Changer d'édition

Présence «assez haute» du virus dans le Grand Est
Grande Région 03.02.2021

Présence «assez haute» du virus dans le Grand Est

Présence «assez haute» du virus dans le Grand Est

Photo: AFP
Grande Région 03.02.2021

Présence «assez haute» du virus dans le Grand Est

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Si au Luxembourg l'analyse des eaux usées fait état d'une «prévalence moyenne» du SARS-CoV-2, la situation s'avère différente du côté français de la frontière. Malgré le renforcement des mesures sanitaires, les rapports font état d'une lente décrue par rapport au pic du mois de décembre.

Parmi les indicateurs pris en compte pour l'allègement ou le renforcement des mesures sanitaires, le niveau de circulation du virus dans les eaux usées figure en bonne place. Ce qui pourrait s'avérer être une mauvaise nouvelle pour les habitants du Grand Est à en croire les dernières analyses publiées par le réseau Obépine. 


French Prime Minister Jean Castex leaves the Elysee presidential palace after attending the weekly cabinet meeting on January 27, 2021 in Paris. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
La France échappe à un nouveau confinement
Mais le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé des mesures fermes pour les voyageurs qui voudront entrer sur le sol français, y compris ceux venant des pays membres de l'Union européenne.

Basées sur les données des stations d'épuration de 15 villes de la région frontalière - dont celles de Nancy, Metz et Thionville -, ces dernières font état d'un niveau de circulation «encore assez haut» du virus et de ses variants, même si le laconique rapport public évoque une tendance à «une diminution continue depuis le pic de début décembre». Face à cette situation, un Conseil de défense se réunit ce mercredi pour déterminer d'éventuelles nouvelles mesures sanitaires. 

Cette réunion intervient quelques jours seulement après la décision du gouvernement français de ne pas mettre en place un nouveau confinement. Mais l'exécutif a tout de même renforcé son dispositif puisque, depuis dimanche, les frontières de l'Hexagone sont fermées aux ressortissants des pays hors UE, un test PCR négatif est demandé pour toute entrée sur le territoire - à l'exception des frontaliers - et que tous les centres commerciaux non alimentaires de plus de 20.000 m2 sont fermés.


Scientist examining toxic water samples
Le covid épargne les rivières du Grand-Duché
Si le coronavirus peut être repéré dans les eaux usées des ménages, il ne passerait pas l'obstacle des stations d'épuration. Du coup, le virus ne se retrouverait pas dans les cours d'eau du pays.

Au Luxembourg, en revanche, les dernières analyses par le List de 13 stations d'épuration font état d'une «prévalence moyenne» du SARS-CoV-2, aussi bien au niveau national que régional. Et les chercheurs de faire état d'une «tendance à la baisse pour toutes les souches analysées», dont certaines se trouvent proches, voire en dessous «de la limite de quantification».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Test PCR obligatoire entre Moselle et Allemagne
La France va demander des tests PCR négatifs de moins de 72 heures pour les déplacements non professionnels de frontaliers entre l'Allemagne et le département de la Moselle. La mesure pourrait être effective dès le lundi 1er mars.
Medical staff carry out a COVID-19 PCR tests in a "Partybus" with music and disco lights converted into a mobil lab in Ishoj, Denmark, on February 23 2021 amid the novel coronavirus / COVID-19 pandemic. (Photo by Mads Claus Rasmussen / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT
Quelles mesures aux frontières de la Grande Région ?
Suivant les recommandations de l'Union européenne, le Luxembourg et ses voisins ont mis en place des restrictions pour limiter les va-et-vient des voyageurs. Tour d'horizon des règles à respecter avant de se rendre à l'étranger.
ARCHIV - 10.04.2020, Niedersachsen, Nordhorn: Ein mit Atemschutzmaske ausgerüsteter Beamter der Bundespolizei hält eine Kelle ("Halt Polizei") an der Grenze zu den Niederlanden. Foto: Friso Gentsch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++