Changer d'édition

Quel avenir se profile pour Francfort-Hahn ?
Grande Région 4 min. 28.07.2020

Quel avenir se profile pour Francfort-Hahn ?

L'aéroport de Hahn pourrait devenir un désert.

Quel avenir se profile pour Francfort-Hahn ?

L'aéroport de Hahn pourrait devenir un désert.
Photo: dpa
Grande Région 4 min. 28.07.2020

Quel avenir se profile pour Francfort-Hahn ?

Suite à la décision de la compagnie aérienne irlandaise Ryanair de délaisser l'aéroport allemand, se pose la question de la survie de ce dernier. Le fret pourrait constituer une planche de salut mais l'avenir s'annonce sombre.

(JFC, avec Marco Meng) - La décision prise la semaine dernière par Ryanair de quitter l'aéroport de Francfort-Hahn dès le 1er novembre prochain n'en finit pas de faire des vagues. En effet, il en va ni plus, ni moins de la survie des infrastructures situées à 120 kilomètres de Luxembourg. Pour cette ancienne base militaire américaine, l'exploitation civile a commencé en 1993, justement sous l'impulsion de la plus grande compagnie low cost d'Europe.

La poursuite des activités sans la présence des avions à la harpe irlandaise ne semble donc pas envisageable. Si la direction de l'aéroport de Francfort-Hahn se refuse à commenter le retrait de la compagnie irlandaise, le syndicat allemand Verdi estime qu'«environ 60 membres du personnel de cabine et 20 pilotes sont directement impactés par ce départ». De son côté, Ryanair rappelle qu'«aucun accord n'a été conclu avec les pilotes en Allemagne dans le cadre du litige portant sur une réduction de salaire de 20% sur quatre ans».


ARCHIV - 20.09.2018, Irland, Dublin: Michael O'Leary, CEO von Ryanair, sitzt bei einer Pressekonferenz nach der Hauptversammlung des Billigfliegers Ryanair. (Zu dpa "Corona-Krise: Ryanair beklagt schlimmstes Quartal in 35 Jahren"= Foto: Niall Carson/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Ryanair encaisse le pire trimestre de son histoire
La compagnie aérienne irlandaise qui ne s'envolera bientôt plus de Francfort-Hahn a subi de plein fouet la pandémie du coronavirus. En 35 ans d'existence, le groupe explique n'avoir jamais connu un trimestre aussi catastrophique.

Il est vrai que Ryanair subit de plein fouet la pandémie. Le transporteur à bas coûts a annoncé lundi avoir subi une perte nette de 185 millions d'euros lors du premier trimestre 2020. Soit son pire résultat en 35 ans d'existence, qui fait suite à un bénéfice de 243 millions d'euros engrangés en 2019. Les recettes ont chuté de 95% par rapport à l'année dernière pour atteindre 125 millions d'euros, tandis que le nombre de passagers a diminué de... 99% pour atteindre un demi-million suite à l'arrêt total du trafic aérien durant le printemps. Léger bémol à ce sombre tableau, les pertes au deuxième trimestre devraient repartir à la baisse, vu la reprise du trafic aérien depuis le 1er juillet.

Mais les raisons de cette décision se trouvent peut-être aussi dans l'implantation récente de Ryanair dans les aéroports proches du Findel à Luxembourg (depuis 2016) et de Francfort-sur-le-Main (Fraport, depuis 2017), où les liaisons aériennes sont bien meilleures et nettement plus denses que dans le «désert» de Hahn.


Europas größte Billig-Airline will zum 1. November seine Basis am Flughafen Hahn aufgeben.
Ryanair ne s'envolera plus du tarmac de Hahn
Francfort-Hahn subit depuis un certain temps déjà, une diminution constante du trafic de passagers. La compagnie aérienne low cost délaissera l'aéroport allemand début novembre mais continuera de proposer ses services au Findel.

Nombreux sont les résidents luxembourgeois à s'envoler chaque année depuis l'aéroport de Francfort-Hahn pour leurs vacances. Flibco.com, la filiale de Sales-Lentz, a d'ailleurs été créée spécialement dans le but de proposer des navettes en bus aux voyageurs depuis le Grand-Duché vers Hahn et d'autres aéroports low cost, comme Charleroi en Belgique. A l'annonce du départ de Ryanair, Tobias Stüber, le CEO de Flibco.com se dit «choqué» par cette nouvelle, car Luxembourg-Hahn, Hahn-Francfort et Luxembourg-Francfort sont «des lignes de la première heure de Flibco.com».

Le directeur précise qu'«avant la crise sanitaire, nous organisions 112 voyages hebdomadaires entre l'aéroport de Hahn et Francfort et 62 trajets hebdomadaires reliant l'aéroport de Hahn au Luxembourg», ajoutant que  «plus de 90% des clients sur ces lignes volent avec Ryanair.» Confronté à cette nouvelle donne, Flibco devrait dès le mois de novembre profiter du fait que Hahn devient de plus en plus une escale sur la route de Francfort-sur-le-Main, où Ryanair s'est ancré depuis 2017.

Le transport de fret comme planche de salut?

En 2017, le conglomérat chinois HNA a racheté 82,5% de Francfort-Hahn au Land de Rhénanie-Palatinat pour environ 15 millions d'euros. Le Land de Hesse détient, quant à lui, toujours 17,5% des parts. L'intérêt est stratégique, vu que l'aéroport dispose d'une rare autorisation de vols de nuit, et ce, tant pour le trafic de passagers que pour le fret. Ainsi, il peut faire office de tête de pont pour le projet chinois «Nouvelle route de la soie».

En 2018, l'aéroport avait réduit ses pertes à un peu moins de cinq millions d'euros, contre 17 millions l'année d'avant. Une embellie due en particulier à l'activité de fret. En effet, là où le trafic des marchandises avait augmenté de  41,6% en tonnage en 2018, le volume de passagers avait lui diminué de 15% par rapport à 2017. Même si le transport de fret pourrait constituer une planche de salut, les perspectives ne sont pas bonnes, puisque selon les lignes directrices de l'UE, Hahn devrait être déclaré en faillite d'ici 2024.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ryanair encaisse le pire trimestre de son histoire
La compagnie aérienne irlandaise qui ne s'envolera bientôt plus de Francfort-Hahn a subi de plein fouet la pandémie du coronavirus. En 35 ans d'existence, le groupe explique n'avoir jamais connu un trimestre aussi catastrophique.
ARCHIV - 20.09.2018, Irland, Dublin: Michael O'Leary, CEO von Ryanair, sitzt bei einer Pressekonferenz nach der Hauptversammlung des Billigfliegers Ryanair. (Zu dpa "Corona-Krise: Ryanair beklagt schlimmstes Quartal in 35 Jahren"= Foto: Niall Carson/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Des perquisitions menées à l'aéroport de Francfort-Hahn
Aux côtés des enquêteurs fiscaux de Trèves, des employés du ministère public de Coblence ont mené l'enquête au sein d'un bâtiment de l'aéroport de Hahn jeudi. Des recherches visant à clarifier les accusations contre trois responsables de sociétés.
A passenger walks past the terminal of Frankfurt Hahn airport 100 kilometers (60 miles) west of Frankfurt, Germany June 6, 2016.  REUTERS/Ralph Orlowski
Ryanair ne s'envolera plus du tarmac de Hahn
Francfort-Hahn subit depuis un certain temps déjà, une diminution constante du trafic de passagers. La compagnie aérienne low cost délaissera l'aéroport allemand début novembre mais continuera de proposer ses services au Findel.
Europas größte Billig-Airline will zum 1. November seine Basis am Flughafen Hahn aufgeben.
La crise plane au-dessus du Findel
Depuis lundi soir, le trafic des passagers de l'aéroport national est quasi à l’arrêt. Une mauvaise nouvelle alors que ce secteur ne cessait de progresser depuis dix ans. Par contre, les vols de fret restent maintenus pour assurer les approvisionnements des secteurs d’activité essentiels.
Erstflufg SAS Stockholm-Luxemburg Findel / Foto: Serge Braun
Comme un avion sans pilote
Le trafic aérien atteint des records en Belgique, alors que le pays doit faire face à ses engagements environnementaux. Les Verts tirent la sonnette d'alarme.
An airplane takes off at the departure of the first flight following the reopening of Brussels Airport, from Zaventem towards Faro, on April 3, 2016.
Brussels Airport reopened today with three "symbolic" flights and strict additional checks for passengers, marking a new high-security era for air travel in Belgium after attacks by Islamic State suicide bombers. / AFP PHOTO / BELGA / BENOIT DOPPAGNE / Belgium OUT
Les aéroports de la Grande Région forcés de s'entendre
Les représentants des infrastructures aéroportuaires voisines de Belgique, France, Allemagne et Luxembourg entendent collaborer davantage. Un ultimatum européen pour les subventions aux aéroports pourrait accélérer ces rapprochements.
Concurrents naturels, les aéroports de la Grande Région assurent vouloir se serrer les coudes pour résister à la restriction européenne des subventions.
Ryanair condamné pour son bagage cabine payant
L'autorité de la concurrence italienne a infligé jeudi une amende de trois millions d'euros à la compagnie aérienne à bas coût Ryanair et d'un million d'euros à son homologue Wizz Air pour leur politique controversée de bagage cabine payant.
Nouvelles grèves en vue chez Ryanair en Allemagne
Pilotes et personnels volants de la compagnie irlandaise à bas coût Ryanair en Allemagne sont appelés à faire grève mercredi pour obtenir de meilleures rémunérations et conditions de travail, ont annoncé leurs syndicats.