Changer d'édition

Les variants fragilisent le sort de la Moselle
Grande Région 2 min. 12.02.2021

Les variants fragilisent le sort de la Moselle

Une campagne de vaccination XXL fait partie des options envisagées par le ministre de la Santé pour la Moselle.

Les variants fragilisent le sort de la Moselle

Une campagne de vaccination XXL fait partie des options envisagées par le ministre de la Santé pour la Moselle.
Photo : AFP
Grande Région 2 min. 12.02.2021

Les variants fragilisent le sort de la Moselle

Le département français a vu flamber, sans explication, les contaminations avec les souches anglaise, brésilienne et sud-africaine du virus. Au point que l'Etat s'apprête à annoncer des mesures particulières pour ce territoire frontalier.

(pj avec AFP) «Il faut confiner dur et court.» Si le maire de Metz, François Grosdidier est aussi ferme, c'est que la situation est grave dans sa ville. Dans la capitale de la Moselle et dans tout le département en fait. Au point que, jeudi soir, le ministre de la Santé n'a pas hésité à annoncer qu'il viendrait en urgence ce 12 février prescrire un remède de cheval pour cette partie de la Lorraine.


Un variant luxembourgeois... non luxembourgeois
Si les médias allemands évoquent ces derniers jours une souche grand-ducale du covid-19, la version B.1.160 du virus ne se serait en réalité pas développée sur le territoire du Grand-Duché, affirme le LNS.

Et si l'alarme sonne ainsi, c'est que plus de 300 cas de mutations de variants sud-africain et brésilien ont été détectés «ces quatre derniers jours». Des mutations qui pourraient être «moins sensibles à certains vaccins disponibles» et «échapper aux anticorps fabriqués» par les personnes déjà guéries du covid-19, a souligné le ministre Olivier Véran. De même, le taux d'incidence du virus est très largement supérieur aux zones voisines et à la moyenne nationale «sans que cela puisse être expliqué à ce stade».

Jeudi soir, une visioconférence a rassemblé représentants de l'Etat, responsables de la Santé et de l'Education et une vingtaine d'élus mosellans pour voir ce qui pourrait être envisagé. Et plusieurs solutions sont sur la table. Cela passe d'un couvre-feu plus long (il est déjà interdit de sortir de 18h à 6h du matin) voire spécifique pour le dimanche, mais aussi une campagne de vaccination massive sur l'ensemble de la Moselle. 

A l'heure actuelle, à peine 3% des 1,2 million d'habitants du département se sont vu administrer une ou deux doses du sérum anti-covid.

Olivier Véran pourrait aussi miser sur l'arrêt des cours dans les écoles pour stopper la chaine de contamination. A l'image de ce qu'a décidé le Luxembourg. A une semaine des vacances en Lorraine, et avec deux semaines de congés ensuite, la mesure permettrait déjà d'isoler les scolaires. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La souche chinoise du virus ne domine plus en Moselle
C'est désormais le variant sud-africain qui est le plus souvent repéré dans les tests covid positifs dans le département voisin. La situation épidémique reste préoccupante dans cette zone frontalière qui booste sa campagne vaccinale.
TOPSHOT - A health worker tests a person at a free of charge Covid-19 quick test center on February 3, 2021, in Naumburg, eastern Germany. - The Burgenland district is by far the district with the highest number of infections in Saxony-Anhalt. (Photo by Ronny Hartmann / AFP)
La Moselle ouvre des centres éphémères de vaccination
Face à une épidémie covid qui peine à décroitre, le département frontalier a décidé d'ajouter plus de sites de vaccination sur son territoire. Un effort rendu possible par l'arrivée de 30.000 doses de sérum supplémentaires sur les deux prochaines semaines.
Stored AstraZeneca vaccines are seen at the Region Hovedstaden's vaccine center in Bella Center in Copenhagen on February 11, 2021, amid the ongoing coronavirus Covid-19 pandemic. (Photo by Liselotte Sabroe / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT