Changer d'édition

Masque de rigueur à Metz, Thionville et Montigny
Grande Région 2 min. 16.10.2020

Masque de rigueur à Metz, Thionville et Montigny

Le préfet de la Moselle va s'entretenir avec les maires des grandes villes du département pour voir quand le masque pourra être rendu obligatoire dans leur commune.

Masque de rigueur à Metz, Thionville et Montigny

Le préfet de la Moselle va s'entretenir avec les maires des grandes villes du département pour voir quand le masque pourra être rendu obligatoire dans leur commune.
Photo: Lex Kleren
Grande Région 2 min. 16.10.2020

Masque de rigueur à Metz, Thionville et Montigny

L'inquiétude grimpe dans la métropole de Metz et ses environs en raison d'un taux d'incidence de la pandémie de covid-19 qui a flambé en une semaine. En conséquence, de nouvelles mesures s'appliqueront dans le département dès ce week-end.

 (DH et pj) - «La situation s'est subitement dégradée depuis une dizaine de jours. Nous entrons dans une zone dangereuse», a lancé Laurent Touvet, le préfet de la Moselle, sur les ondes de France Bleu ce vendredi matinLe représentant de l'Etat a ensuite indiqué, qu'en raison d'une situation sanitaire fortement dégradée depuis une dizaine de jours, «des mesures énergiques» devaient être prises. Et ce, dès ce week-end.

A 13h30, il a précisé les dispositifs à suivre désormais sur le département qui connait une subite tension notamment au niveau des lits de réanimation disponibles (plus que 30%). Maintenant certains événements pouvant rassembler jusqu'à 5.000 personnes (comme le salon Agrimax), le haut fonctionnaire a toutefois indiqué que bars et restaurants allaient devoir fonctionner sous un nouveau protocole. A savoir : six personnes par table maximum, avec la tenue d'un registre mentionnant l'ensemble des clients servis. Une mesure destinée à faciliter le tracing, en cas de contamination.


Politik, Grenze Luxembourg Deutschland Schengen, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'Allemagne classe le Grand Est comme zone à risque
A partir de ce samedi 17, la région frontalière française connaîtra des limitations de voyage pour les citoyens allemands. Idem pour les Pays-Bas, mais pas le Grand-Duché.

«A partir de samedi matin, sur la voie publique, interdiction des rassemblements de plus de six personnes, interdiction de tenir des fêtes familiales ou amicales dans des salles des fêtes, des salles de spectacle», a-t-il été aussi indiqué. En précisant toutefois que «dans ces lieux-là les réunions seront possibles à condition que les personnes restent assises, en occupant un siège sur deux, et qu'elles n'enlèvent jamais le masque». En clair, pas d'apéritif, ni de pot amical. 

Pour compléter l'arsenal de précaution d'autres mesures vont être officialisées dans la journée. Il s'agit notamment du port du masque obligatoire dans les rues de Metz, mais aussi à Montigny ou Thionville. Des échanges avec les maires des villes en question auront lieu dans l'après-midi pour voir quand la mesure pourra être appliquée. Mais lundi au plus tard...


A family watch on TV the interview of French president Emmanuel Macron announcing new measures to contain the rising spread of Covid-19, in Fouesnant, western France on October 14, 2020. - President Emmanuel Macron on October 14, 2020 ordered a nighttime curfew for Paris and eight other French cities to contain the rising spread of Covid-19 in the country. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)
Macron impose un couvre-feu dans certaines régions
Le président français a annoncé mercredi soir que des couvre-feux seraient imposés dès samedi pour un mois, voire jusqu'au 1er décembre, en Ile-de-France et dans huit métropoles de 21h à 6h afin d'endiguer l'épidémie de coronavirus.

Pour rappel, la Moselle, désormais «zone rouge», avait été classée jeudi en «zone de vulnérabilité élevée». Selon les données communiquées par l'Agence régionale de santé (ARS) Grand Est, ce jeudi, le taux d'incidence affichait 126,5 cas pour 100.000 habitants sur la semaine du 5 au 11 octobre. La semaine précédente, il était de moitié. En détail, pour la Moselle, ce taux est au-dessus du seuil d'alerte (90,6).

Le préfet a aussi indiqué qu'« il y a plusieurs degrés dans les zones rouges. Quand nous serons à 150, ce sera l'alerte renforcée et il y aura sans doute de nouvelles mesures à prendre». Certaines sont déjà tombées. Le marathon de Metz, qui devait se courir dimanche, est d'ores et déjà annulé. Quant au marché de Noël, sa tenue reste sujette à interrogations. 

«On est en train d'imaginer avec les organisateurs des marchés de Noël différents où la consommation alimentaire ne sera pas possible debout», a conclu Laurent Touvet. Prenant exemple en cela sur les règles que compte appliquer la Ville de Luxembourg pour son Winterlights 2020.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

150 victimes du covid à déplorer
Trois nouveaux décès en lien avec l'épidémie ont été enregistrés ces dernières 24 heures. Le ministère de la Santé fait aussi état de 697 nouvelles infections alors que 154 patients sont toujours hospitalisés.
TOPSHOT - A nurse is helped by a collegue to put on her personal protective equipment (PPE) at the Intensive Care Unit (ICU) for the Covid-19 (the novel coromavirus) cases, in the San Filippo Neri hospital in Rome, on October 29, 2020. - Italy's Prime Minister Giuseppe Conte tightened nationwide coronavirus restrictions after the country registered a record number of new cases, despite opposition from regional heads and street protests over curfews. (Photo by Tiziana FABI / AFP)
La hausse des infections inquiète au sommet de l'Etat
Avec 214 nouveaux cas positifs enregistrés pour la seule journée de jeudi et huit morts au cours des deux dernières semaines, l'ampleur de la deuxième vague amène l'exécutif à envisager la tenue d'un Conseil de gouvernement extraordinaire dans les prochains jours. Avec à la clé, d'éventuelles nouvelles mesures.
Luxembourg Prime Minister Xavier Bettel arrives ahead of a two days European Union (EU) summit at the European Council Building in Brussels, on October 15, 2020. - European leaders meet to re-examine the post-Brexit talks under pressure from English Prime Minister to give ground or see Britain walk away with no trade deal. (Photo by Olivier HOSLET / POOL / AFP)
Des limitations de voyager dans l'UE enfin coordonnées
Les ministres européens des Affaires européennes se sont accordés mardi, à Luxembourg, sur le processus à suivre dans la mise en place des restrictions de déplacement au sein de l'UE en lien avec la pandémie de covid-19.
ARCHIV - 17.05.2014, Belgien, Brüssel: Menschen spiegeln sich in einem Fenster mit einer europäischen Flagge im Europäischen Parlament. (Illustration zu dpa "EU-Einreisebeschränkungen sollen für viele Länder bestehen bleiben") Foto: Olivier Hoslet/EPA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La Belgique classe le Luxembourg en «zone rouge»
Au même titre que d'autres régions, le Grand-Duché est à nouveau considéré comme un «territoire à risque» côté belge. Un avertissement applicable dès vendredi à 16 heures, qui ne concerne toutefois pas les travailleurs frontaliers.
(FILES) In this file photo taken on April 19, 2020 a Belgian Police officer controls the documents of a person in a car at the border between Belgium and France during a police patrol in Quevy, enforcing the social distancing rules, as Belgium is in its fifth week of lockdown to fight the COVID-19 outbreak, caused by the novel coronavirus. - An European coordination for a return to free movement between European countries is delicate, between health imperatives and economic emergency, after the closings of the borders which have damaged a symbol of the European Union. (Photo by BENOIT DOPPAGNE / BELGA / AFP) / Belgium OUT
Pour 15 pays, le Grand-Duché demeure zone à risque
Alors que le Luxembourg n’est plus considéré comme un pays à risque pour l’Allemagne depuis le 19 août il demeure classé rouge par certains Etats. En cause le seuil trop élevé de nouvelles infections lors des 14 derniers jours fixé par les autorités étrangères.
Holidaymakers on a motorbike (L) returning from Sardinia by ferry undergo a compulsory drive-through swab test on August 23, 2020 at the port of Civitavecchia, northwest of Rome, during the COVID-19 infection, caused by the novel coronavirus. - Italy has recorded 1,071 new cases of coronavirus in the last 24 hours, breaking the symbolic barrier of 1,000 cases per day for the first time since May 12, according to an official report published on August 22, 2020. "61% (of these new cases) are linked to holiday returns," and more specifically 45% (97 cases) concern returns from the island of Sardinia, which had been spared by the first wave of the virus but where the comings and goings of careless tourists and revellers have contributed to the spread of the virus. (Photo by Vincenzo PINTO / AFP)