Changer d'édition

Quels seraient les prix des carburants sans les aides ?
Grande Région 2 min. 27.06.2022
Grande Région

Quels seraient les prix des carburants sans les aides ?

Les quatre pays de la Grande Région ont mis en place des dispositifs d'Etat, mais le montant de ces aides diffère.
Grande Région

Quels seraient les prix des carburants sans les aides ?

Les quatre pays de la Grande Région ont mis en place des dispositifs d'Etat, mais le montant de ces aides diffère.
Photo: Gerry Huberty
Grande Région 2 min. 27.06.2022
Grande Région

Quels seraient les prix des carburants sans les aides ?

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Le Luxembourg, la France, la Belgique et l'Allemagne appliquent tous des aides financières à la pompe pour les usagers de la route. Au Grand-Duché, ce sujet doit être débattu à la Chambre des députés ce mardi 28 juin.

La crise énergétique qui a éclaté à l'automne 2021, accentuée par la guerre en Ukraine et les tensions mondiales depuis le mois de février 2022, ont fait flamber les prix des carburants à la pompe. Pour tenter d'endiguer la hausse fulgurante, de nombreux Etats européens ont mis en place des dispositifs d'aide financière, synonymes de rabais à la pompe.


Le carburant luxembourgeois n'est plus la panacée
Une forte baisse en Allemagne, une nouvelle hausse au Luxembourg : cette fin de semaine a, une nouvelle fois, été marquée par une importante fluctuation des prix des carburants à la pompe. Ce qui conduit les frontaliers à y regarder à deux fois pour choisir le pays où faire le plein.

Ainsi, au Luxembourg, depuis le 13 avril dernier, une aide de 7,5 centimes est appliquée sur tous les carburants. Ce sujet est à l'ordre du jour de l'heure d'actualité programmée à la Chambre des députés ce mardi 28 juin, à l'initiative de Martine Hansen et Gilles Roth, coprésidents du groupe politique CSV. Au Grand-Duché, ce dispositif, résultat d'une tripartite avec les syndicats et le patronat, est censé durer jusqu'au 31 juillet. Sera-t-il prolongé ? Modifié ? Remplacé par une autre aide ?

Le carburant n'est plus un produit d'appel au Luxembourg

Depuis le début de l'année, au gré des fluctuations de prix, les stations-service luxembourgeoises ne sont plus forcément le point de convergence des automobilistes frontaliers. En effet, les aides existantes en Belgique, en France et en Allemagne sont bien plus conséquentes, provoquant une chute du chiffre d'affaires des commerces situés côté luxembourgeois de la frontière, moins attractifs sans ce produit d'appel qu'est le carburant.

Mais que serait la réalité des prix à la pompe si ces différentes aides, temporaires, n'existaient pas ? Petit tour d'horizon en Grande Région, avec comme base les tarifs relevés ce lundi 27 juin à la mi-journée.

D'autres dispositifs à l'étude

A l'instar du Luxembourg, ces dispositifs d'aide à la pompe font l'objet de discussions dans les pays frontaliers. Par exemple, en France, le gouvernement réfléchit à une aide davantage ciblée sur les gros rouleurs pour remplacer la ristourne de 18 centimes.


(FILES) This file photo taken on April 29, 2020 shows a customer pushing a shopping cart past the shelves during  purchases at a supermarket in Duesseldorf, western Germany, on April 29, 2020. - A surge in eurozone consumer prices, propelled even higher by Russia's invasion of Ukraine, is "very close" to reaching its peak, European Central Bank vice-president Luis de Guindos said on April 28, 2022. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)
Le pouvoir d’achat hante les Belges
La grogne monte dans la rue et dans les entreprises, en dépit de la prolongation des aides décidées par le gouvernement De Croo.

En Belgique, où le gouvernement fédéral a agi en diminuant les accises, il a été décidé la semaine dernière que cette aide équivalente à 17,5 centimes sera prolongée jusqu'à la fin de l'année 2022. «Et s’il le faut, si cela dépend de nous, on fera des efforts supplémentaires», a déclaré Servais Verherstraeten, chef du groupe CD&V (parti chrétien-démocrate flamand, membre du gouvernement de coalition) à la Chambre des représentants, tandis que le parti du Travail de Belgique réclame le litre de carburant à 1,40 euro.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Une forte baisse en Allemagne, une nouvelle hausse au Luxembourg : cette fin de semaine a, une nouvelle fois, été marquée par une importante fluctuation des prix des carburants à la pompe. Ce qui conduit les frontaliers à y regarder à deux fois pour choisir le pays où faire le plein.
La hausse fulgurante du prix des carburants a un impact terrible sur les exploitants de stations-service. Est-il encore rentable pour les frontaliers de passer la frontière pour faire le plein?
21.11.07 erhoehte benzinpreise, benzin, fuel, oelpreise, oel, kraftstoff, tanken, verbrauch, tankstelle, photo: Marc Wilwert