Changer d'édition

Les thermes d'Amnéville sortent la tête de l'eau
Grande Région 2 min. 05.03.2021

Les thermes d'Amnéville sortent la tête de l'eau

Le complexe thermal a subi de plein fouet la crise sanitaire: en un an, les pertes se chiffrent à 3,7 millions d'euros.

Les thermes d'Amnéville sortent la tête de l'eau

Le complexe thermal a subi de plein fouet la crise sanitaire: en un an, les pertes se chiffrent à 3,7 millions d'euros.
Photo: Chris Karaba
Grande Région 2 min. 05.03.2021

Les thermes d'Amnéville sortent la tête de l'eau

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Alors qu'il cherchait un repreneur depuis des mois, le complexe thermal mosellan vient de conclure un accord avec le groupe Arenadour. Une décision qui permet de sauver les 277 emplois du site.

Le complexe thermal d'Amnéville en Moselle voit le bout du tunnel: il vient de trouver son nouveau locataire. En lice avec trois autres repreneurs, c'est finalement l'offre du groupe Arenadour qui a été retenue. Celle-ci comprend en effet  « la reprise des passifs et actifs ainsi que les 277 salariés », indique Eric Munier (divers centre), maire d'Amnéville, au Républicain Lorrain. Un soulagement pour le complexe, dont la dette s'élève à 6,5 millions d'euros. 


Amnéville veut se donner un second souffle
Un important programme d'investissement de plus de sept millions d'euros doit à terme, renforcer l'attractivité économique et touristique du site mosellan. Parallèlement, les équipements de base comme le pôle thermal ou encore le snowhall vont également subir un important lifting.

Le nouveau locataire du site devrait s'acquitter de 230.000 euros chaque mois. Arenadour s'est également engagé à investir chaque année 950.000 euros sur l'ensemble des activités du complexe, à savoir la cure Saint-Eloy, la Villa Pompéi et Thermapolis. Autrement dit, une enveloppe de 10,8 millions d'euros d'investissement.

Propriétaire de six établissements thermaux dans le sud de la France, Arenadour a réalisé un chiffre d'affaires de 2,4 millions d'euros en 2019. C'est donc un poids lourd du secteur qui va s'établir à une trentaine de kilomètres de la frontière luxembourgeoise. De quoi faire frémir les thermes de Mondorf, leur principal concurrent dans la Grande Région. Une reprise qui donne de l'espoir au complexe mosellan qui a subi la crise covid de plein fouet. 


Wort.fr - Investissements pole touristique Amneville, Galaxie, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La rénovation du Galaxie reste d'actualité pour 2021
Déjà en difficulté avant la crise sanitaire, la salle de spectacle située à Amnéville faisait l'objet d'un vaste projet de réhabilitation. «Il n'est pas remis en question», affirme Hervé Melchior, le directeur général de la société publique locale.

Selon France Bleu Lorraine nord, la fréquentation du site a été divisée par trois avec 200.000 visiteurs en 2020 contre près de 600.000 habituellement. Si cet  investissement conséquent ne concerne que les thermes, il semblerait que l'avenir de la cité des loisirs d'Amnéville s'éclaircisse aussi par ailleurs. 

Alors qu'il avait été placé en redressement judiciaire en raison d'une dette de plus de 50 millions d'euros, le zoo s'appuie désormais sur un nouvel investisseur, le par fonds d'investissement Prudentia Capital. Anne Yannic, nouvelle directrice du site nommée en mai 2020, confiait alors que le zoo avait «un rôle déterminant à jouer» pour l'avenir du site.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La rénovation du Galaxie reste d'actualité pour 2021
Déjà en difficulté avant la crise sanitaire, la salle de spectacle située à Amnéville faisait l'objet d'un vaste projet de réhabilitation. «Il n'est pas remis en question», affirme Hervé Melchior, le directeur général de la société publique locale.
Wort.fr - Investissements pole touristique Amneville, Galaxie, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le zoo d'Amnéville change de tête
De la tour Eiffel au parc animalier, c'est le grand écart que s'apprête à réaliser Anne Yannic. Dans un contexte économique très difficile, l'ex-dirigeante du Club Méditerranée va prendre la présidence du site touristique fondé par Michel Louis.
Wort.fr - Investissements pole touristique Amneville, Zoo, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Prudentia Capital croque le zoo d'Amnéville
Le fonds d'investissement vient de s'octroyer la part du lion dans les actions du site de loisirs lorrain. En passe à des difficultés financières et des doutes sur la bonne gestion de ses personnels, le zoo voit sa dette en partie épongée.
Le zoo d'Amnéville tente d'éponger ses dettes
Un mystérieux investisseur a conclu un accord avec le parc zoologique qui attend désormais l'aval du tribunal de grande instance de Metz. Si ce texte est validé, les dettes engendrées depuis quelques années par le complexe seront «en partie effacées».
Le zoo d'Amnéville est l'une des attractions phares de tout le pôe touristique du secteur.