Changer d'édition

Pas de cadeau des CFL pour les clients du TER
Grande Région 20.01.2020

Pas de cadeau des CFL pour les clients du TER

En moyenne, 12.000 personnes empruntent le TER chaque jour entre Metz, Thionville et Luxembourg.

Pas de cadeau des CFL pour les clients du TER

En moyenne, 12.000 personnes empruntent le TER chaque jour entre Metz, Thionville et Luxembourg.
Photo : Chris Karaba
Grande Région 20.01.2020

Pas de cadeau des CFL pour les clients du TER

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Suite à la grève qui a affecté l'offre de trains pour les frontaliers français, la SNCF a décidé de rembourser l'abonnement mensuel de décembre. A l'exception de la part revenant à la société de chemins de fer luxembourgeoise.

C'est peu dire que la circulation des TER, entre France et Grand-Duché, a été fortement diminuée au cours du mois de décembre. Grève contre la réforme des retraites oblige, de nombreux frontaliers ont été privés de leurs trains habituels et ont dû adapter leurs déplacements quotidiens. Une gêne suffisamment conséquente pour que la SNCF et la région Grand Est annoncent à leurs usagers qu'elles les dédommageraient de leur abonnement pour le dernier mois de 2019.

Les modalités sont déjà en ligne sur le site de la SNCF mais une mise au point devrait quelque peu désappointer les 12.000 passagers quotidiens. En effet, ce n'est pas la totalité de la somme qui sera réattribuée, mais seulement la part concernant la circulation côté français. «En effet, les CFL nous ont fait savoir qu'ils ne participeraient pas à ce geste commercial», informe Didier Wallerich,  directeur des Affaires publiques de la SNCF.

Usagers pénalisés

Si l'attitude des chemins de fer luxembourgeois reste dans la ligne de ce qui se fait «traditionnellement» en cas de mouvement social prolongé sur le rail français, la SNCF avait toutefois tenté de convaincre les autorités des CFL de se montrer conciliante cette fois. Il n'en sera rien. 

Si la Société nationale des chemins de fer du Grand-Duché n'ouvrira donc pas le porte-monnaie, il reste à souligner que l'Etat luxembourgeois avait fait un geste à destination des usagers du rail français pénalisés ces dernières semaines. Ainsi, le ministère des Transports a-t-il rendu gratuit l'accès aux bus RGTR assurant la navette France-Luxembourg (300, 301, 303 et 323) à tout possesseur d'un abonnement SNCF en règle. Une mesure assurée jusqu'à la fin du mouvement de grève, a acté François Bausch. 


Sur le même sujet

La grève en France impacte peu le Luxembourg
Au 43e jour du mouvement social dans l'Hexagone, l'incidence sur les performances économiques du Grand-Duché semble mesurée. En revanche, les conséquences indirectes ne sont pas encore mesurables à ce jour.
Illustration CFL trains en retard, Foto Lex Kleren
La grève retarde (un peu plus) la mise à niveau des TER
Les douze rames promises pour circuler sans encombre entre la France et le Luxembourg n'ont pu être toutes équipées du système ERTMS indispensable pour rouler au Grand-Duché. De fait, la SNCF doit (encore) revoir son plan de circulation
la voix du luxembourg
Bausch ne badine pas avec les vélos dans le train
Le ministre des Transports n'a pas avalisé le texte de compromis sur les droits des voyageurs ferroviaires, comme la majorité de ses homologues européens à Bruxelles, car «il manquait d'ambition sur certains aspects dont le transport de vélos».
(de g. à dr.) Melanie Schultz van Haegen, ministre des Infrastructures et de l'Environnement (Pays-Bas) ; François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures (Luxembourg) ; Michael Cramer, président de la commission des Transports et du Tourisme (Parlement européen) ; Violeta Bulc, commissaire aux Transports (Commission européenne) ;
Incident à Bettembourg vendredi soir: «Toutes les lignes» ferroviaires touchées: «c'est le chaos à Luxembourg!»
Grosse pagaille sur le réseau ferroviaire luxembourgeois, vendredi soir. Une panne intervenue vers 18h20 au poste directeur de Bettembourg (le même qui avait été inondé) bloque la liaison ferroviaire entre la France et le Luxembourg mais aussi en direction du Nord. Près de 1.000 usagers de retour à la gare de Luxembourg ont longtemps attendu leurs bus de substitution. Peu avant 21 heures seulement, les CFL annonçaient la reprise progressive de la circulation.
19h50: plus de 1.000 personnes se retrouvent à la gare centrale de Luxembourg où elles sont bloquées: pas de bus comme annoncé par les CFL.