Changer d'édition

Thionville prête à vacciner en masse
Grande Région 3 min. 23.02.2021

Thionville prête à vacciner en masse

Jean-Christophe Hamelin-Boyer a veillé à l'organisation du centre de dépistage, comme il l'avait fait au printemps dernier pour le centre de prévention covid.

Thionville prête à vacciner en masse

Jean-Christophe Hamelin-Boyer a veillé à l'organisation du centre de dépistage, comme il l'avait fait au printemps dernier pour le centre de prévention covid.
Photo : DR
Grande Région 3 min. 23.02.2021

Thionville prête à vacciner en masse

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Dès vendredi, le théâtre de la deuxième ville de Moselle va se muer en centre de vaccination. Le site assurera les injections pour les plus de 75 ans d'abord, avant de servir de point de dépistage covid.

«Dans un premier temps, ce sera du Pfizer!» Voilà la nouvelle tête d'affiche du théâtre municipal de Thionville pour les semaines (mois?) à venir : vaccin, vaccin, vaccin! Et l'ouverture de la salle de spectacle en centre de vaccination est loin d'être un fait anodin en Moselle, où l'épidémie covid reste à des seuils bien plus élevés que la moyenne nationale française. A partir de ce vendredi, 4.000 plages horaires seront ici ouvertes pour que les plus de 75 ans de la ville et des environs puissent accéder aux précieuses injections.


Stored AstraZeneca vaccines are seen at the Region Hovedstaden's vaccine center in Bella Center in Copenhagen on February 11, 2021, amid the ongoing coronavirus Covid-19 pandemic. (Photo by Liselotte Sabroe / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT
La Moselle ouvre des centres éphémères de vaccination
Face à une épidémie covid qui peine à décroitre, le département frontalier a décidé d'ajouter plus de sites de vaccination sur son territoire. Un effort rendu possible par l'arrivée de 30.000 doses de sérum supplémentaires sur les deux prochaines semaines.

Pour Jean-Christophe Hamelin-Boyer, l'ouverture de ce centre provisoire et ses trois lignes de vaccination va «terriblement accélérer la diffusion vaccinale» sur le territoire nord-mosellan. D'ailleurs, pour le conseiller municipal à la Prévention sanitaire, les objectifs sont déjà fixés : «140 personnes vaccinées par jour la première semaine. Une capacité doublée la semaine d'après, et triplée ensuite». 

Pour les deux prochains mois, plus aucun spectacle ne sera programmé dans la salle. A la place, le ballet des seniors, des 120 médecins, infirmières et autre personnel paramédical et des 40 agents municipaux et membres de la réserve citoyenne mobilisés pour la cause, six jours sur sept. Entre les sièges rouges, le parcours est déjà fléché, les postes d'accueil, d'entretien et d'injection installés, ne manque plus que les vaccins. «Grâce au récent coup de gueule des élus locaux face au ministre de la Santé et l'octroi des 30.000 doses supplémentaires pour la Moselle, nous devrions avoir de quoi tenir nos engagements», indique l'élu.

Voilà en tout cas de quoi aussi soulager les médecins généralistes locaux qui ne disposent que d'un très petit nombre de doses (des flacons AstraZeneca qui, comme au Luxembourg, n'ont pas eu de recommandation pour la vaccination des aînés en France). Soulager aussi la clinique du Parc et l'hôpital Bel-Air qui assuraient seuls jusqu'à maintenant cette campagne vaccinale qui peinait à démarrer côté lorrain. 

Dès mercredi, les réservations pour les + 75 ans de Thionville et son secteur pourront être prises via les canaux traditionnels. Doctolib en ligne ou téléphone (03 87 345 345). 

Pour l'heure, 41.432 personnes en Moselle ont reçu au moins une dose de vaccins anti-covid, contre 30.985 au Grand-Duché, mais le département frontalier est deux fois plus peuplé... 

D'ici la fin de la semaine, le département de la Moselle sera doté de 17 centres de vaccination. En plus des dix déjà existants, trois ont ouvert jeudi dernier (deux à Metz et un à Freyming-Merlebach), et quatre le sont cette semaine (Dieuze ce mardi, Montigny ce jeudi, Bitche et Thionville ce vendredi). 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Tout est prêt pour l'arrivée du vaccin
Alors que les premiers flacons du sérum anti-covid arrivent ce samedi 26 décembre, voilà des mois que le Luxembourg élabore sa campagne de vaccination. Explications avec Luc Feller, haut-commissaire à la Protection nationale.
An employee works on a production line at the factory of British multinational pharmaceutical company GlaxoSmithKline (GSK) in Saint-Amand-les-Eaux, northern France, on December 3, 2020, where the adjuvant for Covid-19 vaccines will be manufactured. - Canada's Medicago and British pharmaceutical giant GlaxoSmithKline (GSK) announced on December 3, 2020 the launch of phase 2 and 3 clinical trials on a Covid-19 vaccine, one of a series of candidates being developed worldwide. Final phase 3 trials of the plant-derived vaccine candidate will begin by year's end and will be tested on 30,000 volunteers in North America, Latin America and Europe, according to a joint statement. (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
La nouvelle passerelle de Thionville devra attendre
Devant initialement être installée ce mercredi pour créer une liaison entre le parvis de la gare et le centre-ville, la structure métallique restera inactive en raison de «problèmes techniques», annonce Pierre Cuny. Un report de l'inauguration serait à prévoir.
Thionville se dote d'un centre Covid
A l'image des centres de soins avancés du Luxembourg, la ville de Moselle a ouvert, ce jeudi, un accueil de consultation «Fièvre et toux». Un gymnase aménagé accueille les habitants présentant les symptômes du covid-19.