Changer d'édition

La grève épargne grandement la ligne Nancy-Luxembourg
Grande Région 2 min. 06.12.2022
Mobilité frontalière

La grève épargne grandement la ligne Nancy-Luxembourg

Seuls deux trains disparaîtront des tableaux d'affichage lors de la pointe du matin, ce mercredi 7 décembre.
Mobilité frontalière

La grève épargne grandement la ligne Nancy-Luxembourg

Seuls deux trains disparaîtront des tableaux d'affichage lors de la pointe du matin, ce mercredi 7 décembre.
Photo: Guy Jallay
Grande Région 2 min. 06.12.2022
Mobilité frontalière

La grève épargne grandement la ligne Nancy-Luxembourg

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Alors que travaux et défaillances matérielles rythment déjà le quotidien des usagers du rail, un mouvement social va se rajouter à l'équation ce mercredi 7 décembre, mais il n'affectera que peu de trains.

Les TGV et Intercités en ont fait les frais ces 2, 3 et 4 décembre, tandis que les TER étaient passés entre les gouttes. Ces 6, 7 et 8 décembre, les trains régionaux du Grand Est seront cependant bel et bien affectés par un mouvement social. La ligne Nancy-Metz-Luxembourg sera concernée par cette grève.


Le retour à la normale de la circulation des trains sur les lignes TER de la région Grand Est est prévu pour le mois de juin.
Des bus de substitution Thionville-Luxembourg à l'été 2024
Les travaux de renouvellement de voies ferrées entre Thionville et Zoufftgen vont durer jusqu’à fin mai 2023. Et à l’été 2024, un nouveau barrage est prévu à Bettembourg, avec des bus de substitution depuis… Thionville.

Des annulations et des suppressions partielles sont donc à prévoir entre le mardi 6 décembre, 19h et le jeudi 8 décembre, 8h. Si le mouvement social s'étend sur trois jours, les perturbations culmineront pendant la journée de mercredi 7 décembre. Heureusement pour les usagers du rail, les trains, dans leur écrasante majorité, circuleront.

À noter que si certaines lignes de la région Grand Est ont été impactées dès le mardi 6 décembre, celle qui relie Nancy au Luxembourg a pour sa part été épargnée lors de cette soirée.

Mercredi 7 décembre en revanche, des suppressions sont visibles sur la fiche horaire publiée par la compagnie ferroviaire française, mais elles se comptent sur les doigts d'une main. En outre, aucune perturbation d'envergure n'est à souligner aux heures de pointe.

Une seule annulation le matin

Ainsi, ce mercredi 7 décembre, seul le TER n°88505 au départ de Nancy à 7h20, avec une arrivée prévue à 9h15 en gare de Luxembourg, fera l'objet d'une annulation. De quoi soulager les frontaliers empruntant la ligne. Dans le sens Luxembourg-Nancy, deux trains font l'objet d'une suppression partielle entre Metz et Nancy, les TER de 06h04 et 07h00 au départ de Thionville.

Lors de l'après-midi et de la soirée, aucune suppression, qu'elle soit partielle ou totale, n'est en revanche à signaler. Les frontaliers devraient donc pouvoir rentrer chez eux depuis les gares luxembourgeoises de la ligne 90 sans encombre.

Pour rappel, cette «grève unitaire», à laquelle ont appelé la CGT, SUD-Rail et CFDT, est liée à un mouvement social national des contrôleurs. Au-delà de la région Grand Est, d'autres territoires sont affectés par des mouvements sociaux cette semaine, à l'image de l'Occitanie, de l'Auvergne-Rhône-Alpes, ou encore de la Bourgogne-Franche-Comté. Cette mobilisation survient alors que les négociations annuelles obligatoires, doivent s'engager ce mercredi au niveau du groupe SNCF.

Les plans de circulation des trains sont publiés au jour le jour par la SNCF. La compagnie ferroviaire indique ainsi que le détail des perturbations sera connu la veille pour le lendemain à partir de 17h sur le site dédié

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des TER toujours plus fréquentés, mais pas plus de rames pour autant : voyager sur la ligne Metz-Luxembourg est une aventure quotidienne. Quand la situation va-t-elle s'arranger ? Alerte spoiler : pas tout de suite.
Après une soirée de mardi cauchemardesque, les usagers du TER Metz-Luxembourg doivent composer, ce mercredi, avec une grève nationale. Jean Riconneau, secrétaire général CGT cheminots de Metz, tape du poing sur la table.
Le retour à la normale de la circulation des trains sur les lignes TER de la région Grand Est est prévu pour le mois de juin.
Intrusions, suicides et accidents. La ligne TER qui relie la préfecture de la Moselle à la capitale grand-ducale est régulièrement le théâtre d'actes délictueux qui entraînent, dans le meilleur des cas, de simples mais contraignants retards. Dans d'autres, des vies brisées.