Changer d'édition

Metz dans les starting-blocks pour les Jeux olympiques
Grande Région 27.12.2019

Metz dans les starting-blocks pour les Jeux olympiques

Metz envisage d'accueillir les préparations d'aviron, kayak, handball ou tennis de table.

Metz dans les starting-blocks pour les Jeux olympiques

Metz envisage d'accueillir les préparations d'aviron, kayak, handball ou tennis de table.
Grande Région 27.12.2019

Metz dans les starting-blocks pour les Jeux olympiques

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La capitale de la Moselle a candidaté pour faire partie de la liste officielle des centres de préparation aux JO de Paris 2024. Elle pourrait accueillir des délégations étrangères pendant leur préparation.

Le 12 décembre, Tony Estanguet, président du Comité d'Organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 était de passage à Metz. Occasion d'annoncer que le département de la Moselle venait d'obtenir le label «Terre de Jeux». Mais la Ville de Metz veut plus. Elle entend mettre à disposition certaines de ses installations sportives afin de permettre à des sélections étrangères de peaufiner leur échauffement à l'approche de la compétition internationale.

Et le maire Dominique Gros (PS) n'a pas tardé à postuler au nom de sa ville pour faire valoir sa candidature. Quatre sites, qui répondent au cahier des charges du Comité International Olympique, sont concernés par cette demande:

  • Le plan d'eau et la Moselle (site des Régates Messines) pour l'aviron et l'aviron paralympique ;
  • Le bassin de la Pucelle et la Moselle (site du Kayak Club) pour le kayak ;
  • Les Arènes pour le handball, la gymnastique et le judo ;
  • Le complexe Saint-Symphorien pour le tennis de table et le tennis de table paralympique. 

Et urgence il y a à se positionner car, dès le printemps 2020, une liste officielle des centres de préparation aux Jeux sera communiquée après analyse des dossiers. En attendant cette décision, Metz compte miser sur l'esprit JO au travers de diverses animations. A commencer par l'organisation dans les écoles de la «Semaine olympique», du 3 au 8 février prochain.


Sur le même sujet

Des Jeux à 11,5 milliards d'euros
Les JO de Tokyo 2020 devraient coûter environ 11,5 milliards d'euros, annoncent ce vendredi les organisateurs. Par comparaison, l'édition 2016 à Rio avait coûté 16,5 milliards d'euros.
Le stade olympique de Tokyo accueillera les Jeux du 24 juillet au 9 août
Le surf à Tahiti pour les JO de Paris
Tony Estanguet, patron du Comité d'organisation des Olympiades 2024, a assuré mercredi qu'il n'avait pas senti de réticence de la part du Comité international olympique face à la candidature de l'île du Pacifique pour accueillir les surfeurs.
- AFP PICTURES OF THE YEAR 2019 - 

Tatiana Weston-Webb from Brazil rides the swell on August 24, 2019, in Teahupoo, Tahiti, during a freesurf session at the 2019 Tahiti Pro event. (Photo by brian bielmann / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE