblements de plus d'un millier de personnes.
Photo: AFP
Grande Région 4 min. 09.03.2020 Cet article est archivé

Une première classe fermée à Woippy

Ce début de semaine est marqué par l'augmentation du nombre de personnes touchées par le coronavirus. Que ce soit en Belgique, en France ou en Allemagne, la tendance est à la hausse.

(ER avec AFP) - Si le Luxembourg affiche en ce début de semaine cinq personnes infectées par le covid-19, l'impact de l'infection pulmonaire est bien différent chez nos voisins. La France est ainsi le deuxième pays le plus affecté d'Europe, après l'Italie. L'Hexagone compte ainsi 1.126 personnes contaminées depuis fin janvier et 19 morts, tous âgés de plus de 60 ans et/ou atteints d'autres pathologies qui les fragilisaient. 

Depuis ce lundi, le gouvernement français a pris des mesures musclées pour lutter contre la propagation du coronavirus. Tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont interdits. Dans les endroits les plus touchés, toutes les écoles et les crèches sont fermées à partir de ce lundi, pour au moins deux semaines. 

Un décès en Lorraine 

Ainsi environ 350.000 élèves ne sont pas en classe, «si vous additionnez tout l'Oise, tout le Haut-Rhin, une partie du Morbihan et la ville d'Ajaccio», selon le ministre français de l'Education, Jean-Michel Blanquer.  

Jusqu'ici, seuls les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu clos étaient interdits. Ce qui avait déjà entraîné de nombreuses annulations de salons (Mondial du tatouage, Salon du Livre auquel plusieurs Luxembourgeois devaient participer), concerts, spectacles et rencontres sportives. Des exceptions seront prévues: les manifestations, les concours et le recours aux transports en commun. Préfets et ministères devront faire «remonter une liste d'événements considérés comme utiles à la vie de la nation».


Pour l'heure, aucun décès en lien avec l'infection pulmonaire n'est à déplorer au Luxembourg.
Cinq cas de covid-19 confirmés au Grand-Duché
Vendredi, samedi et maintenant dimanche : chaque soir de cette fin de première semaine de mars, le gouvernement luxembourgeois aura annoncé une nouvelle détection de personne atteinte par le coronavirus. Un cinquième malade a ainsi été placé à l'isolement.

En Lorraine, une femme de 73 ans est décédée dimanche. Ce lundi matin, l'inspection d'académie a opté pour la fermeture d'une classe de l'école Jacques-Yves Cousteau, à Woippy. Une enseignante ayant été diagnostiquée positive au covid-19, indique le Républicain Lorrain.  Au total, 43 cas de contamination ont été recensés dans la région Grand Est.  

Face à la situation exceptionnelle, la France se prépare «inexorablement» au passage au stade 3 de l'état d'alerte. Un niveau qui ne correspond pas à un palier de gravité supplémentaire mais visant à atténuer les conséquences du développement du virus. Cela pourrait entraîner la suspension de certains transports en commun, la fermeture d'écoles sur tout ou partie du territoire et d'autres restrictions de rassemblements.

La Flandre plus touchée que la Wallonie

En Belgique et plus particulièrement en province de Luxembourg, les autorités ont recensé leur premier cas. Il s'agit d'une septuagénaire habitant Manhay (nord). Elle a été transportée vendredi à l'hôpital de Marche où elle a été diagnostiquée positive. Selon nos confrères de L'Avenir, la patiente se porte mieux. 

Un premier cas a également été recensé au sein de l'UCL à Louvain-la-Neuve. Il s'agit d'un assistant de la faculté des bioingénieurs. Il aurait été en contact avec des personnes revenues d'Italie. L'université, qui a été prévenue dimanche soir,  a annoncé avoir pris plusieurs dispositions pour limiter la propagation du virus.

Vendredi, un cas confirmé avait été révélé dans l'une des plus grosses écoles de Liège. Il s'agissait d'une élève de troisième ayant contracté le virus après avoir passé ses vacances de carnaval en Italie. 

D'une manière générale, la Flandre est plus touchée que la Wallonie. Ce lundi matin, 39 nouveaux cas ont été recensés dans l'ensemble du Royaume, ce qui porte à 239 le nombre de personnes contaminées dans le pays. 


10.03.2020, Großbritannien, Cardiff: Ein Laborant behandelt Proben im Specialist Virology Centre der Universitätsklinik von Wales, um einen diagnostischen Test auf das neuartige Coronavirus durchzuführen. Foto: Ben Birchall/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le coronavirus se propage
Signalé pour la première fois par l'OMS le 31 décembre 2019, le virus 2019-nCoV s'est propagé à l'ensemble du globe en quelques semaines. La Chine, centre de l'épidémie, est particulièrement touchée.

En Allemagne, le seuil du millier de cas de contamination a été franchi ce lundi, avec 1.112 personnes répertoriées. De quoi faire monter le pays sur la troisième marche sur le podium européen. Il s'agit d'un bond de plus de 150 cas en moins de 24 heures.

Le principal foyer de coronavirus de l'autre côté de la Moselle reste la région de Rhénanie du Nord-Westphalie. A la frontière avec les Pays-Bas et la Belgique, cette zone recense 500 cas à elle seule. Dans cet Etat régional, les responsables vont suivre les recommandations données dimanche par le gouvernement d'Angela Merkel. 

De fait, les rassemblements de plus d'un millier de personnes sont à éviter afin de freiner la propagation du coronavirus. En Rhénanie-Palatinat trois personnes ont été affectées alors qu'en Sarre, un seul cas a été répertorié jusqu'à ce jour. A noter encore qu'un touriste allemand de 60 ans est décédé ce lundi en Egypte. 



Sur le même sujet

Le 25e Postlaf annulé pour cause de coronavirus
La prochaine édition du Postlaf prévue le 15 mars est reportée d'une année ont annoncé les organisateurs ce vendredi. La traditionnelle course à pied organisée chaque année à la Cloche d'Or célébrera ainsi sa 25e édition au printemps 2021.
Start 
/ Leichtathletik Saison 2019 / 
17.03.2019 /
24. Post-Laf Luxemburg (Postlaf) / 
Gasperich, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus
Metz remerciée par sa jumelle chinoise
La capitale mosellane a eu la bonne idée de faire don de 5.000 masques de protection à la commune de Nankin, en Chine. Un geste apprécié par les autorités locales face à l'épidémie de coronavirus.
A woman wearing a face mask walks with an umbrella along a street in Jiujiang in China's central Jiangxi province on March 6, 2020. - China reported 30 more deaths from the COVID-19 coronavirus outbreak on March 6, with fresh infections rising for a second straight day and 16 new cases imported from overseas. (Photo by NOEL CELIS / AFP)