Changer d'édition

La Moselle prête à vacciner au supermarché
Grande Région 2 min. 30.06.2021
Lutte contre le Covid-19

La Moselle prête à vacciner au supermarché

Pour l'ensemble de la région Grand Est, 51% de la population a au moins reçu une dose de vaccin anti-covid.
Lutte contre le Covid-19

La Moselle prête à vacciner au supermarché

Pour l'ensemble de la région Grand Est, 51% de la population a au moins reçu une dose de vaccin anti-covid.
Photo : AFP
Grande Région 2 min. 30.06.2021
Lutte contre le Covid-19

La Moselle prête à vacciner au supermarché

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Alors que déjà 523.000 Mosellans ont, au moins, reçu une dose anti-covid, la campagne de vaccination prend un nouveau virage. Avec non seulement des horaires étendus mais aussi la possibilité de recevoir son sérum en allant faire ses achats en grande surface.

Qu'il parait loin le temps où la Moselle réclamait à cor et à cri plus de vaccins pour lutter contre une explosion des infections covid. C'était il y a seulement quatre mois pourtant... Aujourd'hui, la situation sanitaire s'est significativement améliorée (comme au Grand-Duché) et le département frontalier mène bon train sa campagne d'immunisation. Au point même de proposer, à partir de ce mercredi, des injections au... supermarché. Les essais réalisés en fin de semaine passée ayant prouvé la pertinence de cette initiative.


Contre le covid, «la première injection ne suffit pas»
Alors qu'il a reçu une dose d'AstraZeneca le 6 mai, le Premier ministre luxembourgeois a été testé positif au covid-19. Le Dr Schockmel explique comment cela est possible et pourquoi ce phénomène ne signifie pas pour autant que la vaccination a échoué.

Ainsi, ce que la préfecture de la Moselle qualifie d' «opérations exceptionnelles» va se dérouler dans plusieurs galeries commerciales. Pourra recevoir une injection l'ensemble de la population concernée par la vaccination en cours en France. A savoir les personnes majeures sans conditions, et les adolescents (12 à 17 ans) avec accord de leurs parents. 

Ainsi, entre deux achats, il sera possible de se faire vacciner ce 30 juin au centre commercial Auchan Semécourt ou au B’EST à Farébersviller . Dans les deux cas, le dispositif sera reconduit le dimanche 4 juillet. IKEA Metz aura aussi son lot d'infirmiers à disposition, ce samedi 3 juillet. Et il est probable que d'ici peu, Metzanine soit inclus dans ce programme plutôt original.

Il a également été décidé par l'agence régionale de santé d'adopter de nouveaux horaires pour certains des centres «traditionnels» de vaccination. Et cela afin de s'adapter au mieux aux horaires de vie des jeunes et des actifs. Certains sites fonctionneront ainsi, en continu et sur rendez-vous, de 8h à 20h du lundi au samedi. Tout comme, flexibilité oblige, il a été choisi d'ouvrir plus de créneaux pour des injections sans rendez-vous cette fois. Ce sera notamment le cas, à Metz, les mercredis (16-20h) à l'hôpital Legouest ou chaque samedi au centre de vaccination Saint-Symphorien (12-20h).

Enfin, il est rappelé que le gouvernement français a décidé de modifier le délai d’administration de la seconde dose. Cela pour les vaccins Pfizer et Moderna. Ainsi, la deuxième dose est désormais administrable entre 21 et 49 jours après la première. Une mesure qui permet d’assurer l’administration des deux doses de vaccins avant ou après les départs en vacances. Donc plus de raison valable d'échapper à la piqûre... 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors que le Luxembourg vient d'entamer la dernière phase de son plan qui prévoit que les résidents âgés de 18 ans soient invités à recevoir une injection début juillet, la possibilité d'élargir la campagne aux travailleurs allemands, belges et français se dessine.
TC,Corona-Impfzentrum Victor Hugo Halle. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le club mosellan vient de présenter son nouveau logo. Grenat, croix de Lorraine : rien ne manque. A une exception près : le Graoully ne guidera plus les joueurs du stade Saint-Symphorien.
Le ministère de la Santé s'est engagé à vacciner 71.355 personnes d'ici fin mars. Un pari qui dépendra des arrivages des laboratoires, des capacités organisationnelles et du volontariat de la population.
Syringes are loaded with the AstraZeneca Covid-19 Vaccine at the Skane University Hospital vaccination centre in Malmo, Sweden, on February 17, 2021. (Photo by Johan NILSSON / TT NEWS AGENCY / AFP) / Sweden OUT