Changer d'édition

Metz accueillera des migrants de l'Ocean Viking
Grande Région 26.08.2019

Metz accueillera des migrants de l'Ocean Viking

Les passagers du navire affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières ont débarqué à Malte, vendredi dernier.

Metz accueillera des migrants de l'Ocean Viking

Les passagers du navire affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières ont débarqué à Malte, vendredi dernier.
Photo: AFP
Grande Région 26.08.2019

Metz accueillera des migrants de l'Ocean Viking

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Les 356 migrants du navire humanitaire seront répartis entre six pays de l'Union européenne. La capitale de la Moselle a fait savoir son intention de soutenir cet effort d'accueil, par la voix de son maire.

Metz a fait connaître, vendredi, son intention d'accueillir un certain nombre de passagers de l'Ocean Viking. Dominique Gros, le maire socialiste de la ville, a commenté ce choix dans les colonnes du Républicain Lorrain en soulignant: «L'idée est qu'il y ait, dans le pays, des territoires qui donnent suite à l'engagement de la France à prendre en main ces personnes». 

Quelques heures plus tôt, au terme d'un accord européen, la France avait fait savoir qu'elle était prête à tendre la main à 150 des 356 passagers du navire humanitaire qui pouvaient alors poser pied à terre, à Malte cette fois. Cinq autres pays suivaient cette même position, sans toutefois avancer de chiffre de migrants acceptés: le Grand-Duché, l'Irlande, le Portugal, l'Allemagne et la Roumanie.

Même les habitants

Pour Dominique Gros, cette annonce se veut dans la logique de l'adhésion de la commune à l'Association nationale des villes et territoires accueillants. Décision prise en conseil municipal en mai 2019. «On se positionne parce que ce n’est pas seulement un problème de Salvini et des Italiens ou de Merkel et Macron. C’est un problème plus global d’humanité», commente l'élu.

Le maire de Metz n'a pas indiqué combien la ville était prête à recevoir de personnes. Tout juste a-t-il évoqué le fait que cette prise en charge puisse aussi se faire via des habitants, et pas seulement les structures spécialisées.


Quand le Luxembourg se mue en port humanitaire
Alors que le navire Open Arms ne trouve pas d'endroit où débarquer les migrants sauvés en Méditerranée, Jean Asselborn plaide pour une solidarité européenne même basée sur des quotas. Le Luxembourg a, lui, déjà accueilli 56 passagers ces douze derniers mois.

La semaine passée, le ministre des Affaires étrangères luxembourgeois avait rappelé au Luxemburger Wort combien il était lassé de voir toujours les mêmes pays de l'UE participer à l'effort de solidarité à l'égard des migrants issus d'Afrique et recueillis en Méditerranée. 

Jean Asselborn rappelant au passage que le Luxembourg avait déjà accepté d'accueillir et encadrer 56 passagers sauvés des eaux ces douze derniers mois.


Sur le même sujet

Des migrants de l'Open Arms rejoindront le Luxembourg
Les naufragés recueillis en Méditerranée par le navire humanitaire ont posé pied à terre, dans la nuit de mardi à mercredi, sur l'île italienne. D'ici quelques semaines, une partie d'entre eux sera accueillie par le Grand-Duché.
Les passagers du navire humanitaire ont passé 19 jours avant de pouvoir débarquer en Italie.
Quand le Luxembourg se mue en port humanitaire
Alors que le navire Open Arms ne trouve pas d'endroit où débarquer les migrants sauvés en Méditerranée, Jean Asselborn plaide pour une solidarité européenne même basée sur des quotas. Le Luxembourg a, lui, déjà accueilli 56 passagers ces douze derniers mois.