Changer d'édition

Un accord PS-MR-Ecolo pour diriger la Wallonie
Grande Région 2 min. 09.09.2019

Un accord PS-MR-Ecolo pour diriger la Wallonie

Jean-Marc Nollet (Ecolo), Elio Di Rupo (PS) et Willy Borsus (MR) ont dévoilé les grandes lignes de leur accord.

Un accord PS-MR-Ecolo pour diriger la Wallonie

Jean-Marc Nollet (Ecolo), Elio Di Rupo (PS) et Willy Borsus (MR) ont dévoilé les grandes lignes de leur accord.
Photo: AFP
Grande Région 2 min. 09.09.2019

Un accord PS-MR-Ecolo pour diriger la Wallonie

Les lignes bougent en Belgique. La constitution du gouvernement wallon est sur les rails à la suite de l'accord scellé ce lundi à Namur entre socialistes, libéraux et écologistes.

Les négociations dans le but de former les gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles avaient connu une belle avancée, dimanche soir, avant d'être peaufinées ce lundi. Le PS, le MR et Ecolo ont annoncé dans le courant de l'après-midi qu'un accord avait -enfin- été trouvé. 

Elio Di Rupo a dévoilé les grandes lignes de la déclaration de politique générale pour la Wallonie au cours des années à venir. «La Wallonie nourrit et nourrira durant toute cette législature une triple ambition. Ambition sociale bien sûr pour réduire drastiquement la pauvreté et garantir aux citoyens une vie décente. Une ambition écologique qui témoigne la volonté des Wallonnes et des Wallons d'être exemplaires en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de la préservation de l'environnement. Et l'ambition économique qui doit permettre à la Wallonie de se hisser parmi les régions les plus performantes d'Europe», a-t-il annoncé.


Lithuania's president Gitanas Nauseda (L) shakes hands with Belgian Prime Minister Charles Michel (R) ahead of their meeting, on September 05, 2019 in Brussels. (Photo by DIRK WAEM / various sources / AFP) / Belgium OUT
La Belgique en eaux stagnantes
A défaut d'avoir un nouveau gouvernement, le pays s’apprête à faire face à une situation budgétaire difficile.

Un plan d'investissements pour la recherche et le développement, l'innovation, les infrastructures, le logement, l'isolation, les énergies renouvelables, la mobilité douce et collective va être mis en place. 

Son coût est estimé à quatre milliards d'euros. 

Pas de nouvelle taxe

Un haut conseil stratégique d'experts sera désigné pour élaborer une méthodologie de calculs pour connaître l'implication en termes de pollution de telle ou telle décision, en taux d'emploi, en taux de pauvreté, calculs à joindre aux dossiers qui arriveront au gouvernement.   

Sur le marché de l'emploi comme dans les autres aspects de l'accord, une politique d'égalité totale entre hommes et femmes, "zéro sexisme", sera mise en oeuvre. D'autres chantiers, tels que les métiers en pénurie et l'accompagnement des chercheurs d'emploi sont également évoqués dans l'accord.

Parmi les informations du jour, il faut retenir aussi l'annonce qu'aucune nouvelle taxe ne verra le jour durant la législature.

Reynders et Vande Lanotte reconduits

A l'issue de ce point presse, les trois partis -PS, MR, Ecolo- devaient encore soumettre l'accord à leur propre bureau politique respectif. Mais tout porte à croire que le Sud du pays aura bien son gouvernement avant les Fêtes de Wallonie programmées le week-end prochain. 

En cas de feu vert, les premières prestations de serment pourraient avoir lieu vendredi matin. 

Par ailleurs, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte ont fait leur rapport au Roi en matinée, et ont été confirmés informateurs. «Le Roi les a chargés de dégager des points de convergence en vue d’entamer prochainement la formation du gouvernement fédéral. Les informateurs feront un rapport final au plus tard début octobre», précise le communiqué du Palais.


Sur le même sujet

«Au PS et à la N-VA de former un gouvernement»
Le roi Philippe a officiellement relevé lundi Didier Reynders et Johan Vande Lanotte de leur mission d’informateurs pour la formation d’une nouvelle majorité fédérale en Belgique. Il incombe à présent au PS et à la N-VA de travailler ensemble pour parvenir à une solution.
Didier Reynders (à dr.) et Johan Vande Lanotte (à g.) ont déclaré qu'«il incombe maintenant au PS età  la N-VA, de travailler ensemble afin de trouver les convergences qui permettront d’entamer la formation d’un gouvernement fédéral.»
La Lorraine et la Wallonie à l'heure de la rentrée
La cloche de l'école a résonné lundi matin pour 900.o00 élèves en Fédération Wallonie-Bruxelles et près de 400.000 autres en Lorraine. Les petits Luxembourgeois, eux, ne retrouveront leurs classes que dans deux semaines.
900.000 élèves wallons et bruxellois francophones et près de 400.000 Lorrains ont pris le chemin de l'école ce lundi
La Wallonie à vendre pour un euro
Cette «blague» lancée en Belgique par de jeunes N-VA sur les réseaux sociaux en dit long sur l’évolution des mentalités entre Flamands et Wallons.