Changer d'édition

Tony Vairelles condamné à cinq ans de prison ferme
Grande Région 16.05.2022
Violences avec arme

Tony Vairelles condamné à cinq ans de prison ferme

Sur cette photo d'archives prise le 21 mars 2022, l'ancien footballeur international Tony Vairelles (à gauche) et (de gauche à droite) ses frères Fabrice, Giovan et Jimmy attendent au tribunal correctionnel de Nancy.
Violences avec arme

Tony Vairelles condamné à cinq ans de prison ferme

Sur cette photo d'archives prise le 21 mars 2022, l'ancien footballeur international Tony Vairelles (à gauche) et (de gauche à droite) ses frères Fabrice, Giovan et Jimmy attendent au tribunal correctionnel de Nancy.
Photo: AFP
Grande Région 16.05.2022
Violences avec arme

Tony Vairelles condamné à cinq ans de prison ferme

L'ex-international de foot, Tony Vairelles, a été condamné lundi à 5 ans de prison dont 2 avec sursis par le tribunal judiciaire de Nancy pour des violences avec arme commises il y a dix ans.

(AFP) - L'ancien attaquant de l'équipe de France de football, Tony Vairelles, a été condamné lundi à 5 ans de prison dont 2 avec sursis par le tribunal judiciaire de Nancy pour des violences avec arme commises dix ans plus tôt à la sortie d'une boîte de nuit.


Tony Vairelles avait joué au F91 Dudelange en 2008/2009
Affaire Vairelles: deux vigiles mis en examen pour violences
Deux des quatre vigiles qui accusent l'ex-footballeur Tony Vairelles et trois de ses frères d'être les auteurs d'une fusillade dans laquelle ils ont été blessés, ont été mis en examen pour violences en réunion et violences avec armes, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Ses trois frères ont également été condamnés à des peines de prison ferme: 5 ans dont 2 avec sursis aussi pour Fabrice Vairelles et 3 ans dont deux avec sursis pour Jimmy et Giovan. Ils étaient jugés pour avoir ouvert le feu et blessé trois vigiles d'une discothèque d'Essey-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle) en 2011.

Fabrice, Jimmy, Giovan et Tony Vairelles répondaient de «violences en réunion, avec préméditation et avec arme», et encouraient jusqu'à dix ans de prison et 150.000 euros d'amende.

 Quatre juges d'instruction en dix ans

Les trois vigiles ont quant à eux été condamnés à des peines d'emprisonnement avec sursis: trois mois pour l'un et quatre mois pour les deux autres. Ils étaient poursuivis pour violences en réunion avec armes, en l'occurrence «une bombe lacrymogène, des barrières de sécurité et une matraque».

Les conseils des Vairelles avaient aussi plaidé la nullité de la procédure, arguant de la lenteur de l'enquête qui a vu se succéder quatre juges d'instruction en dix ans, une demande rejetée par le tribunal.


Tony Vairelles mis en examen pour tentative d'assassinat
L'ancien footballeur international et ex-joueur du F91 Dudelange Tony Vairelles et trois de ses frères ont été mis en examen mardi soir pour tentative d'assassinat et placés en détention provisoire, après une fusillade à la sortie d'une discothèque de la banlieue de Nancy dans la nuit de samedi à dimanche.

Lors du procès, le procureur de la République, François Pérain, avait requis trois ans de prison ferme à l'encontre de Tony Vairelles, trois ans aussi contre son frère Fabrice et 6 mois ferme pour Giovan et Jimmy.

Le parquet avait aussi requis quatre mois avec sursis pour l'un des vigiles, et la relaxe pour les deux autres, reconnaissant la légitime défense.

Tony Vairelles, aujourd'hui âgé de 49 ans, a été sélectionné à huit reprises en équipe de France, de 1998 à 2000 (1 but). Attaquant haut en couleur à la célèbre «coupe mulet», il a notamment porté les couleurs de Lens, Lyon, Bordeaux, Bastia et Gueugnon.


Sur le même sujet

Un ex-football slameur, un mort suspect, un parking souterrain mort-né, un train fantôme: la gazette de la Grande Région est à l'image du temps, triste comme un jour d'automne...
L'ancien footballeur Tony Vairelles, qui a notamment porté les couleurs du F91 Dudelange, et trois de ses frères, mis en examen pour tentative d'assassinat et écroués fin octobre, ont été maintenus en détention mercredi par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Nancy, ont annoncé leurs avocats.
Tony Vairelles et ses frères ont été maintenus en détention.