Changer d'édition

Une nouvelle vague de covid en vue dans la Grande Région
Grande Région 5 min. 07.10.2022
Pandémie de coronavirus

Une nouvelle vague de covid en vue dans la Grande Région

De nouvelles campagnes de vaccination sont en cours avec les vaccins adaptés aux variants d'Omicron.
Pandémie de coronavirus

Une nouvelle vague de covid en vue dans la Grande Région

De nouvelles campagnes de vaccination sont en cours avec les vaccins adaptés aux variants d'Omicron.
Photo: Shutterstock
Grande Région 5 min. 07.10.2022
Pandémie de coronavirus

Une nouvelle vague de covid en vue dans la Grande Région

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
Depuis deux semaines, les contaminations augmentent au Luxembourg. C'est le cas aussi dans les régions voisines, où les hospitalisations connaissent également une hausse.

Les experts ont lancé un avertissement depuis plusieurs semaines déjà: la pandémie de covid est loin d'être terminée et une nouvelle vague de contaminations devrait déferler à l'automne. 


«Le pays doit probablement s'attendre à une nouvelle vague»
Si le nombre d'infections au Covid-19 devrait repartir à la hausse dans les prochaines semaines, leur impact sur la santé publique devrait être nettement moins important qu'au cours des deux années écoulées, estime la direction de la Santé. Explications en vidéo.

Interrogé sur le sujet fin septembre, le virologue de la direction de la Santé, le Dr Thomas Dentzer, confirmait que le Luxembourg devait s'attendre aussi à une recrudescence des infections au covid-19 dans les prochaines semaines. S'il est peut-être encore un peut tôt d'évoquer à ce stade une nouvelle vague, toujours est-il que les chiffres démontrent que la situation épidémiologique se dégrade au Grand-Duché. 

La semaine dernière, les cas ont pratiquement doublé par rapport à la semaine précédente, avec 2.324 cas positifs au coronavirus diagnostiqués, contre 1.300 la semaine précédente. Le taux de reproduction du virus est en hausse également, confirmant que ce dernier circule à nouveau activement au sein de la population. 

Les hospitalisations, qui sont un indicateur déterminant dans le cadre de la stratégie de lutte contre le virus, sont, elles aussi, en augmentation. 14 nouvelles admissions de patients positifs au covid-19 ont eu lieu entre le 26 septembre et le 2 octobre, contre 11 la semaine précédente.

Faut-il s'inquiéter de ce nouveau rebond épidémique? Les prochaines semaines nous le diront. Le Luxembourg n'est en tout cas pas le seul pays à voir approcher cette vague avec une certaine crainte... Ses voisins connaissent, eux aussi, une recrudescence du nombre de cas depuis le mois de septembre.

Plus de 40.000 cas par jour en France

En France, la huitième vague de covid-19 s'installe. Jeudi dernier, 51.366 nouveaux cas ont été comptabilisés en une seule journée. La moyenne du nombre de nouvelles infections ces sept derniers jours dépasse les 40.000 cas. La hausse est constatée sur tout le territoire. 

La circulation plus forte du virus se répercute sur les hôpitaux où les admissions sont plus nombreuses depuis deux semaines. Les décès sont également en augmentation. 

Le site Santé Publique France constate une «forte augmentation du nombre de nouvelles hospitalisations» dans la région Grand Est, mais la situation est cependant stable dans les services de soins intensifs.


(FILES) In this file photo taken on March 10, 2020 then president of Samu-Urgences de France Francois Braun visits the Necker Hospital in Paris. - Braun has been appointed on July 4, 2022 French Health minister after a cabinet reshuffle. (Photo by Ludovic Marin / POOL / AFP)
Le chef des urgences de Metz devient ministre de la Santé
Patron des urgences de Metz, ex-«référent santé» d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, le Dr François Braun est bombardé au ministère de la Santé.

En Moselle, le nombre moyen de nouveaux cas quotidiens a augmenté de près de 44% en sept jours et les hospitalisations connaissent une grosse hausse (+89%). La situation est similaire en Meurthe-et-Moselle mais plus favorable pour l'instant dans la Meuse

Face à cette hausse des cas généralisée et inquiétante, le ministre de la Santé François Braun a expliqué la semaine dernière au micro de Franceinfo qu'il était «plus raisonnable» de mettre son masque lorsqu'on était «les uns sur les autres», comme dans les transports en commun par exemple.

Bond des hospitalisations en Belgique

En Belgique aussi, la pandémie de covid-19 fait un retour en force, même s'il a été amorcé plus tard qu'en France ou en Allemagne. Les hospitalisations ont grimpé de 42% en une semaine et 2.500 nouvelles infections sont enregistrées en moyenne chaque jour. Le pic de cette nouvelle vague est attendu pour fin octobre, début novembre.

Si la situation actuelle ne justifie pas la mise en place de mesures sanitaires généralisées, les virologues recommandent cependant aux personnes les plus fragiles de remettre le masque dans les lieux clos et fréquentés. Et appellent également les personnes à risque à se faire vacciner. 

La nouvelle campagne pour recevoir un second booster était destinée jusqu'à présent aux 65 ans et plus. Depuis le 1er octobre, elle est ouverte aux personnes âgées de plus de 18 ans.

Le retour du masque FFP2 en Allemagne

Du côté allemand, la pandémie s'est aussi rappelée aux bons souvenirs de la population. La barre des 60.000 cas quotidiens en moyenne a été franchie ces sept derniers jours.


«Elargir la protection contre les variants préoccupants»
Chef de division de la pharmacie et des médicaments, le Dr Anna Chioti revient sur les spécificités des nouveaux vaccins anti-covid et sur l’importance des campagnes de vaccination pour contrer le virus.

Depuis ce samedi, le masque FFP2 est à nouveau obligatoire dans les trains longue distance pour les personnes de 14 ans et plus, en plus d'être toujours de rigueur dans les hôpitaux, les maisons de repos et les cabinets médicaux.

Depuis ce 1er octobre également, les autorités locales sont devenues compétentes pour imposer le port du masque sur les liaisons locales en train et en bus, ainsi que dans des espaces publics intérieurs (magasins, restaurants,...).

Si les indicateurs de la pandémie se détériorent encore, les Länder pourront renforcer les mesures déjà mises en place. Selon le ministre de la Santé Karl Lauterbach, l'Allemagne se situe «clairement à l'entame d'une vague automnale et hivernale» mais le pays est mieux préparé à l'affronter que l'année dernière.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les contaminations sont toujours plus nombreuses de semaine en semaine. Et les nouvelles admissions dans les hôpitaux ont quasiment doublé par rapport au dernier bilan hebdomadaire de la Santé.
Well-protected medical staff performs swab test for Covid-19 to a young blonde female patient.
Le dernier rapport hebdomadaire de la Santé fait état d'une légère augmentation des principaux indicateurs de l'épidémie, comme la semaine dernière. Deux décès supplémentaires sont à déplorer.
Pandémie de covid-19 au Luxembourg
Si la pandémie s'aggrave à nouveau à l'automne, le port du masque et le Covidcheck pourraient être à nouveau une réalité, a expliqué le Dr Jean-Claude Schmit sur les ondes de 100,7 ce lundi.
Jean-Claude Schmit, the government's chief medical advisor