Changer d'édition

Un Mosellan sur sept sous le seuil de pauvreté
Grande Région 2 min. 28.05.2020

Un Mosellan sur sept sous le seuil de pauvreté

Le territoire de Forbach/Saint-Avold se révèle celui où le taux de pauvreté est le plus important (17,5 %).

Un Mosellan sur sept sous le seuil de pauvreté

Le territoire de Forbach/Saint-Avold se révèle celui où le taux de pauvreté est le plus important (17,5 %).
Grande Région 2 min. 28.05.2020

Un Mosellan sur sept sous le seuil de pauvreté

14,6 % de la population du département vivait avec moins de 1.040 euros par mois, selon les dernières analyses de l'INSEE. Un ratio comparable à celui relevé sur l'ensemble de la région Grand Est.

(pj) Vingtième département de France pour sa population, la Moselle grimpe au palmarès quand il s'agit d'évoquer la précarité de ses habitants. Ainsi, dans sa dernière étude, l'Institut national de la statistique français (INSEE) relève que le département frontalier compterait 145.300 personnes (sur un peu plus d'un million d'habitants) en situation de pauvreté. Un chiffre établi en 2016, convient-il de relativiser, mais qui laisse entrevoir une réalité sociale bien morose.

Ainsi, note l'INSEE, dans ce territoire frontalier (et bénéficiant donc pourtant de la manne d'emplois du Luxembourg et de l'Allemagne), la moitié des Mosellans disposaient d'un niveau de vie inférieur à 1.729 € par mois. Plus sombre encore comme constat : le niveau de vie médian des personnes pauvres est en réalité de 832€/mois, inférieur donc de 20% au seuil de pauvreté.

Maigre consolation, le taux de pauvreté en Moselle rejoint celui constaté sur l'ensemble de la région Grand Est. Toutefois, logiquement, chaque département du Nord-Est de la France connait une situation différente de son voisin. Ainsi, les départements alsaciens (Haut et Bas-Rhin) se démarquent avec le taux de pauvreté le plus faible de la région (13,1 % chacun). À l’opposé, dans les Ardennes, 19,4% de la population vit sous ce seuil.

A étudier, zone par zone, le département de la Moselle, les statisticiens ont pu relever que la pauvreté s'avérait plus importante dans la partie centrale du département. Ainsi, dans les anciens territoires miniers de Forbach/Saint Avold), près de 17,5 % des habitants sont impactés par un manque de revenus. Alors que dans une zone plus rurale (Château-Salins/Sarrebourg), ce taux descend à moins de 12%.

Pour le secteur de Thionville, le bilan est moins sinistre et cela tient en grande partie à l'importante concentration de main-d'oeuvre frontalière. Ainsi, le taux de pauvreté constaté s'établissait à 13,6% des foyers. Soit 31.880 personnes tout de même. Mais, comme pour Metz et ses environs, les statisticiens notent qu'il s'agit là d'un territoire où le niveau de vie médian des ménages est bien supérieur aux valeurs départementales ou régionales. Un chiffre reflétant cette "relative" bonne santé : 10% des ménages aisés disposent d'un revenu dépassant les 3.101 euros mensuels.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Chambre des salariés redessine la reprise
En proposant 17 mesures, l'instance entend ouvrir des pistes au gouvernement pour de futures réformes. Des gestes permettant non seulement la relance économique du pays mais aussi un renforcement du pouvoir d'achat des ménages.
Lokales,  Illustration, Covid 19, Corona- Krise, Lycée technique arts et métiers, Schulanfang mit Regeln,  Lockerung der Ausgangsbeschränkung, Einschränkung, Kontaktbeschränkung, Ateliers Schweisser und electro Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Des consommateurs guère optimistes pour 2020
Pour le quatrième mois consécutif, l'index de confiance des consommateurs mesuré par la Banque centrale de Luxembourg est négatif. Les ménages hésitant du coup à faire des achats d'importance.
Reportage > Consommateurs, Foto Lex Kleren
Les inégalités grandissent «à une vitesse malsaine»
Ce n'est pas parce que le pays va bien que tous ses habitants vont bien. Le rapporteur du budget, Yves Cruchten, présentera ce mardi après-midi son rapport sur le projet de budget 2020 en mettant l'accent sur le PIB du bien-être.
Politik, Interview Yves Cruchten (Budget 2020), Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le phénomène des travailleurs pauvres ausculté au Luxembourg
Souvent invisibles, ils sont pourtant déjà plus de 20 millions en Europe à travailler sans pouvoir s'en sortir à la fin du mois. Le Luxembourg n'échappe pas au phénomène «working poor» que son université est chargée d'étudier de très près pour trouver des solutions.
Le revenu des Luxembourgeois peut rendre jaloux
Au Grand-Duché, le revenu disponible net par citoyen est presque trois fois plus élevé que dans le restant de l'Union européenne. Selon une étude établie par GfK, en moyenne, chaque Luxembourgeois disposerait de 35.096 euros de pouvoir d'achat. Contre 1.803€ pour un habitant de Kiev...
Heureux habitants du Liechtenstein qui disposent du pouvoir d'achat le plus élevé d'Europe.
Pauvreté au Luxembourg: 29% de la population "à risque"
Le 17 octobre marque la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté. A cette occasion, le STATEC se penche sur la cohésion sociale au Luxembourg et montre que, contrairement aux idées reçues, une large partie des résidents ont du mal à joindre les deux bouts.