Changer d'édition

Nancy et Metz changent de majorité
Grande Région 4 min. 28.06.2020

Nancy et Metz changent de majorité

Trois mois après le 1er tour, le taux de participation aux élections municipales a encore été plus faible : de l'ordre de 42%, au niveau national.

Nancy et Metz changent de majorité

Trois mois après le 1er tour, le taux de participation aux élections municipales a encore été plus faible : de l'ordre de 42%, au niveau national.
Photo : AFP
Grande Région 4 min. 28.06.2020

Nancy et Metz changent de majorité

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Alors que Pierre Cuny a conservé son poste de maire de Thionville et Jean-Marc Fournel son siège à Longwy, Nancy vire à gauche avec la victoire du quadra socialiste Mathieu Klein. A Metz, la victoire de François Grosdidier (Les Républicains) s'est jouée à moins de 200 voix.

Après un premier tour d'élections municipales à quelques heures du confinement du pays, la France était réinvitée aux urnes ce dimanche quelques semaines après le début de déconfinement. Mais 105 jours après le premier scrutin, la participation des électeurs lorrains a été encore plus faible après une campagne électorale sans grandes rencontres publiques et un porte-à-porte rendu difficile par l'épidémie de covid-19.

A Metz

Score serré à l'avantage de la liste portée par François Grosdidier (Les Républicains) qui devient maire de Metz après avoir longtemps dirigé la commune voisine de Woippy. Si la candidate d'extrême droite, Françoise Grolet (RN) n'a rassemblé que quelques pourcentages des suffrages exprimés, deux listes se sont disputées la majorité des votes, bureau de vote par bureau de vote. Le suspense a donc longtemps laissé espoir au candidat écologiste Xavier Bouvet (Europe Ecologie les Verts) qui arrive en seconde position.


Dominique Gros réclame 200 millions au Luxembourg
Le maire de Metz monte à nouveau au créneau et réclame une «compensation financière» de la part du Luxembourg. Selon lui, les recettes perçues sur les salaires des frontaliers devraient en partie revenir aux territoires lorrains.

La place de maire avait été occupée ces douze dernières années par le socialiste, Dominique Gros.

A Thionville

Le sort de Pierre Cuny (centre), à la tête de Thionville depuis quatre ans, était bien incertain au soir du 18 mars dernier. Certes les électeurs thionvillois l'avaient placé en tête, mais ses deux adversaires de Droite et Divers Gauche le talonnaient de près. Sans doute la gestion de la crise covid à l'échelle de la Ville a-t-elle payé pour le maire sortant (médecin de profession) qui a réussi à engranger 41% de suffrages ce 28 juin, contre 31% à la liste de Patrick Luxembourger (dvd) et 26% seulement pour la liste dirigée par Bertrand Mertz (dvg). Un score sans doute difficile à avaler pour ce dernier qui a dirigé la commune de 2008 à 2014.

A noter que le taux de participation pour ce deuxième tour a été légèrement supérieur au premier tour à Thionville, mais pour atteindre à peine 37% des électeurs se rendant aux urnes.

Le président français Emmanuel Macron et son épouse ont voté au Touquet, et ce alors que son Premier ministre Edouard Philippe était réélu à la tête de la commune du Havre.
Le président français Emmanuel Macron et son épouse ont voté au Touquet, et ce alors que son Premier ministre Edouard Philippe était réélu à la tête de la commune du Havre.
Photo : AFP

A Longwy

Trois listes face à lui, Jean-Marc Fournel avait de quoi craindre ce retour dans les isoloirs des électeurs de Longwy. Mais le socialiste sort du scrutin conforté à son poste de maire de la "Cité des Emaux" avec 45% des votes. Le voilà reparti pour un troisième épisode à la tête de la ville de 14.500 habitants après avoir occupé cette même fonction de 2006 à 2008, puis de 2014 à aujourd'hui.

A Nancy 

Coup de tonnerre au-dessus de la place Stanislas : le maire sortant Laurent Hénart (qui avait reçu le Premier ministre Xavier Bettel en décembre dernier) ne conserve pas son poste. Le voici battu par le socialiste Mathieu Klein qui récolte 55% des voix et empoche l'écharpe tricolore de maire. Il a d'ailleurs annoncé, à la suite de cette victoire, qu'il allait démissionner de son poste de président du département de la Meurthe-et-Moselle.

La Ville de 105.000 habitants bascule ainsi de droite à gauche et s'offre un maire de 44 ans. Depuis sept décennies, la Ville de Nancy était conduite par des élus de centre-droit, voilà donc un changement majeur.

A Amnéville

Eric Munier, au terme d'une campagne difficile, a été réélu maire d'Amnéville (48% des votes). A charge maintenant pour lui de maintenir l'activité du site thermal et de loisirs qui emploie près de 2.500 salariés au plus fort de l'année (dont 60% d'habitants de la commune). Tout comme le maire entend organiser rapidement des débats publics autour de l'installation de la vidéo-surveillance sur la commune. Il avait d'ailleurs promis un référendum sur cette question. 

A Yutz

Grosse surprise avec la défaite du sortant, Bruno Sapin (Les Républicains) et soutenu par le président du Conseil départemental de la Moselle Patrick Weiten. La ville voisine de Thionville a préféré la sans-étiquette Clémence Pouget (44% des voix) qui, depuis quatre ans, a battu le terrain pour expliquer son projet

La candidate a notamment marqué sa différence avec le candidat sortant en voulant ralentir le développement urbain de la commune. Yutz a en effet considérablement grandi ces dernières années, passant de 15.000 à plus de 17.000 habitants en moins de dix ans.

A Audun-le-Tiche

Autre femme victorieuse: Viviane Fatorelli est élue maire de la commune frontalière, juste au sud d'Esch-sur-Alzette. Une première dans cette ancienne cité minière et sidérurgique. L'ancienne élue d'opposition rafle 24 des 29 sièges du conseil municipal pour les six ans à venir.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Metz, Thionville, Longwy cherchent leur maire
Dimanche 28 juin, les électeurs de 88 communes de Moselle et 104 de Meurthe-et-Moselle, se rendront aux urnes pour désigner leurs élus municipaux. Trois mois après le premier tour et au terme d'une campagne rendue discrète en raison du covid-19, pas sûr que la participation soit au rendez-vous.
L'avenir de Micheville se joue maintenant
A compter de vendredi, architectes et promoteurs sont attendus pour avancer leurs idées pour aménager une partie de la friche industrielle sise entre Villerupt, Audun-le-Tiche et Belval. Dans un premier temps, il est question d'établir 200 logements, un centre d'affaires, une résidence étudiante et un pôle de transports en commun.
Les Lorrains votent bien timidement
Moins de la moitié des électeurs lorrains ont pris part au premier tour des élections devant désigner les futurs maires des 2.339 communes des quatre départements.
A voter looks at election materiel at a polling station in Le Touquet, northern France on March 15, 2020, during the first round of the mayoral elections. - Officials have been told to disinfect voting booths and ballot boxes throughout the day, and sinks and hand gels will be made available. People will be urged to get in and out quickly to avoid lines, and floor markings will be laid out to ensure they stay one metre (3.3 feet) from one another. Authorities have already eased proxy voting rules for people at risk or infected with coronavirus and ordered to confine themselves to their homes, as well as for people in retirement homes. People can also come with their own pens for marking ballots. (Photo by Ludovic Marin / AFP)
La Lorraine tremble devant les urnes
Plus de 1,7 million d'électeurs lorrains sont attendus ce dimanche pour le premier tour du scrutin municipal. Mais l'épidémie de coronavirus pourrait bien bouleverser la donne à l'heure de choisir les prochains maires.
(FILES) In this file photo taken on March 18, 2014, a French voting card is displayed on "Mayoral" signs in a warehouse owned by the town hall of Rennes, western France. (Photo by DAMIEN MEYER / AFP)