Changer d'édition

«Pas de retard» dans la livraison des TER sécurisés
Grande Région 2 min. 13.11.2019

«Pas de retard» dans la livraison des TER sécurisés

Au 31 décembre, la SNCF promet 12 rames avec ERTMS et 25 d'ici le printemps 2020.

«Pas de retard» dans la livraison des TER sécurisés

Au 31 décembre, la SNCF promet 12 rames avec ERTMS et 25 d'ici le printemps 2020.
Photo : AFP
Grande Région 2 min. 13.11.2019

«Pas de retard» dans la livraison des TER sécurisés

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La SNCF livrera-t-elle, avant le 31 décembre, douze rames équipées du système ERTMS indispensable pour rouler sur les voies luxembourgeoises. Pas sûr, avance un syndicaliste. Certainement, avancent les chemins de fer français et la région Grand Est.

L'intervention, ce mercredi matin, de Jean Riconneau sur les ondes de France Bleu Lorraine a semé la panique parmi les 12.000 usagers français rejoignant le Grand-Duché via le rail. Le syndicaliste cheminot CGT annonçait que la SNCF était «très très en retard» dans la livraison des rames disposant du système ERTMS, graal pour circuler sur le réseau luxembourgeois au 1er janvier 2020. Selon lui: «Sur les sept rames équipées, six sont en service commercial avec des bugs informatiques et une commence à être fiable».

Pas de quoi rassurer les passagers, déjà habitués à de fréquents retards et multiples pannes sur cette ligne. Usagers à qui les chemins de fer français ont déjà fait savoir qu'à compter du 15 décembre, aux heures de pointe (6h-9h et 16h-19h), seul un train sur deux reliera directement la Lorraine au Grand-Duché. L'autre restera à quai à Thionville où les usagers devront prendre une correspondance promise sur le quai voisin.

La SNCF dément le catastrophisme du syndicaliste. Les 12 rames annoncées seront bien en service d'ici la fin de l'année, avec le fameux dispositif ERTMS. Pas pour le 15 décembre, date d'un prochain plan de transport, mais assurément pour la date fatidique du 31 décembre.

«Neuf rames sont déjà à notre Technicentre de Metz, six circulent effectivement déjà et deux arriveront sur les voies dès la semaine prochaine», assure une porte-parole de la Société nationale. Les usagers les plus perspicaces pourront d'ailleurs remarquer, en gare, que les locomotives effectivement équipées de l'ERTMS disposent d'un autocollant triangulaire jaune sur leur carlingue.

25 rames au total

La région Grand Est, autorité organisatrice des transports ferroviaires sur le secteur, confirme les chiffres de la SNCF. Au 5 décembre, la région affirme même que «onze rames sur douze seront opérationnelles». Et son président Jean Rottner d'assurer: «Il n’y a donc pas de retard dans les livraisons».


La SNCF tente de rattraper son retard
A trois mois de l'échéance fixée par le Luxembourg, la compagnie ferroviaire française continue d'équiper rapidement ses trains frontaliers du nouveau système de sécurité européen. Les voyageurs seront informés des changements à venir mi-novembre.

Mais si la SNCF réussit à rattraper son retard dans l'installation obligatoire du système ERTS, elle devra poursuivre ses efforts au-delà du 1er janvier. En effet, ce ne sont pas douze mais 25 rames qui ont obligation d'être équipées pour jouer à saute-frontière au quotidien d'ici au printemps 2020.

Aussi, Jean Rottner qui a déjà maintes fois sermonné la grande sœur française des CFL, entend veiller au planning industriel qui prévoit la livraison mensuelle de 2 à 3 rames compatibles avec les exigences du gouvernement luxembourgeois sur lesquelles le ministre de la Mobilité, François Bausch (Déi Gréng) n'entend pas transiger.


Sur le même sujet

Amélie de Montchalin plaide la cause des usagers du TER
Ce mardi matin, la secrétaire d’État française aux Affaires européennes a vainement tenté de convaincre la ministre à la Grande Région, Corinne Cahen de faire machine arrière sur la question des TER interdits de circulation au Grand-Duché à compter du 1er janvier 2020.
Juste avant d'assister à la visite d'État des monarques belges, Corinne Cahen a reçu la secrétaire d’État française aux Affaires européennes.
La SNCF tente de rattraper son retard
A trois mois de l'échéance fixée par le Luxembourg, la compagnie ferroviaire française continue d'équiper rapidement ses trains frontaliers du nouveau système de sécurité européen. Les voyageurs seront informés des changements à venir mi-novembre.
Bausch s'exprime enfin sur le blocage des TER français
Le ministre de la Mobilité s'est exprimé ce mercredi matin sur les reproches faits au Luxembourg suite à son refus de voir des trains frontaliers non équipés du système de sécurité européen circuler sur le territoire national en 2020.
29.5. IPO / Min Dev Durable / PK Francois Bausch ,  Modu 2.0 Foto:Guy Jallay
Billet: SNCF, on se donne rendez-vous dans dix ans
C'est une semaine particulièrement fatigante qui s'achève pour les frontaliers de France se rendant au Luxembourg. Il semble en effet que les astres se soient alignés pour leur faire comprendre à quel point leur vie quotidienne est éreintante. Entre inondations, coupure d'autoroute, grève sncf et train de fret en panne, les vacances n'ont jamais paru aussi loin.