Changer d'édition

Les loyers au sommet autour d'Arlon et Virton
Grande Région 2 min. 09.01.2020

Les loyers au sommet autour d'Arlon et Virton

Seuls les loyers dans l'arrondissement de Nivelles dépassent ceux pratiqués dans le secteur d'Arlon .

Les loyers au sommet autour d'Arlon et Virton

Seuls les loyers dans l'arrondissement de Nivelles dépassent ceux pratiqués dans le secteur d'Arlon .
Photo : DR
Grande Région 2 min. 09.01.2020

Les loyers au sommet autour d'Arlon et Virton

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Cette partie de la Wallonie était déjà réputée pour être la plus riche, voilà maintenant que la zone frontalière où vivent 60.000 habitants fait parler d'elle par le niveau élevé de ses tarifs locatifs.

Il fait bon vivre en province de Luxembourg. L'urbanisation n'y est pas galopante, les paysages encore préservés et la proximité du Grand-Duché avec l'A6 rend le secteur attractif. Sauf que cela se ressent désormais sur les tarifs demandés aux locataires, comme vient de le démontrer le Centre d'études en habitat durable de Wallonie. Ainsi, les arrondissements d'Arlon et Virton font partie de ceux de la région où les loyers sont les plus élevés. A l'image de ce qui se passe au Grand-Duché.

Après avoir scruté à la loupe 4.112 logements sur l'ensemble de la Wallonie, les statistiques classent ainsi les deux arrondissements dans le top 3 local. Si pour l'ensemble de la région, le coût moyen demandé au m2 approche les 8,17 euros, il s'envole quand on s'approche de la frontière. Pour la province de Luxembourg, le chiffre se porte ainsi à 7,86€/m2. Passant à 7,94€/m2 sur Virton et environs, 7,47€/m2 du côté de Bastogne pour atteindre les 9,20€/m2.

Cette information fait écho au constat établi, au printemps 2019, de la folle montée des prix de vente dans l'immobilier sur la Wallonie, et particulièrement le secteur proche du voisin luxembourgeois. Les communes wallonnes situées en périphérie de Bruxelles et du Grand-Duché apparaissaient comme les plus prisées, avec des prix médians de cession de logement ou maison variant entre 550.000 et 240.000 euros. 

Difficilement louables

Pour l'aspect locatif, le seul arrondissement à afficher des loyers plus élevés qu'Arlon et Virton est à rechercher du côté du Brabant wallon, à Nivelles. Là, le tarif du m2 loué atteint les 9,88€. Un record dépassant tout de même de près de 30% la moyenne constatée sur la région. 


La flambée de l'immobilier touche aussi la Belgique
Avec un prix médian pour une maison franchissant pour la première fois en 2018 la barre des 200.000 euros, le royaume connaît lui aussi une hausse des prix des logements. Ces derniers se sont accrus de 25% entre 2010 et 2018, selon les données publiées en fin de semaine par Statbel.

A elle seule, la province de Luxembourg regroupe 7% de l'offre locative privée de Wallonie. Mais du fait du haut niveau de mensualités demandées aux locataires, les biens peinent à trouver preneurs. Ainsi, le Centre d'études en habitat durable indique que le pourcentage d'appartements loués est particulièrement faible sur les arrondissements d'Arlon (28,4%) et -pire- de Virton (27,9%). Soit les taux les plus bas de tout le secteur. Des ratios même choquants en comparaison avec les taux d'occupation enregistrés sur Liège (63%) ou Philippeville (59,4%).


Sur le même sujet

Opération coup de poing contre une rave party à Arlon
Ce jeudi matin, la police arlonaise a mis un terme musclé à une fête illégale organisée à l'occasion du Nouvel An dans les anciens ateliers de la SNCB, à Stockem. Trente-six heures après le début des festivités, 35 personnes ont été arrêtées.
La rave party organisée dans les anciens ateliers de la SNCB à Stockem aura finalement duré près de 36 heures
Province de Luxembourg: Les régions frontalières ont les maisons les plus chères
Le marché immobilier, boosté par la proximité du Grand-Duché, évolue favorablement dans la province de Luxembourg. Si une légère diminution du nombre de transactions (-4,3 %) a été constatée par la Compagnie des Notaires de la province, en 2016 par rapport à 2015, les prix sont stables, voire à la hausse pour certains types de biens.
Le prix moyen d’une maison a augmenté de 5,2 %, soit 190.241 euros contre 180.918 l’année précédente.