Changer d'édition

Seules quatre rames franchiraient la frontière en 2020
Grande Région 2 min. 20.09.2019 Cet article est archivé

Seules quatre rames franchiraient la frontière en 2020

La SNCF a fait appel à des ingénieurs pour accélérer le processus de mise en conformité des TER appelés à circuler au Luxembourg.

Seules quatre rames franchiraient la frontière en 2020

La SNCF a fait appel à des ingénieurs pour accélérer le processus de mise en conformité des TER appelés à circuler au Luxembourg.
Photo: Guy Jallay
Grande Région 2 min. 20.09.2019 Cet article est archivé

Seules quatre rames franchiraient la frontière en 2020

Seul un tiers des 12 wagons en provenance de France chaque jour sont équipés du dispositif ERTS, le sésame pour circuler sur les rails du Grand-Duché. Une situation préoccupante pour les usagers car le Luxembourg ne transigera pas avec les normes de sécurité imposées au 1er janvier prochain.

(DH) - Le ministre de la Mobilité François Bausch (Déi Gréng) l'a dit et redit, le Luxembourg n'accordera aucune dérogation pour permettre aux trains français qui ne seraient pas équipés du système de sécurité européen ERTMS de circuler sur le territoire national. Une situation qui inquiète d'autant plus qu'à ce jour seules quatre rames seraient opérationnelles, alors que la SNCF a promis d'en avoir douze aux normes pour le 1er janvier 2020.

«On savait déjà qu'on ne pourrait pas équiper la totalité des 25 rames de la ligne 90 dans ce délai», a indiqué un employé de la SNCF à nos confrères du Quotidien. «Chaque rame doit être équipée et immobilisée environ un mois. Problème: on observe de nombreux retours défectueux à la suite de l'installation du système ERTMS. Pas sur le système de sécurité en lui-même, mais sur d'autres fonctions.» 

Situation pire qu'annoncée ?


Les conducteurs de TER travaillent en moyenne 6h21 quotidiennement, dont 3h28 en conduite commerciale, indiquent les magistrats de la Cour des comptes.
«Le Luxembourg privilégie les marchandises aux frontaliers»
Les trains français non équipés du système de sécurité européen ne pourront pas franchir la frontière à compter du 1er janvier prochain. Une position officielle, confirmée par l'autorité de sécurité ferroviaire du Luxembourg mardi et qui passe très mal du côté de la région Grand Est.

Pour accélérer un processus bien mal engagé, des ingénieurs d'Alstom ont été envoyés en renfort, par la SCNF, au centre technique de Metz-Sablon. Les augures n'apparaissent favorables, ni pour la société des chemins de fer, ni pour les usagers. 

A l'heure actuelle, les passagers du TER 88570/1 reliant Nancy à Luxembourg-Ville doivent déjà obligatoirement changer de train en gare de Thionville. Cela en raison de la non-mise en conformité de la rame. L'hiver prochain, la situation pourrait donc être bien pire que les premières estimations de la SNCF le laissaient prévoir.

Pas de soucis côté belge


À eux de vous faire préférer le train
Pour répondre à la croissance constante des frontaliers français travaillant au Luxembourg, comme de ses usagers, la SNCF entend doubler ses capacités d’ici 2026. Analyse des détails de sa stratégie.

Pour mémoire: les mesures de sécurité prises par le gouvernement devaient être effectives pour le mois de juin 2021, mais avaient été avancées suite à la collision entre un TER à destination de Thionville et un train de marchandises à Bettembourg, le 14 février 2017.

Les autorités luxembourgeoises avaient alors demandé à leurs voisins d’équiper les trains circulant sur les rails du Grand-Duché du système de sécurité européen ERTMS (European Rail Traffic Management System). Contrairement à la France, l'accélération de la procédure ne posera pas de problème en Belgique puisque le groupe Infrabel, en charge du réseau, avait anticipé le processus afin d'être aux normes pour l'échéance butoir


Sur le même sujet

Le ministre de la Mobilité s'est exprimé ce mercredi matin sur les reproches faits au Luxembourg suite à son refus de voir des trains frontaliers non équipés du système de sécurité européen circuler sur le territoire national en 2020.
29.5. IPO / Min Dev Durable / PK Francois Bausch ,  Modu 2.0 Foto:Guy Jallay
Face à l'incapacité de la SNCF d'équiper en temps et en heure son parc ferroviaire, les autorités luxembourgeoises refusent d'accorder une dérogation. Résultat: certains trains ne devraient plus pouvoir quitter la gare de Thionville début 2020.
31.3.Gare Luxemburg / TER Zug / Foto:Guy Jallay
Les usagers du TER en provenance de Nancy et prévoyant d'être à Luxembourg-ville à 9h21 doivent prendre de nouvelles habitudes à compter de ce 1er avril. La liaison n'est plus directe en raison d'une non-mise en conformité de la rame...
Traffik, Bahn, Luxemburg Gare, Zug, Train, Foto Lex Kleren
Un train de marchandises venant de France percute un train express régional en provenance de Luxembourg. Une collision frontale qui fait six mort le 11 octobre 2006. Dix ans après l'accident ferroviaire de Zoufftgen, nous revenons pour vous sur ce tragique évènement.
Illustratioun vun der Commémoratiounsplaque - 10 Joer Accident Zoufftgen-Dudelange, le 07 Octobre 2016. Photo: Chris Karaba