Changer d'édition

Les Lorrains sans électricité, les Belges soufflent
Grande Région 2 min. 10.02.2020

Les Lorrains sans électricité, les Belges soufflent

Dans le nord-mosellan , la rupture de la ligne haute tension a privé d'électricité plusieurs villages autour de Zoufftgen.

Les Lorrains sans électricité, les Belges soufflent

Dans le nord-mosellan , la rupture de la ligne haute tension a privé d'électricité plusieurs villages autour de Zoufftgen.
Photo : Chris Karaba
Grande Région 2 min. 10.02.2020

Les Lorrains sans électricité, les Belges soufflent

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
En milieu de matinée, lundi, nombreux étaient encore les ménages français pénalisés par les dégâts de la tempête Ciara. Moins de tracas du côté de la province de Luxembourg belge

(pj) Les vents ont soufflé fort en Lorraine, dans la nuit de dimanche à lundi. Jusqu'à 170 km/h sur certains sommets vosgiens, a-t-il été mesuré. Et si nulle victime de la tempête n'est à déplorer sur les quatre départements de la région frontalière, de nombreux dégâts ont été enregistrés sur le réseau électrique. La zone la plus fortement pénalisée étant, ce matin encore, la Moselle.

Ainsi, le fournisseur d'électricité Enedis a-t-il établi, ce lundi à 9h, à 130.000 le nombre de foyers privés d’électricité principalement dans les zones où la tempête Ciara a fortement soufflé : Bretagne, Normandie, Hauts-de-France et le Grand Est. Pour la Lorraine, le bilan se décline ainsi :

  • Moselle : 15.000 abonnés privés d'accès à l'électricité en fin de matinée (5.500 foyers en début d'après-midi répartis sur 67 communes).
  • Meurthe-et-Moselle : 8.000
  • Vosges : 7.000
  • Meuse : 4.000

De l'autre côté de la frontière, le secteur de Zoufftgen s'est ainsi retrouvé dans le noir à la suite de la rupture de la ligne à haute tension alimentant les villages environnants.

L'impact le plus conséquent de cet épisode venteux a été enregistré dans les Vosges. A Saint-Dié-des-Vosges, le toit d’une école a été emporté. 

Côté belge, c'est avec un vrai ouf de soulagement que l'on a vu filer la tempête. Xavier Derenne, du service communication du cabinet du gouverneur de la province de Luxembourg, respire : «Globalement, les choses se sont bien passées». En tout, 325 pompiers ont été mobilisés dans la nuit de dimanche à lundi. «Nous avons dénombré plus de 500 sorties de pompiers, essentiellement pour des missions de bâchage en raison de toitures arrachées, ainsi que de tronçonnage d'arbres et de branches tombés sur les voiries.» Une famille doit cependant être relogée (toit de la maison arraché).

En plus du vent, toute la province a été concernée par des averses conséquentes. «Il n'y a aucune inondation pour le moment, tous les niveaux des cours d'eau viennent d'être vérifiés, mais des répercussions restent possibles pour demain, notamment du côté de la Semois», rassure le porte-parole.


Sur le même sujet

La capitale ferme le parc Neuman
Parmi la vingtaine de parcs et jardins publics que compte la Ville de Luxembourg, décision a été prise lundi matin d'interdire l'accès public au seul parc du Limpertsberg.
Ciara vire au rouge au Grand-Duché
Première conséquence de la tempête attendue pour la fin de journée de dimanche, les écoliers et lycéens sont dispensés d'aller à l'école lundi.
A woman tries to protect herself from the high winds and rain in Sheffield, northern England on February 9, 2020, as Storm Ciara swept over the country. - Britain and Ireland hunkered down Sunday for a powerful storm expected to disrupt air, rail and sea links, cancel sports events, cut electrical power and damage property. With howling winds and driving rain, forecasters said Ciara would also hit France, Belgium, the Netherlands, Switzerland and Germany. (Photo by Lindsey Parnaby / AFP)