Changer d'édition

Un nouveau P+R du côté du territoire de Cattenom
Grande Région 3 min. 11.12.2020

Un nouveau P+R du côté du territoire de Cattenom

Le site dispose de huit emplacements de rechargement pour véhicules électriques. Une capacité qui pourra être doublée à l'avenir.

Un nouveau P+R du côté du territoire de Cattenom

Le site dispose de huit emplacements de rechargement pour véhicules électriques. Une capacité qui pourra être doublée à l'avenir.
Photo: PJ
Grande Région 3 min. 11.12.2020

Un nouveau P+R du côté du territoire de Cattenom

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Dès ce lundi, un nouveau parking relais sera ouvert aux frontaliers à Roussy-le-Village. 253 places pour faciliter le covoiturage mais aussi les déplacements en bus vers le Luxembourg. La ligne 323 y faisant un crochet.

La Communauté de communes de Cattenon (CCCE) a inauguré, vendredi, son premier parking relais. Mais c'est bien plus qu'un espace de stationnement gratuit de 253 places qui vient de se créer à Roussy-le-Village, à quelques kilomètres de la frontière luxembourgeoise (côté Frisange). «Nous enclenchons la première vitesse pour démarrer un nouveau programme de mobilité», ne cache pas le président de l'intercommunalité. Un Michel Paquet souhaitant investir désormais dans de nouvelles solutions de transports sur cette zone. 

Il est vrai que la proximité avec le Grand-Duché a bouleversé ce territoire Nord-Mosellan. Plus d'habitants, près de 80% de la population active travaillant au Luxembourg mais aussi des routes surchargées aux heures de pointe et pas forcément de dessertes en transports publics le restant de la journée, en dehors de la seule ligne de bus transfrontalière 323.

«Nous allons donc prendre la main pour améliorer le quotidien de ceux qui passent d'un pays à l'autre, mais aussi de nos concitoyens qui ne doivent plus dépendre de la voiture pour chacun de leur déplacement.»

Il y a déjà un garage à vélos sur le nouveau P+R, un abribus ne devrait plus tarder également.
Il y a déjà un garage à vélos sur le nouveau P+R, un abribus ne devrait plus tarder également.

Ce parking relais (à hauteur du giratoire de Dodenom) est un début d'approche. D'ailleurs, il a été pensé d'abord pour les navetteurs souhaitant soit covoiturer, soit emprunter justement cette ligne Yutz-Kirchberg. «Il faut désengorger nos axes de circulation, martèle Michel Paquet. Imaginez, en dehors de l'A31 qui traverse aussi le territoire de la CCCE, il faut aussi compter 12.000 passages de véhicules entre Volmerange et Dudelange désormais, 8.000 vers Evrange-Frisange ou vers Mondorf-les-Bains, 4.000 à hauteur de Zoufftgen

Trop pour ces villages, trop pour le réseau routier pas dimensionné pour pareil afflux. «Mais si l'on veut que les gens abandonnent l'auto, il leur faut un avantage à prendre les transports en commun». Bien entendu, le prix du déplacement constitue déjà un atout dans la mobilité transfrontalière en bus (la partie luxembourgeoise étant gratuite), mais il faut aussi miser sur le gain de temps.


La Lorraine compte enfin un 5 étoiles
A deux pas du Grand-Duché et de Thionville, Le Domaine de la Klauss vient de décrocher le graal pour la qualité de sa table et de son accueil. Et dire que l'établissement, niché à Montenach, n'a pas encore cinq ans.

«C'est pourquoi nous allons réfléchir à créer, là où c'est possible une voie dédiée aux bus », indique Roland Balcerzak (vice-président de la Communauté de Cattenom justement chargé de la mobilité). Après tout, une fois du côté d'Evrange-Frisange, la route fait déjà la part belle aux autocars avec une moitié réservée à leur seul passage, alors pourquoi pas côté français?

Et les élus du territoire de vouloir avancer vite. Déjà pour faciliter le quotidien des habitants du secteur, mais aussi profiter des aides promises par le Plan de relance de l'Etat français pour la sortie de crise. «Et là, il faut se positionner rapidement avec un projet structuré», pousse Roland Balcerzak.

Pour améliorer les choses, la Communauté de Cattenom va donc voir là où il est possible d'élargir ses routes. Mais l'idée de gérer, en propre, son réseau de bus fait aussi son chemin. En collaboration avec l'Etat luxembourgeois pour ce qui est des liaisons entre les deux pays, mais aussi en solo pour organiser le maillage entre ses 20 communes, deux haltes ferroviaires (Hettange-Grande et Volmerange-les-Mines) et divers équipements sportifs ou zones commerciales dont il serait bon de faciliter l'accès «aussi bien en modes doux que par les transports en commun».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Remise à plat» envisagée du projet de P+R à Viville
Alors que la création d'un vaste parking à destination des frontaliers avait été repoussée au-delà de 2026 par le dernier gouvernement fédéral, le nouveau ministre de la Mobilité annonce sa volonté d'échanger avec François Bausch sur la faisabilité de ce projet évoqué depuis 2014.
Bahnhof Gouvy - erste Bahnstation in Richtung L¸ttich/LiËge in Belgien nach Ulflingen. Der Zug ist eine "automotrice" der SNCB der Serie "Desirio 08" / Foto: Armand WAGNER
C'est (enfin) parti pour l'A3 en 2x3 voies
L'autoroute la plus empruntée du Luxembourg entamera, dès 2021, son élargissement. L'idée étant de gagner dans les deux sens une voie de circulation supplémentaire, prioritairement dédiée aux transports en commun et covoitureurs.
Unfall A3, Aire de Berchem, Rettungsgasse